Mon avis sur « Suggested reading » de Dave Connis 

Quatrième de couverture :

Quel est le point commun entre L’Attrape-coeurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des oeuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.

Lire la suite de « Mon avis sur « Suggested reading » de Dave Connis « 

Mon avis sur « Un jour de plus de ton absence » de Mélusine Huguet

Pour voir les Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

viol

Quatrième de couverture :

Félicitations, madame Loiseau. Vous allez être maman !

Fonder une famille avec Antoine, c’est le rêve de Jade depuis le tout premier jour de leur amour. Elle devrait nager en plein conte de fées : Antoine est fou de joie, ils ont la trentaine, des situations professionnelles stables, un appartement avec une chambre supplémentaire et des familles aimantes, toutes prêtes à accueillir cette nouvelle vie. Une seule ombre plane sur ce tableau idyllique : celle du mensonge qui dévore progressivement Jade…

Un roman qui aborde avec finesse et force certaines des questions les plus sombres de notre société à travers le parcours d’une héroïne bouleversante, modèle de résilience et d’espoir.

Lire la suite de « Mon avis sur « Un jour de plus de ton absence » de Mélusine Huguet »

Mon avis sur « Ainsi gèlent les bulles de savon » de Marie Vareille

Autres romans chroniqués de la même autrice :

Le syndrome du spaghettiElia, Passeuse d’âmes

Quatrième de couverture :

« Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces.

Puisses-tu un jour me pardonner. »

Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ? Quelle est leur véritable histoire ?

Lire la suite de « Mon avis sur « Ainsi gèlent les bulles de savon » de Marie Vareille »

Mon avis sur « Les Impatientes » de Djaïli Amadou Amal

Pour voir les Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

viol – violence

Quatrième de couverture :

Trois femmes, trois histoires, trois destins liés.

Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l’époux de Safira, tandis que Hindou, sa soeur, est contrainte d’épouser son cousin.

Patience ! C’est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu’il est impensable d’aller contre la volonté d’Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel. » Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles à se libérer ?

Mariage forcé, viol conjugal, consensus et polygamie : ce roman de Djaïli Amadou Amal brise les tabous en dénonçant la condition féminine au Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes.

Lire la suite de « Mon avis sur « Les Impatientes » de Djaïli Amadou Amal »

Mon avis sur « Tu ne me briseras pas » de Camille Versi

Quatrième de couverture :

Sophie est une étudiante surmenée : entre ses deux licences, ses heures de tutorat bénévole, ses cours de flûte traversière, elle court après le temps… Jusqu’au jour où elle rencontre Octave, au café où elle travaille pour payer ses études. Plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé, la jeune femme tombe sous son charme.

Mais son bonheur vacille lorsqu’un faisceau d’éléments troublants la poussent à voir au-delà de la façade parfaite qu’Octave lui présente. Où se rend-il en secret tous les dimanches matin ? Pourquoi n’a-t-il plus de relations avec sa famille ? Et surtout, à qui appartiennent ces bagues de fiançailles cachées dans son armoire ?

Ébranlée, Sophie décide d’enquêter… Et bien malgré elle, elle va exhumer un passé où l’amour et l’amitié sont entachés de sentiments bien plus sombres.

Une réécriture moderne et percutante de Barbe Bleue qui explore les ressorts psychologiques de la manipulation.

Lire la suite de « Mon avis sur « Tu ne me briseras pas » de Camille Versi »

Mon avis sur « La nuit où les étoiles se sont éteintes » de Nine Gorman & Marie Alhinho

Autres romans de Nine Gorman :

Le pacte d’EmmaAshes falling for the sky

Pour voir les Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

viol – violences sur mineurs – consommation de drogues et d’alcool – suicide – LGBT-phobie

Quatrième de couverture :

« J’aimerais lui rétorquer que les étoiles s’éteignent et que quand c’est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J’aimerais lui dire que parfois, c’est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir. »

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s’oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit.

Plus sombre est le chaos, plus belle sera l’étoile.

Lire la suite de « Mon avis sur « La nuit où les étoiles se sont éteintes » de Nine Gorman & Marie Alhinho »

Mon avis sur « Le syndrome du spaghetti » de Marie Vareille

De la même autrice :

Elia, Passeuse d’âmes

Quatrième de couverture :

Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.
À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.
Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n’auraient jamais dû se revoir.
Pourtant, lorsque la vie de Léa s’écroule, Anthony est le seul à pouvoir l’aider à se relever.
Leurs destinées s’en trouvent à jamais bouleversées.

Lire la suite de « Mon avis sur « Le syndrome du spaghetti » de Marie Vareille »

Mon avis sur « Passionnément, à la folie, à la folie » de Florence Médina

Quatrième de couverture :

Une adolescente anéantie par un chagrin d’amour, un road trip thérapeutique sur fond de musique eighties : un récit initiatique touchant et enjoué.

Mara, 17 ans, est un vrai cœur d’artichaut et fatigue sa meilleure amie avec ses coups de foudre incessants. Mais Jeremy, c’est LE bon, elle le sait, elle en a des papillons dans le ventre. Alors quand elle découvre que Jeremy lui ment depuis le début, quelque chose en elle s’embrase. Son amour la dévore et devient obsession jusqu’à lui faire perdre pied. Et si elle était  » comme sa mère « , qui vit sous médicaments, recluse chez ses parents ? Mara devra trouver son propre chemin pour se libérer et guérir, aux côtés d’alliées plutôt inattendues !

Lire la suite de « Mon avis sur « Passionnément, à la folie, à la folie » de Florence Médina »

Mon avis sur « La Datcha » d’Agnès Martin-Lugand

De la même autrice :

Les gens heureux lisent et boivent du caféLa vie est facile, ne t’inquiète pas

Quatrième de couverture :

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? »

Lire la suite de « Mon avis sur « La Datcha » d’Agnès Martin-Lugand »

Mon avis « Ta main sur ma bouche » de Mika Tard et Deborah Saiag

Pour voir les Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

viol

Quatrième de couverture :

« Ta main sur ma bouche nous permet de plonger dans les vagues de MeToo et nous interroge sur notre place de témoin et sur notre responsabilité quand on décide de détourner notre regard. » Iris Brey.

« — Elle a mis un #MeToo. Une espèce d’onde de choc envahit mon sternum. Tout mon corps se raidit. Comme une agression.
— Putain, mais qu’est-ce qu’elle ressort cette histoire d’il y a dix mille ans ? C’est pas possible !
— C’était pas il y a dix mille ans, c’était il y a six ans, Édouard.
— Et elle dit quoi ?
— Elle raconte tout. »
Édouard et Alison, dite Ali, sont en couple depuis deux ans quand l’ex d’Édouard publie un #MeToo dans lequel elle accuse un de leurs amis de l’avoir violée. Au cours des quelques heures qui suivent, le destin d’Édouard et d’Ali bascule à tout jamais…
Alternant les voix d’Édouard et d’Ali, Déborah Saïag et Mika Tard signent un thriller psychologique haletant qui questionne la complexité de l’ère #MeToo et les répercussions d’une accusation de viol au sein d’un groupe d’amis. D’une écriture vive et contemporaine, Ta main sur ma bouche explore la zone grise et nous force à nous interroger : qu’aurions-nous fait à leur place ?

Lire la suite de « Mon avis « Ta main sur ma bouche » de Mika Tard et Deborah Saiag »