Mon avis sur « D’or et d’Oreillers » de Flore Vesco

Autre roman chroniqué de la même autrice :

Elle est le vent furieux

Quatrième de couverture :

C’est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, sans parent, ni chaperon, dans ce lit d’une hauteur invraisemblable. Pour l’heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication.
Mais voici que lord Handerson propose à Sadima de passer l’épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n’a pourtant rien d’une princesse au petit pois ! Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d’amour et de sorcellerie où l’on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit…

Lire la suite de « Mon avis sur « D’or et d’Oreillers » de Flore Vesco »

Mon avis sur « Quand le ciel gronde » de Phil Earle

Quatrième de couverture :

Inspiré d’une histoire vraie. Angleterre, 1941. Joseph est envoyé à Londres pour pour vivre chez Mme F., une amie de sa grand-mère. Mais entre l’école, le rationnement, les dures conditions de logement et les bombardements, la vie dans la capitale est encore plus difficile que celle dans le nord de l’Angleterre… D’autant que Mme F. est propriétaire d’un zoo, et que Joseph est obligé de nettoyer les cages et de s’occuper des animaux… Tout change quand il rencontre Adonis, un magnifique gorille argenté. D’abord effrayé, il finit par se lier d’amitié avec l’animal, malgré une sombre découverte : en temps de guerre, la vie des animaux ne vaut pas cher par rapport à celle des humains… Alors que le ciel s’enflamme et que les sirènes retentissent, Joseph va devoir faire un choix déterminant pour lui et pour l’animal…

Lire la suite de « Mon avis sur « Quand le ciel gronde » de Phil Earle »

Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux

Autres romans chroniquéde la même autrice :

Les collisions – PLS – Désaccordée – Toffee Darling – T’as vrilléVirgile & Bloom

Quatrième de couverture :

Pour Rose et Louise, l’heure est aux renoncements : la première affronte un divorce, son corps en abîme, sa colère sourde, la deuxième se débat avec le réel et un “trouble anxieux généralisé”. Entre elles se trouve Jenna, sexualité revendiquée sous les regards, invariablement à l’équilibre. Jenna qu’un coup de fil va surprendre un matin : son père est à l’hôpital. C’est le cœur.

Précipitées sur la route à l’orée de l’été, direction l’Au­vergne et la famille de Jenna, les trois trentenaires vont alors faire le choix de la césure, cap sur la côte basque. En espérant que l’océan leur offre du répit face à la peur de la perte, et tous les plaisirs des vacances improvisées : rencontres éphémères, caresses des embruns, peaux dorées, étreintes sous des draps aux odeurs neuves. Le temps d’une échappée, apprendre à respirer sans entraves, enfin.

“La Peau des filles” est le roman solaire d’une transformation, celle qui suit le passage à l’âge adulte et ses étonnements. C’est la découverte de ce qu’est la liberté, intime, véritable, dense ; la réconciliation dans un grand éclat de rire et quelques larmes sous la pluie – une dernière fois – avec sa chair, celle des autres, et l’espace souvent opaque qu’il y a au milieu.

Lire la suite de « Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux »

Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 1 » d’Ariel Holzl

Autre roman chroniqué du même auteur :

Temps mort

Quatrième de couverture :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Lire la suite de « Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 1 » d’Ariel Holzl »

Mon avis sur « Un pont entre nous » de Bill Konigsberg

Pour voir la liste des Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

suicide – dépression – grossophobie – harcèlement scolaire

Quatrième de couverture :

Pour Aaron et Tillie, quatre destins sont possibles, mais un seul mène au happy end.
Ils ont beau ne pas se connaître, Aaron et Tillie ont le même projet : sauter du pont George Washington. Leurs destins, s’ils sont liés, ne sont pourtant pas scellés. Ils peuvent encore emprunter différents chemins : Aaron saute, mais pas Tillie. Tillie saute, Aaron non. Ils sautent tous les deux… … ou ni l’un, ni l’autre.
Quatre scénarios à découvrir, ainsi que leurs conséquences tour à tour poignantes, terribles, saisissantes et lumineuses. Une chose est certaine : personne ne sortira indemne de cette lecture.

Lire la suite de « Mon avis sur « Un pont entre nous » de Bill Konigsberg »

Mon avis sur « Le fracas et le silence » de Cory Anderson

Quatrième de couverture :

C’est l’hiver, quelque part dans l’Idaho. Le ciel est noir et il fait un froid à fendre les os.
Jack Dahl, dix-sept ans, n’a plus d’espoir, plus d’avenir, personne sur qui compter. Hormis sont petit frère Matty, pour lequel il serait prêt à se sacrifier. Depuis la mort de leur mère, leurs ressources sont de plus en plus réduites. Jack n’a plus le choix : pour éviter de devoir confier son frère a un orphelinat, il doit trouver l’argent du braquage qui a envoyé son père en prison.
Ava a le même âge. Sa vie n’est que solitude, secret, silence. Son père, qui lui a appris à n’aimer personne, à ne faire confiance à personne, est sur les traces du même butin que Jack. Quand le chemin des deux familles se croise, Ava doit faire face à un dilemme : garder les secrets de son père ou aider les deux frères à survivre…

Lire la suite de « Mon avis sur « Le fracas et le silence » de Cory Anderson »

On fait le bilan – Avril 2022

Un mois de lecture avec beaucoup de romans donc j’ai vraiment beaucoup lu ! Je suis super contente de ces découvertes et du mois d’avril en général. Le printemps, le taff, les amis, tout semble aligné et je croise les doigts pour que ça dure le plus longtemps possible.

Lire la suite de « On fait le bilan – Avril 2022 »

Mon avis sur « Education meurtrière, tome 1 » de Noami Novik

Autre roman chroniqué de la même autrice :

Déracinée

Quatrième de couverture :

Bienvenue à la Scholomance, une école pour les surdoués de la magie où l’échec signifie la mort… au sens propre. Dans cet établissement, il n’y a pas de professeurs, pas de vacances et pas d’amitiés, sauf celles qui sont stratégiques.
El Higgins est particulièrement bien préparée pour sa première année. Elle n’a peut-être pas d’alliés, mais elle possède un pouvoir assez puissant pour raser des montagnes. Elle semble donc de taille à affronter cette scolarité hors normes. Le problème ? Sa magie pourrait aussi tuer tous les autres élèves.

Lire la suite de « Mon avis sur « Education meurtrière, tome 1 » de Noami Novik »

Mon avis sur « Nos coeurs aidants » de Célia Samba

Autre roman chroniqué de la même autrice :

La rue qui nous sépare

Quatrième de couverture :

Laurie vit avec son frère, Eliott, et leur mère, gravement malade, qui requiert une attention de tous les instants. Refusant de l’abandonner, Laurie décide de s’occuper entièrement d’elle, quitte à mettre sa propre vie entre parenthèses. A dix-neuf ans, Laurie devient aidante, tout comme son frère. Mais pour Eliott, qui vient d’entrer au lycée, le quotidien est de plus en plus difficile à la maison. Quant à Laurie, sans se l’admettre, elle s’épuise.
Tout bascule avec l’arrivée du nouvel auxiliaire de vie : Xander, vingt-trois ans, aussi beau que compétent. Ce dernier perçoit immédiatement les souffrances de cette famille, et décide de tout faire pour les en délivrer. En commençant par rappeler à Laurie qu’elle doit vivre, elle aussi.

Lire la suite de « Mon avis sur « Nos coeurs aidants » de Célia Samba »