Mon avis sur « La Datcha » d’Agnès Martin-Lugand

De la même autrice :

Les gens heureux lisent et boivent du caféLa vie est facile, ne t’inquiète pas

Quatrième de couverture :

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? »

Avis :

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas accroché avec un livre qui semble mettre tout le monde d’accord et qui est quand même écrit par un monument de la littérature française contemporaine. Après avoir adoré son tout premier roman et sa suite, j’étais ravie de me plonger dans sa dernière parution en date. Pourtant j’ai l’impression d’être complètement passée à côté.

Est-ce que j’ai lu trop récemment la même autrice ? Je ne sais pas. Toujours est-il que j’ai trouvé l’histoire trop similaire à celle de son roman « Les gens heureux lisent et boivent du café« . On retrouve en gros, la même trame que la dernière fois et du coup, ça n’a pas fonctionné pour moi.

Si vous aimez l’autrice ou que vous ne l’avez encore jamais lu et que vous aimez le genre, vous allez sûrement adorer. C’est une plume sensible qui écrit comme on brode de la dentelle : c’est délicat. Elle prend son temps pour nous raconter la Datcha et l’histoire des gens qui la font vivre. Je suis plutôt une adepte des romans qui bougent dans tous les sens alors qu’ici tout se met en place doucement pour placer au fur et à mesure les intrigues.

On va suivre Hermine, la protagoniste et le livre est découpé entre le présent et le passé, vingt ans en arrière. Agnès Martin-Lugand compose une fresque que l’on imagine sans peine. Pour le coup moi, la recette n’a pas donné l’effet escompté et je n’ai pas été réceptive.

En bref, c’est loin d’être mauvais mais je n’ai pas réussi à accrocher. Je suis tout de même contente d’avoir pu le découvrir en livre audio.

• • •

Par contre ça m’a clairement donné envie de partir en vacances

7 commentaires sur « Mon avis sur « La Datcha » d’Agnès Martin-Lugand »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s