Mon avis sur « En plein vol » de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier

Publication Instagram beauté éthique nudeEn plein vol

Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier

Edition : Rageot

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 283.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Déployer ses ailes et prendre son envol. Planer dans la brise, se griser de vitesse.

Lorsque Romane et Jules se rencontrent à la fac, leur amitié est fulgurantes, nourrie d’idéalisme. Quelle vie veulent-ils mener ? Une existence remplie d’un amour rare, d’une famille-nid et de confiance ? Ou baignée d’art et de marginalité, de liberté et d’urgence, sans aucun attrait pour le futur ?

Il est des oiseaux qui dorment dans les grands vents, d’autres qui veulent atteindre le soleil.

Lire la suite de « Mon avis sur « En plein vol » de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier »

Mon avis sur « PLS » de Joanne Richoux

Publication Instagram beauté éthique nude (1)PLS

Joanne Richoux

Edition : Actes Sud Junior

Genre : Drame

Pages : 96.

 

coup de coeur

 

Quatrième de couverture :

Soirée d’Halloween. Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Les heures s’égrènent à vouloir tuer le temps. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui se lit d’une traite. Une œuvre ancrée dans son époque, qui sonde les affres des solitudes adolescentes, les failles de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé.

Lire la suite de « Mon avis sur « PLS » de Joanne Richoux »

Demain n’est pas un autre jour – Robyn Schneider

demain n'est pas un autre jourDemain n’est pas un autre jour

Robyn Schneider

Traduction : Nathalie Peronny

Edition : Gallimard Jeunesse

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 282.

 

je n'ai pas aimé

 

Quatrième de couverture :

Lane mène une vie sans histoire, jusqu’au jour où les médecins lui diagnostiquent une maladie grave. Au sanatorium, il rencontre Sadie et sa bande de copains. Ensemble, ils piratent des comptes Internet, font le mur et désactivent leur bracelet d’hôpital. Mais cette double vie pourrait bien avoir de lourdes conséquences pour l’adolescent.

 

Avis :

Ma copine Emi m’avait gentiment offert de bouquin quand elle était venue à la maison ♡. Je trouve la couverture superbe et j’étais curieuse de connaître l’histoire de ce roman. Malheureusement ça n’a pas collé avec moi.

Dès le début j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire à cause des personnages. On alterne entre la vision de Lane et celle de Sadie. Je vous avoue que j’ai eu énormément de mal avec Lane. En revanche je me sentais plus proche de Sadie.

C’est une intrigue où il n’y a pas forcément beaucoup d’action mais qui se base sur les personnages et leurs sentiments. Lorsque l’on n’accroche pas avec les personnages ce type d’intrigue devient vite pénible.

J’ai trouvé le roman insipide. Il ne m’a pas fait ressentir grand chose alors que c’est le type d’histoire qui est censé remuer les petites émotions qui nous animent. L’écriture, du moins sa traduction, n’a rien de particulier, elle est même un peu plate. Et j’ai trouvé que le roman reprenait plus ou moins les romans que l’on a déjà vu partout : Nos étoiles contraires et compagnie.

C’est dommage, pourtant j’avais eu de bons échos de ce roman. La fin est pas mal ficelée, même si je m’y attendais.

En bref, un roman qui n’a pas collé avec ma personnalité et mon ressenti mais je suis persuadée qu’il saura toucher des lecteurs avides de ce genre d’intrigue !

• • •

Quand tu t’attendais à un livre émouvant et qu’en fait il ne t’a pas plu :

Quand vient la vague – Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier

Quand vient la vague

Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 267.

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

 

Avis :

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour l’envoi de cet ebook ! A force de voir de très bons avis sur ce roman j’étais plutôt curieuse. Surtout que la quatrième en dévoile très peu et a attisé ma curiosité.

J’ai aimé le fait que les chapitres alternent entre la vision de Clément et Nina. Mais en plus, on alterne entre la vision du présent, avec Clément et celle du passé, juste avant la disparition de Nina quand c’est son personnage que l’on suit.

J’ai un sentiment étrange concernant l’intrigue. C’est à dire que j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs mais j’aurais aimé qu’on approfondisse plus certains aspects. Parce que j’ai des questions en suspens tout en ayant eu l’impression que le roman traînait.

Beaucoup de sujets qui sont peu souvent abordés en littérature jeunesse / Young Adult le sont ici. Dont certains ont trouvé écho en moi. On questionne la société, notre regard sur nos parents, le passage à l’âge adulte, les choix à faire et tant d’autres. C’est dommage que l’on n’ai pas exploité à fond tout cela.

J’ai aimé les personnages dans toutes leurs ambiguïtés et contradictions. J’aurais aimé, encore une fois, que les personnages secondaires soient un peu plus poussés. On se pose encore beaucoup de questions sur eux, et ça me laisse un gout d’inachevé.

En bref, j’ai beaucoup aimé le fait que l’on aborde des sujets jusqu’alors peu abordés. J’ai aimé le découpage des chapitres mais l‘intrigue aurait pu aller encore plus loin.

• • •

Quand un livre commence à trop me faire réfléchir sur ma vie :

 

La Cave – Natasha Preston

La Cave

Natasha Preston

Traduction : Axelle Demoulin et Nicolas Ancion

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 397.

 

inclassable

 

Quatrième de couverture :

Trèfle, un homme à la folie maniaque et meurtrière, séquestre Rose, Iris et Violette, trois filles, dans sa cave. Un jour, Summer croise la route de cet homme et ne rentre pas chez elle : il l’enferme dans sa cave et la rebaptise Lilas. Mais contrairement aux autres, Lilas ne compte pas accepter son sort jusqu’à faner.

 

Avis :

Ce livre a traîné pas mal de temps dans ma PAL. Pourtant j’avais très envie de le découvrir. Il retrace l’histoire dont on a tous cauchemardé une fois : se faire enlever et séquestrer par un malade dans une cave.

J’étais très curieuse de savoir comment l’auteure avait abordé le sujet. Autant vous le dire tout de suite : elle ne nous épargne pas une seconde. L’ambiance est pesante, angoissante et lourde. J’étais totalement stressée tout au long de ma lecture.

Ce livre vous prends aux tripes. Cette véritable course contre la montre pour sauver Summer des griffes de Trèfle est prenante. Dire que ce livre est addictif est un euphémisme. J’ai failli, à plusieurs reprises, lire la fin pour mettre fin à mon supplice alors que j’ai horreur du spoil habituellement.

Ce côté anxiogène est accentué par la façon d’écrire de Natasha Preston. Elle nous plonge au coeur de la psychologie de ses personnages. On alterne les points de vues entre Summer, son petit ami et Trèfle, le kidnappeur.

J’ai dévoré ce livre même s’il m’a plongé dans l’angoisse. J’avais réellement l’estomac tordu en lisant. *début spoiler* Je n’aurais pas supporté une fin horrible. J’avais besoin de ce happy ending et vous n’imaginez même pas comment j’étais soulagée par cette fin ! *fin spoiler*

Je conseille ce livre à tout ceux qui sont tentés de le découvrir MAIS qui ont le coeur accroché. Ce livre m’a vraiment touché de manière indélébile.

En bref, au vu du sujet abordé et du thème je ne peux pas dire que c’est un coup de coeur. Il hérite donc de la mention très rare « d’inclassable ». Si vous avez le courage de lire cette histoire, je ne peux que vous la conseiller. J’ai rarement été aussi ébranlée par un livre.

• • •

Ma tête tout le long de ma lecture :

Forbidden (VF) – Tabitha Suzuma

Forbidden (Version Française)forbidden

Tabitha Suzuma

Traduction : Florence Moreau

Genre : Drame

Pages : lu au format numérique

note-coup-de-coeur

Quatrième de couverture :

« Je refuse de laisser le monde extérieur nous condamner et détruire le plus beau jour de ma vie. Celui où j’ai embrassé le garçon qui hantait mes rêves depuis toujours. Sommes-nous condamnés à nous dissimuler derrière des portes closes et des rideaux tirés ? »

Avis : 

Déjà un gigantesque merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce livre via NetGallay. J’ai eu la chance de lire mon livre préféré en avant première, et ça, c’est énorme ♥.

Je n’ai pas réussi à trouver la quatrième de couverture « officielle », je vous laisse donc cette citation assez révélatrice du roman. Pour ceux qui ne savent pas de quoi parle ce livre : il s’agit d’une histoire familiale, où Lochan et Maya vont tomber amoureux alors qu’ils sont frère et soeur. Mais ce livre c’est tellement plus que cela.

Il s’agit pour moi d’une relecture. Je l’ai lu en VO il y a presque un an, mon avis ici, et c’est à l’heure actuelle ma seule lecture en anglais. Pour une première fois je n’ai pas choisi le roman le plus facile, mais avec la traduction je me suis aperçue que j’avais vraiment bien compris l’anglais, du coup je suis plutôt fière de moi.

Pour une fois que je peux m’en apercevoir, le travail de traduction est remarquable. Cela ne doit vraiment pas être simple pour le traducteur. Pendant ma lecture j’ai été aussi touchée que la première fois. Il faut savoir que je ne relis jamais les livres, parce que quand je connais l’histoire, je décroche au bout d’un moment, n’ayant aucune surprise.

Ce n’a pas été le cas avec Forbidden. Même en connaissant les rebondissements, je ne pouvais m’empêcher d’espérer une suite différente. Votre coeur fera des bonds dans votre poitrine, je peux vous l’assurer.

Peut-être que cette histoire vous mettra mal à l’aise, mais elle vaut la peine d’être découverte. Elle est forte, touchante, émouvante, dure et belle à la fois. J’ai rarement été aussi touchée par tous les personnages d’un livre, et me sentir à ce point impliquée dans leur vie.

Plus qu’un coup de coeur, c’est le genre de livre qui vous marque à jamais, auquel vous pensez souvent et qui vous touche au plus profond de vous-même. Je ne veux pas trop vous en dire sur l’intrigue en elle-même, pour que vous puissiez le découvrir totalement.

En bref, je pourrais vous parler des heures de ce livre qui est devenu mon préféré. Je ne peux que vous conseiller de le prendre en ebook lors de sa sortie le 12 juillet ou en format papier en septembre. Je sais que le sujet peut vous effrayer, mais je vous garanti qu’il est traité d’une superbe manière. Il faudra vous accrocher lors de votre lecture, car ce n’est pas la plus légère que vous lirez. Mais ce livre est une pépite, d’une authenticité rare.

Ps : si je devais faire une seule petite critique sur le livre : si je pouvais choisir, j’aurais gardé la couverture noire.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Le Piège de l’Innocence – Kelley York

Le piège de l’innocencele piege de l'innocence

Kelley York

Traduction : Laurence Richard

Genre : Drame / Young-Adult

Pages : 336.

Note coup de coeur

Quatrième de couverture :

Il voulait l’aider, il se retrouve accusé.

Vic Howard a toujours été transparent, ignoré de tous, même de sa propre mère. Un soir, alors qu’il s’ennuie à une fête, il remarque que Callie, une fille de son lycée, a beaucoup trop bu. Il décide de lui venir en aide.

Au matin, la police sonne chez Vic : Callie a été violée, il est le principal suspect. Du jour au lendemain, il est le centre de l’attention, tous le considèrent coupable. Sauf Autumn, la meilleure amie de la victime, qui compte bien s’allier à Vic pour découvrir une vérité que tout le monde préfère taire.

Avis : 

PKJ organise un book club en juin autour de l’auteure Kelley York. Je me suis inscrite puisque j’avais déjà lu «Sous la même étoile» et que j’avais très envie de découvrir d’autres livres d’elle. Je n’étais vraiment pas prête pour ce que je viens de vivre.

Le précédent livre que j’avais lu avait été une bonne lecture mais rien d’extraordinaire. Il y avait cependant un petit quelque chose avec cette auteure qui me poussait à lire d’autres ouvrages. Le piège de l’innocence a un thème fort, le viol, et la façon dont Kelley York en traite est retranscrite de façon réaliste et dévastateur.

Les personnages sont attachants, tout de suite. C’est une chose assez rare, et qui mérite d’être mis en avant. Je suis rarement happée de la sorte par des personnages de livres. Je le suis beaucoup avec une série par exemple, puisque je vais regarder celle-ci sur plusieurs mois. Tandis qu’avec un livre il faut que ce soit tout de suite ou alors je passe un peu à côté.

On se prend d’affection pour le personnage principal, Vic, mais il y a toujours ce petit doute en nous : est-il vraiment complètement innocent ? Puis les autres personnages entrent en jeu et on se met à suspecter tout le monde.

L’intrigue est tellement bien menée. Un autre point fort de cette auteure. J’ai dévoré ce bouquin, je voulais toujours savoir la suite et ne jamais le reposer. J’étais tellement à fond que la fin m’a laissée sans voix, choquée. Je ne m’y attendais vraiment, vraiment pas.

En bref, dire que ce livre est un coup de coeur n’est pas totalement vrai. C’est le genre de lecture qui vous prend aux tripes, qui vous retourne et vous chamboule, et qui reste gravé longtemps en vous.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Sous la même étoile – Kelley York

Sous la même étoilesous-la-meme-etoile

Kelley York

Traduction : Laurence Richard

Genre : Drame / YA

Pages : 287.

Note Bonne lecture

Quatrième de couverture :

Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-sœur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantastique avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire…

Avis :

Quand j’étais sur le stand PKJ au salon de Montreuil j’ai eu énormément de mal à choisir. Qu’à cela ne tienne, j’ai demandé à un des vendeurs sur place de me conseiller. J’ai donc opté pour ce livre. Et malgré quelques défauts je n’ai pas été déçue.

C’est le genre de roman qui vous envoute petit à petit. Même si le roman ne regorge pas d’action, j’ai bien aimé la façon dont l’histoire était présentée. Pourtant je suis plutôt difficile quand une histoire n’est pas hyper dynamique.

L’écriture fluide et efficace nous présente les choses telle qu’elles sont. Facile à lire, je l’ai lu en une journée !

J’ai beaucoup apprécié l’amour fraternel entre Hunter et Ashlin. Toujours unis face aux difficultés. Les ressentis des personnages sont vraiment bien retranscrits. Chance est un peu plus difficile à cerner et jusqu’au bout je n’ai pas su si je l’appréciait ou pas.

Par contre j’ai encore eu un soucis avec la fin. Déjà je ne suis pas sûre d’avoir eu la réponse à mes questions, et je n’aime définitivement pas les fins ouvertes. Je suis très souvent frustrée en refermant les bouquins.

En revanche la plume de l’auteur me donne très envie de lire « Le piège de l’innocence » dont j’avais entendu parler.

En bref, un roman avec lequel j’ai passé un bon moment même si je suis un peu frustrée par la fin.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Forbidden – Tabitha Suzuma

Forbiddenforbidden.jpg

Tabitha Suzuma

Traduction : lu en V.O

Genre : Drame

Pages : 456.

Note coup de coeur

Quatrième de couverture : 

« You’ve always been my best friend, my soul mate, and now I’ve fallen in love with you too. Why is that such a crime? »

She is pretty and talented – sweet sixteen and never been kissed.

He is seventeen, gorgeous and on the brink of a bright future.

And now they have fallen in love. But…
They are brother and sister.

Avis : 

Ca faisait une éternité que je voulais lire ce livre, bon en vrai deux ans mais j’ai l’impression que ça fait une éternité ! Et il a été aussi touchant que ce à quoi je m’attendais.

Lochan et Maya font partie d’une fratrie de cinq frères et soeurs. Ils sont les aînés et depuis que leur mère a rencontré un nouveau petit ami et qu’elle sombre dans l’alcool ils doivent gérer cette famille. Ils ont toujours été très proches, comme des âmes soeurs. Ils vont tomber amoureux alors qu’ils savent que cela n’est pas normal.

Je crois que des personnages n’ont jamais été aussi attachants et touchants. Leur sensibilité propre m’a terriblement touchée. Ces deux adolescents ont tellement de responsabilités pour leurs âges qu’ils sont devenus très vite matures. Mais ils restent des ados abandonnés par leur mère avec leurs rêves à eux.

On alterne les chapitres entre Lochan et Maya. On suit toutes leurs pensées et comment ces deux frères et soeurs peuvent tomber amoureux. Avec tout ce qu’il y a autour. J’ai adoré cette lecture. Surtout que c’est ma première lecture V.O. Ce livre sera toujours particulier pour moi.

On passe par toutes les émotions, du rire aux larmes. Ce livre est un ascenseur émotionnel, des vraies montagnes russes ! Et puis cette couverture est sublime.

Il y a des rumeurs selon lesquelles une traduction française est en cours. Si jamais cela est vrai, je pense le relire en français ce coup-ci. Des lectures comme celle-ci on en lit pas souvent, et elle vous prend aux tripes.

Bref, vous l’aurez compris cette lecture a été aussi émouvante que prévue. Il fait maintenant parti du club très privé de mes livres favoris.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Si je reste – Gayle Forman

Si je resteSi je reste

Gayle Forman

Traduction : Marie-France Girod

Genre : Drame

Pages : 186.

Note Bonne lecture

Quatrième de couverture :

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Avis : 

J’ai reçu ce livre en cadeau lorsque j’ai fais le swap avec la super Nana Book Lover. Ca faisait une éternité que je voulais le lire donc il n’a pas traîné longtemps dans ma PAL. Et ça n’a pas été aussi poignant que je le pensais.

Mia, 17 ans est un prodige du violoncelle. Elle s’entend très bien avec sa famille, elle a un petit ami rockstar, une vie plutôt réussie. Jusqu’au jour où elle a un accident de voiture et qu’elle tombe dans le coma. Elle peut entendre et voir tout ce qui se passe autour d’elle, sans pour autant pouvoir réagir avec son environnement. Elle a 24h pour décider de vivre ou de mourir.

Ce qui m’a d’abord intrigué c’est que ce livre n’a pas vraiment de chapitres. Il est découpé selon les heures qui passent, de façon plutôt irrégulière. Comme il est court ça ne m’a pas vraiment dérangée.

Je n’ai pas été totalement prise dans le roman ce qui m’a un peu empêchée d’être emphatique vis à vis de Mia et de ses proches. Certes c’est un livre émouvant et touchant. Mais pas autant que je le pensais.

De plus, on a beaucoup de parties sur la vie de Mia avant l’accident et je ne pensais pas que ce serait le cas. On en apprend énormément sur ce qu’elle est et sur ses proches. J’ai beaucoup aimé le fait que sa vie ne soit pas banale ou cliché. Elle aime ses parents et pour une ado de son âge c’est un peu étrange de ne pas être en conflits avec eux. Avec son petit ami tout n’est pas tout rose. Enfin pleins de petites choses comme ça qui font que j’ai beaucoup aimé.

Dans la foulée j’ai regardé le film et j’ai pas mal accroché. Malgré quelques petites différences avec le livre, c’est plutôt conforme. Et j’ai ressenti beaucoup plus d’émotions avec le film. Surtout que Mia joue ma musique préférée tout du long…

En bref, une bonne lecture même si elle n’a pas été aussi poignante que ce à quoi je m’attendais. Si vous n’avez pas trop envie de le lire, malgré le fait qu’il soit très court, vous pouvez voir le film. Je l’ai préféré au livre ce qui est très, très rare.

PS : Pourquoi avoir écrit « le livre le plus émouvant depuis Twilight » ? Je ne vois pas le rapport ni l’utilité…

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++