Mon avis sur « Les loups chantants » d’Aurélie Wellenstein

Autres romans chroniqués de la même autrice :

Le Roi des Fauves – Le Dieu Oiseau – Blé Noir – Mers Mortes – Yardam – Mers MortesLa baleine blanche des mers mortes

Quatrième de couverture :

Yuri appartient à un clan d’éleveurs de rennes. Il vit dans un village entouré par un perpétuel blizzard. Il y a un an, son amour, Asya, a disparu dans la tempête, attirée par les hurlements hypnotiques des loups chantants. Bien que tout le monde la croie morte, le garçon espère qu’elle soit toujours en vie, quelque part, de l’autre côté du blizzard. Un jour, la sœur de Yuri, Kira, contracte un mal étrange ; son corps se couvre de glace. Pour le chaman du clan, la jeune fille est maudite par le dieu de l’hiver ; elle est bannie, et condamnée à s’enfoncer seule dans le blizzard. Mais une amie, Anastasia, rejette farouchement ce verdict surnaturel. Selon elle, il s’agit d’une maladie soignable à la capitale, par la chirurgie. Déterminés à tout tenter pour sauver Kira, Yuri et Anastasia prennent leurs traîneaux à chiens pour emmener la jeune malade à la capitale. Mais aussitôt partis à travers le blizzard, les loups les prennent en chasse.

Lire la suite de « Mon avis sur « Les loups chantants » d’Aurélie Wellenstein »

Mon avis sur « Circé » de Madeline Miller

circé avisCircé

Madeline Miller

Traduction : Christine Auche

Edition : Pocket

Genre : Mythologie / Fantasy

Pages : 576.

 

j'ai abandonné

 

Quatrième de couverture :

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

 

Avis :

Après l’avoir vu largement passer aussi bien en VO qu’en VF, j’avais envie de découvrir à mon tour cette plongée dans la mythologie grecque avec un regard neuf ! Malheureusement je n’ai pas réussi à accrocher… Pourtant les critiques sont toutes largement favorables.

Je connaissais très mal cette mythologie mais cela n’empêche en rien de bien comprendre l’intrigue. J’ai beaucoup aimé l’angle de vue choisi par l’autrice. C’est plutôt malin de prendre un personnage connu, mais pas trop, pour lui donner une voix et la mettre sur le devant de la scène. On croise énormément de personnages connus et c’est bien ficelé car on pourrait presque y croire.

Bien que j’ai beaucoup aimé l’idée, j’ai eu énormément de mal avec la narration. La façon de raconter l’histoire est plutôt ennuyante. C’est pourquoi j’ai abandonné après avoir lu 323 pages sur les 576, soit à environ 56% du roman.

J’avais l’impression de retomber dans les lectures imposées du lycée, avec ces intrigues lentes et ces façons de dérouler l’intrigue totalement assommante. C’est un excellent roman objectivement. Personnellement c’est pile le genre de roman qui m’endort.

Dommage, ça sortait de ce que j’ai l’habitude de lire et j’avais vraiment envie de découvrir la mythologie. Ca ne sera pas pour ce coup-ci.

En bref, un roman qui est objectivement très bon. Malheureusement pour moi c’est pile ce que je déteste dans l’écriture et le style !

• • •

Si vous aimez la mythologie vous allez surement aimer ce livre