Mon avis sur « Cursebreakers, tome 1 : Un Sort si Noir et Éternel » de Brigid Kemmerer

Autres romans chroniqués de la même autrice :

PS : Tu me manques  – PS : Je ne t’ai jamais dit

Quatrième de couverture :

Un soir, dans les rues de Washington, Harper, 17 ans, est témoin d’une tentative d’enlèvement. Faisant fi du danger, la jeune femme, partiellement handicapée, s’interpose. Mais le kidnappeur lâche sa première proie et, après avoir maîtrisé Harper, l’emmène avec lui…

D’un coup de baguette magique, ou presque, Harper bascule dans un autre monde. Elle découvre un lieu qui a tout du château de conte de fées : orchestre sans musiciens, cuisine enchantée et, bien sûr, prince beau et énigmatique. Prince maudit, en vérité.

Coincé dans un automne éternel, le prince Rhen cherche à débarrasser son peuple d’une créature sanguinaire. C’est pour briser le sort qu’il ordonne au commandant Grey d’enlever des jeunes femmes, saison après saison… Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est lui-même ce monstre assoiffé de sang. Pour rompre la malédiction, il doit se faire aimer avant le début de l’hiver, avant qu’il ne se remette à tuer… Rien de plus aisé, en apparence, pour ce jeune homme séduisant. Pourtant, aucune des centaines de jeunes femmes avant Harper n’a succombé à son charme.

Lire la suite de « Mon avis sur « Cursebreakers, tome 1 : Un Sort si Noir et Éternel » de Brigid Kemmerer »

Mon avis sur « Le Prince Cruel » d’Holly Black

Le Peuple de l’Air, tome 1 : Le Prince Cruel

Holly Black

Traduction : Leslie Damant-Jeandel

Edition : Rageot

Parution : 2 Septembre 2020

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 531.

Quatrième de couverture :

Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles.

Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie.

Lire la suite de « Mon avis sur « Le Prince Cruel » d’Holly Black »

Mon avis sur « En plein vol » de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier

Publication Instagram beauté éthique nudeEn plein vol

Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier

Edition : Rageot

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 283.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Déployer ses ailes et prendre son envol. Planer dans la brise, se griser de vitesse.

Lorsque Romane et Jules se rencontrent à la fac, leur amitié est fulgurantes, nourrie d’idéalisme. Quelle vie veulent-ils mener ? Une existence remplie d’un amour rare, d’une famille-nid et de confiance ? Ou baignée d’art et de marginalité, de liberté et d’urgence, sans aucun attrait pour le futur ?

Il est des oiseaux qui dorment dans les grands vents, d’autres qui veulent atteindre le soleil.

Lire la suite de « Mon avis sur « En plein vol » de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier »

Mon avis sur « Moon Brothers » de Sarah Crossan

Moon brothersMoon Brothers

Sarah Crossan

Traduction : Clémentine Beauvais

Edition : Rageot

Genre : Poésie / Young Adult

Pages : 373.

 

j'ai aimé

 

Quatrième de couverture :

Joe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ?

 

Avis :

Merci à NetGalley et Rageot pour l’envoi de cet ebook. Ayant déjà lu « Swimming pool » et « Inséparables » de cette autrice, j’avais très envie de lire cette nouvelle parution VF. Je devrais le tenter en VO la prochaine fois, histoire de voir s’il y a une grande différence.

Clémentine Beauvais, en plus d’être une excellente autrice, est également brillante traductrice. On ne sent pas plus que ça la traduction, pourtant ça doit être une autre paire de manches que de travailler sur des vers libres.

C’est un livre qui traite d’un sujet extrêmement difficile, comme d’habitude avec Sarah Crossan me direz-vous, mais j’avoue que la deuxième moitié m’a touché en plein coeur. Le débat de la peine de mort semble ne jamais prendre fin, et ne mettra jamais tout le monde d’accord. Suivre le frère d’un condamné peu de temps avant la sentence finale peut mettre votre palpitant à rude épreuve.

Dommage qu’il m’ait fallu beaucoup de temps pour rentrer dans l’histoire. Les vers permettent de passer un message d’une autre manière que la prose. Ici, il m’a fallu un certain temps d’adaptation alors que je suis plutôt habituée à cette manière d’écrire.

J’avoue que j’en aurais voulu plus, peut-être même un texte plus développé. Ce qui est tout de même bon signe car l’intrigue et la façon de raconter l’histoire étaient intéressantes. Il a plusieurs niveaux de lecture, ce qui le rend d’autant plus complet.

Mais l’avantage des vers libres c’est qu’ils vous percutent de plein fouet, sans longueurs superflues. On se prend les émotions en pleine face et vous ressentirez toute l’injustice, le désespoir, la colère ou la douceur du roman.

Si je peux juste apporter un bémol : c’est le genre de lecture qui passe moyennement en ebook. J’avoue que ça aurait été plus agréable en version papier, surtout que je l’ai lu sur ma Kindle et je suis pas sûre que la mise en page était 100% fidèle et correcte.

En bref, une lecture que je recommande chaudement. Encore une belle réussite pour cette autrice, et cette traductrice, de talent.

• • •

Une histoire qui en bouleversera plus d’un

Swimming Pool – Sarah Crossan

swimming poolSwimming Pool

Sarah Crossan

Traduction : Clémentine Beauvais

Edition : Rageot

Genre : Poésie / Contemporain

Pages : 222.

 

j'ai aimé

 

Quatrième de couverture :

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

 

Avis :

Après avoir lu Inséparables de la même auteure et l’avoir rencontrée en dédicace, j’étais résolument décidée à lire plus de romans écrit par sa plume (et la jolie traduction de Clémentine Beauvais). Un énorme merci à Andréa pour m’avoir passé ce roman ♥.

Ce que j’aime surtout c’est que tout est écrit en vers. Je suis totalement fan de ce mode d’écriture. On peut faire passer tellement de choses, ajouter une dimension plus profonde. Oui, cela peut être le cas quand c’est écrit en prose, mais ce n’est pas la même chose.

J’ai été touché par l’histoire de Kasienka, même s’il m’a manqué un approfondissement des choses pour vraiment adhérer. Les personnages, sont tous identifiables et sont complets, ce qui n’est pas facile du tout à faire quand on a un récit écrit uniquement en vers.

L’histoire de Kasienka c’est l’histoire de milliers de personnes chaque jour. Etre immigré.e, qu’est ce que ça signifie ? Comment cela se passe ? Comment peut-on s’intégrer ? Dans quelles conditions ?

Ces questions, notre héroïne va y être confronté, et tous les personnages autour d’elle aussi, d’une manière ou d’une autre. En ce sens, je pense que c’est un roman important, facile d’accès, qui permet de se mettre à la place des autres. En plus, cela permet à des personnes qui ont peur des vers, de se lancer. Le roman aborde pleins d’autres thématiques tout aussi importantes : l’adolescence, le harcèlement scolaire, les premiers amours, la séparation des parents, etc.

En bref, un roman qui aborde des sujets d’actualité importants, avec une plume originale. Décidément j’adore vraiment cette auteure et j’espère que d’autres de ses livres seront traduits très bientôt.

• • •

Swimming Pool c’est le récit d’une ado immigrée qui va devoir affronter des épreuves de la vie et qui va trouver refuge et se découvrir elle-même grâce au sport