Mon avis sur « Le Prince Cruel » d’Holly Black

Le Peuple de l’Air, tome 1 : Le Prince Cruel

Holly Black

Traduction : Leslie Damant-Jeandel

Edition : Rageot

Parution : 2 Septembre 2020

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 531.

Quatrième de couverture :

Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles.

Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie.

Avis :

Énorme succès en VO, nous étions tous et toutes hyper heureux et heureuses d’apprendre la traduction VF de ce roman ! J’ai enfin pu le découvrir à mon tour. J’avais placé la barre hyper haute parce que j’ai vu pleuvoir des avis « coup de coeur ». Je m’attendais donc à du lourd. C’est un excellent bouquin mais deux trois petites choses m’ont chiffonné.

J’ai été charmé par l’univers. C’est foisonnant et on s’y plonge avec plaisir. Étant fan des mondes imaginaires féériques prenant place dans des royaumes, c’est le top du top. Tout un folklore est repris, on retrouve même un glossaire à la fin sur les créatures que l’on croise. L’imagination de l’auteure est toujours aussi incroyable.

Car oui, j’ai pu redécouvrir en lisant sa biographie à la fin, qu’Holly Black est l’autrice des chroniques de Spiderwick ! Adapté au cinéma quand j’étais plus petite, je me souviens avoir été complètement fan de ce film. Mais trêves de tergiversions.

L’intrigue est digne d’un premier tome de saga : on présente l’univers, on met en place les rouages de l’histoire et c’est surtout la dernière partie qui nous tient en haleine avec tous ses rebondissements. Je l’avoue, je me suis laissée berner allègrement et je n’ai pas vu venir ce petit revirement à la toute fin.

Côté personnages, si j’ai apprécié Jude, le prince Cardan m’a exaspéré. Je ne suis pas fan de ces personnalités intentionnellement désagréables. Ces petits merdeux qui ont une vie difficile et qui cachent leur mal être par un côté outrageux, ça ne fonctionne pas avec moi (exception pour vous savez-qui dans Red Queen). J’avais eu la même impression avec Kaz dans Six of Crows ou encore le Darkling dans Grisha.

Forcément à force de traîner sur Instagram et vu le succès de la saga, je m’étais faite spoiler un peu, mais rien de bien méchant. Je suis très curieuse de lire la suite, qui sortira normalement au printemps 2021 !

En bref, même si j’ai adoré l’univers, les personnages et l’intrigue restent classiques dans le genre, surtout pour un premier tome. C’est néanmoins un excellent livre, dont je lirai la suite avec plaisir.

• • •

Moi face à la romance qui se dessine :

6 commentaires sur « Mon avis sur « Le Prince Cruel » d’Holly Black »

  1. Je fais partie de ces personnes qui ont eu un avis mitigé sur ce roman que j’attendais comme le messie – bon j’exagère un peu. Tout le monde dit que le second tome est bien meilleur, notamment avec l’avancée de la romance qui ici ne m’a pas plus convaincue que ça. En tout cas, j’aimerais donner une nouvelle chance à ce tome-ci et j’espère l’aimer autant que d’autres.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s