Mon avis sur « Cursebreakers, tome 1 : Un Sort si Noir et Éternel » de Brigid Kemmerer

Autres romans chroniqués de la même autrice :

PS : Tu me manques  – PS : Je ne t’ai jamais dit

Quatrième de couverture :

Un soir, dans les rues de Washington, Harper, 17 ans, est témoin d’une tentative d’enlèvement. Faisant fi du danger, la jeune femme, partiellement handicapée, s’interpose. Mais le kidnappeur lâche sa première proie et, après avoir maîtrisé Harper, l’emmène avec lui…

D’un coup de baguette magique, ou presque, Harper bascule dans un autre monde. Elle découvre un lieu qui a tout du château de conte de fées : orchestre sans musiciens, cuisine enchantée et, bien sûr, prince beau et énigmatique. Prince maudit, en vérité.

Coincé dans un automne éternel, le prince Rhen cherche à débarrasser son peuple d’une créature sanguinaire. C’est pour briser le sort qu’il ordonne au commandant Grey d’enlever des jeunes femmes, saison après saison… Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est lui-même ce monstre assoiffé de sang. Pour rompre la malédiction, il doit se faire aimer avant le début de l’hiver, avant qu’il ne se remette à tuer… Rien de plus aisé, en apparence, pour ce jeune homme séduisant. Pourtant, aucune des centaines de jeunes femmes avant Harper n’a succombé à son charme.

Lire la suite de « Mon avis sur « Cursebreakers, tome 1 : Un Sort si Noir et Éternel » de Brigid Kemmerer »

Mon avis sur « PS : Je ne t’ai jamais dit » de Brigid Kemmerer

PS : je ne t’ai jamais dit

Brigid Kemmerer

Traduction : Alice Delarbre

Edition : Hachette

Genre : Contemporain

Pages : 440.

 

coup de coeur

 

Quatrième de couverture :

Deux lycéens qui auraient pu ne jamais se croiser. Qui ne savaient pas ce qu’est être aimé. Et qui pourtant se sont trouvés. Rev gardera toujours dans sa chair les cicatrices des sept années qu’il a subies sous les coups de son père. Quant à Emma, c’est dans son coeur qu’elle porte les siennes : elle n’existe pas aux yeux de son père, et sa mère veut tout contrôler. Rev et Emma ne se sont jamais vus que de loin.

Pourtant, le hasard les réunit, un soir. Petit à petit, les deux ados blessés s’apprivoisent, et, chaque jour, partagent leurs doutes et leurs peines. Malheureusement, ce moment de grâce ne pouvait pas durer. Rev est parti rendre visite à son père, qui a refait surface. Sauf qu’Emma a besoin d’aide. Harcelée par un gamer appelé Nightmare, elle s’adresse à la mauvaise personne – un garçon qui fréquente le jeu vidéo en ligne qu’elle a créé pour s’évader.
Rev rejoindra-t-il Emma à temps pour la sauver ?

Lire la suite de « Mon avis sur « PS : Je ne t’ai jamais dit » de Brigid Kemmerer »

PS : Tu me manques – Brigid Kemmerer

ps tu me manquesPS : Tu me manques

Brigid Kemmerer

Traduction : Alice Delarbre

Edition : Hachette

Genre : Contemporain / Romance

Pages : 432.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Juliet a toujours écrit à sa mère. Depuis sa mort soudaine, cette habitude est pour elle comme une bouée de sauvetage. Même si les courriers de Juliet restent sans réponse, elle continue de les déposer sur sa tombe chaque semaine.

Declan n’aurait jamais cru qu’une lettre pourrait changer sa vie. Pourtant, celle qu’il trouve au cimetière, où il fait des travaux d’intérêt général après le lycée, le touche profondément… Et il ne peut s’empêcher d’y ajouter deux mots.

Commence alors une correspondance inattendue entre Le Crépuscule et La Fille du Cimetière, deux étrangers que tout oppose. Ce qu’ils ignorent, c’est que leurs routes se sont déjà croisées…

 

Avis :

J’ai reçu ce livre en cadeau alors qu’il me faisait très envie dans ma wishlist ! Il n’est donc pas resté très longtemps dans ma PAL.

Je ne connaissais pas vraiment le pitch de départ hormis que c’était un contemporain touchant, qui impliquait des échanges épistolaires. J’ai fait confiance aux nombreux excellents avis que recevait ce livre.

Les personnages sont vraiment émouvants. Leur histoire, leur vécu mais surtout les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres sont criants de vérité. J’ai adoré le réalisme que leur a donné l’auteure.

J’ai dévoré le roman en à peine deux jours. Les pages défilaient toutes seules et je n’avais aucune envie de reposer le bouquin. Les petites touches d’humour étaient géniales et bien placées.

Le seul petit bémol, qui reste léger parce que j’ai adoré ma lecture, c’est que la conclusion de l’histoire est assez facile et cliché. Mais elle fait du bien au moral. À lire si vous aimez les histoires avec une jolie touche de fin.

En bref, une excellente lecture qui nous parle de deuil, de culpabilité et d’histoires de familles avec une douce romance. J’ai été touchée par les personnages et la traduction de la plume de l’auteure.

• • •