Mon avis sur « Le plongeon » de Séverine Vidal & Victor L. Pinel

Quatrième de couverture :

En fermant une dernière fois les volets de sa maison, Yvonne, 80 ans, abandonne 40 ans de vie pour intégrer un EHPAD. Le changement est rude pour cette femme indépendante, d’autant qu’elle a encore toute sa tête. Elle a du mal à s’acclimater à cette nouvelle vie, qui la rapproche douloureusement de la mort.
Prise dans le tourbillon inéluctable de la vie, l’octogénaire décidé de s’offrir une dernière parenthèse enchantée.

Avis :

Merci à la maison d’édition pour cette BD ! Elle me faisait envie depuis longtemps. Le thème de la vieillesse a toujours un petit soft spot dans mon coeur.

La quatrième nous dit, en phrase d’accroche : « Un EHPAD, des fesses, de l’amour et des rides ! ». Forcément ça m’a parlé. L’héroïne est véritablement touchante et pleine d’humour. C’est à travers ses yeux que l’on voit son transfert de sa vie d’avant à son emménagement à l’EHPAD. Forcément une étape difficile dans une vie.

Heureusement les autres résidents et le personnel vont l’aider à s’adapter. Vieux ne veut pas forcément dire malade et grabataire. La vie à l’EPHAD ne doit pas être un mouroir. J’ai trouvé le sujet délicat et bien amené. La fin de vie est un sujet un peu tabou et forcément un peu effrayant pour tout le monde. Il est superbement abordé par le dessin et le scénario.

En bref, j’ai adoré et je recommande !

• • •

Mon avis sur « Ecoline, tomes 1 et 2 » de Stephen Desberg & Teresa Martinez

Quatrième de couverture :

Écoline est destinée à devenir chien de garde. Mais au lieu de protéger la ferme, elle passe son temps à peindre, une occupation qui provoque son exil de la campagne vers un Paris en pleine effervescence. En effet, l’Exposition universelle approche à grands pas et pour accueillir les visiteurs du monde entier, la capitale doit être impeccable ! Sans argent et sans collier, Écoline risque d’être chassée une nouvelle fois. Elle doit vite trouver une solution. Dans la ville Lumière où tout le monde ne parle que de ces nouveaux artistes, les impressionnistes, Écoline décide de vendre ses peintures. Mais qui donc a jamais entendu parler d’une chienne qui peint ?

Lire la suite de « Mon avis sur « Ecoline, tomes 1 et 2 » de Stephen Desberg & Teresa Martinez »

Mon avis sur « Kleos, tome 1 » de Mark Eacersall, Serge Latapy et Amélie Causse

Quatrième de couverture :

Un jeune et pauvre pêcheur grec, qui rêve de gloire, part à la folle poursuite de pirates… En 499 avant J.-C., les Grecs vivent en petites communautés, cités souvent rivales mais partageant un même mode de vie, des dieux et surtout une langue, qui les différencie des «barbares»… Baigné par L’Iliade et L’Odyssée, dont il connaît chaque vers, le jeune Philoklès rêve d’exploits. Alors, quand des pirates pillent son île, ce misérable pêcheur s’élance à leur poursuite, déterminé à forcer son destin. Tel son modèle Achille, il veut anéantir ses ennemis et accéder à la gloire éternelle (kleos aphthiton)…De mésaventures en rencontres fortuites, son héroïsme va être mis à mal, tout comme l’idée qu’il se fait du monde – et de lui-même.

Lire la suite de « Mon avis sur « Kleos, tome 1 » de Mark Eacersall, Serge Latapy et Amélie Causse »

Mon avis sur « The Mortal Instruments » (BD) tome 1 & 2 de Cassandra Clare & Cassandra Jean

Quatrième de couverture :

L’adaptation en bande dessinée de la série à succès The Mortal Instruments, avec des bonus inédits !

Clary est désespérée. Elle est témoin d’un meurtre perpétré par trois adolescents qu’elle seule semble voir, sa mère vient de disparaître et elle subit l’attaque d’une étrange créature qui veut sa mort. Ses certitudes et son monde s’effondrent. Elle entre – sans le savoir – dans une guerre opposant Chasseurs d’Ombres et Créatures Obscures.
Et si Clary était plus qu’une simple humaine ?

Lire la suite de « Mon avis sur « The Mortal Instruments » (BD) tome 1 & 2 de Cassandra Clare & Cassandra Jean »

Mon avis sur « U4 : Khronos » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen – U4 : Jules (BD) – U4 : Stéphane (BD) – U4 : Yannis (BD)U4 : Koridwen (BD)

Quatrième de couverture :

Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane sont enfin réunis à Paris. Mais pas en tant qu’amis, puisque Steph tient en joue Kori et Jules avec son arme… Une situation que les militaires, traquant les ados ayant survécu à la pandémie U4, vont vite aplanir en incendiant les lieux où le quatuor s’était dissimulé ! Découvrant qu’ils sont tous fans du jeu « Warriors of Time » (WOT) et tous convoqués par le maître du jeu Khronos, Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane comprennent qu’ils doivent unir leurs forces. Parviendront-ils à remonter le temps, afin d’empêcher l’apocalypse qui a dévasté la planète ? Ou bien Kronos leur réserve-t-il quelques (mauvaises) surprises ? Avoir la même passion pour un jeu en ligne ne signifie pas avoir les mêmes croyances ni la même vision de l’avenir…

Lire la suite de « Mon avis sur « U4 : Khronos » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Mon avis sur « Let’s play, tome 1 » de Leeanne M. Krecic

Quatrième de couverture :

Samara Young est une jeune femme qui rêve de devenir développeuse de jeux vidéos. Un jour, alors qu’elle a sorti son premier jeu vidéo indépendant Ruminate, le viewtuber Marshall Law fait un let’s play dessus sans avoir compris le but du jeu. Par conséquent, il trouve le jeu vidéo inintéressant et ses fans vont ruiner la page de développeur de Sam. Alors que cette dernière oscille entre la dépression et la colère suite à la vidéo de Marshall Law, un nouveau venu vient s’installer dans l’appartement à côté du sien. Arrivera-t-elle à s’entendre avec ce nouveau voisin, qui n’est autre que l’homme qui vient de ruiner sa vie, Marshall Law ?

Lire la suite de « Mon avis sur « Let’s play, tome 1 » de Leeanne M. Krecic »

Mon avis sur « U4 : Koridwen » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen – U4 : Jules (BD) – U4 : Stéphane (BD)U4 : Yannis (BD)

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis ». Menesguen, un hameau en Bretagne. Suite aux ravages du virus U4 qui a exterminé en dix jours toute la population, Koridwen se retrouve seule et désespérée dans la ferme familiale. Avec l’aide du vieil Yffig, elle a inhumé sa mère et les huit autres habitants du coin. Et lorsqu’Yffig est mort, Koridwen l’a enterré lui aussi, en attendant son tour. Mais son tour ne vient pas. Étrangement, beaucoup des adolescents de son âge semblent avoir survécu. Avant de mourir, sa mère lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait étrangement écho au message reçu sur son jeu en ligne préféré, « Warriors of Time ». Un message où le mystérieux Khronos lui donne rendez-vous à Paris avec les autres experts du jeu, qu’elle n’a jamais vus en vrai… Intriguée, Koridwen, qui songeait à en finir de la vie, décide d’aller chercher son cousin Max, dans son institut pour jeunes handicapés, et de se rendre avec lui en tracteur à la capitale…

Lire la suite de « Mon avis sur « U4 : Koridwen » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Mon avis sur « U4 : Yannis » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen – U4 : Jules (BD)U4 : Stéphane (BD)

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. » Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite soeur sont morts du virus U4, qui a décimé 90 % de la population mondiale en à peine dix jours. Lourd de culpabilité de n’avoir pu enterrer ses proches, Yannis voit leurs fantômes un peu partout et commence à douter de sa raison… Heureusement qu’il lui reste le fidèle Happy, son chien. Dehors, ils découvrent horrifié une ville où brûlent des bûchers de cadavres, une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, mais aussi par des jeunes prêts à tuer ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis réussit à échapper aux patrouilles… mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que celui-ci se fait tuer sous ses yeux. Trouvant un scooter, il décide de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris par le mystérieux Khronos, qui les a convoqué, lui et tous les autres experts de son jeu en ligne préféré : « Warriors of time »…

Lire la suite de « Mon avis sur « U4 : Yannis » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert

Autres romans chroniqués du même auteur :

Lightfall, tome 1

Quatrième de couverture :

L’oiseau Kest s’est emparé de la dernière flamme et les lumières risquent de disparaître de la surface d’Irpa. Cherchant une solution pour sauver la planète, Béa et Cad partent à la recherche de l’esprit des eaux, le seul à pouvoir les aider.

Lire la suite de « Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert »

Mon avis sur « La chambre des merveilles » de Philippe Pelaez & Patricio Angel Delpeche, d’après le roman de Julien Sandrel

Quatrième de couverture :

Louis a 12 ans quand un camion le percute et le plonge dans le coma. Le pronostic est sombre. Si son état n’évolue pas, il faudra débrancher le respirateur. Plutôt que de baisser les bras, sa mère Thelma décide de se battre à sa façon : la seule qui lui paraît envisageable.
Durant ce temps suspendu à cette décision médicale dramatique, à la place de son fils, elle va réaliser ses « merveilles », toutes les expériences qu’il aurait aimé vivre et qu’il a consignées dans un carnet. À travers elle, il verra combien la vie est belle. Peut-être même que ça l’aidera à revenir. Et si Louis doit mourir, il aura vécu par procuration la vie dont il rêvait.

Lire la suite de « Mon avis sur « La chambre des merveilles » de Philippe Pelaez & Patricio Angel Delpeche, d’après le roman de Julien Sandrel »