Mon avis sur « U4 : Jules » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Jules. Ce rendez-vous, j’y vais parce que j’y crois ». Paris. Jules vit reclus dans l’appartement familial du boulevard Saint-Michel depuis l’explosion du virus U4, qui a exterminé en dix jours la population, à l’exception des adolescents. Alors que les rues jonchées de cadavres sont le domaine des gangs violents, le garçon prend le risque de sortir pour trouver de la nourriture. Pour se donner du courage, il se met dans la peau du guerrier impavide qu’il incarne dans son jeu en ligne préféré, « Warriors of Time » (WOT). Les ados qu’il va croiser là-dehors seront-ils des ennemis féroces ou des alliés mus par un désir d’entraide ? Qu’est devenu son frère Pierre, qui avait un problème de drogue ? Leurs parents qui étaient à l’étranger sont-ils vraiment morts ? Les quelques militaires survivants sont-ils bienveillants ? Pour ne pas devenir fou, Jules s’accroche à son objectif : survivre jusqu’au jour du rendez-vous avec l’énigmatique Khronos, le maître du jeu. Se pourrait-il qu’il soit aussi le Maître du Temps ?

Avis :

Il y a des années j’étais tombée sur les romans U4 par hasard lors d’un détour en librairie et il m’a laissé un très bon souvenir. Plusieurs raisons à cela : du post-apocalyptique (un genre que j’aime beaucoup) et surtout une série de 4 livres qui se lit dans l’ordre de notre choix. Stylé, non ?

Bon encore une saga que j’ai commencée et jamais terminée. Oupsi. Bonne nouvelle : depuis cette année une adaptation BD existe et je lis quand même beaucoup plus vite une BD qu’un roman. C’était l’occasion de reprendre !

Je ne suis pas hyper fan des graphismes, mais au delà de ça, j’ai beaucoup aimé me replonger dans cet univers. Je pense lire les autres BD et relire celle de Koridwen. Je ne sais pas si l’adaptation respecte bien le roman mais c’est plutôt chouette. Les personnages sont attachants, on croise ceux des autres tomes. Petit bonus que j’aime particulièrement : ça se déroule à Paris.

La fin est abrupte. Pour les BD il y a un tome final qui semble conclure le tout, et qu’il faut lire après le reste. Donc à voir si c’est voulu ! Il me semble quand même que dans les romans, les fins étaient différentes à chaque fois.

En bref, je suis curieuse de lire les autres tomes. On voit de plus en plus d’adaptations BD de romans qui ont fonctionné et je trouve ça top !

• • •

2 commentaires sur « Mon avis sur « U4 : Jules » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s