Mon avis sur « Rouge » de Pascaline Nolot

Trigger Warning :

viol – violence – suicide – sévices corporels – harcèlement

Quatrième de couverture :

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal.
Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

Lire la suite de « Mon avis sur « Rouge » de Pascaline Nolot »

Mon avis sur « Chroniques des Cinq Trônes, tome 1 : Moitiés d’âme » d’Anthelme Hauchecorne

moitié d'âmeChroniques des Cinq Trônes, tome 1 : Moitiés d’âme

Anthelme Hauchecorne

Edition : Gulfstream

Parution :  10 octobre 2019

Genre : Fantasy

Pages : 524.

 

j'ai aimé

 

Quatrième du couverture :

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Epris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant à régler les dettes de leurs vies antérieurs. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

Lire la suite de « Mon avis sur « Chroniques des Cinq Trônes, tome 1 : Moitiés d’âme » d’Anthelme Hauchecorne »

Mon avis sur « Désaccordée » de Joanne Richoux

Publication Instagram beauté éthique nude (2)Désaccordée

Joanne Richoux

Edition : Gulfstream – Echos

Parution : 5 septembre 2019

Genre : Fantastique / Young Adult

Pages : 280.

 

j'ai aimé

Lus de la même autrice :

Les CollisionsToffee DarlingPLS

 

Quatrième de couverture :

Violette, 17 ans, part en virée avec Maëva, Lucas et Alexis. Direction le château d’eau désaffecté de Saint-Crépin-l’Hermite, un endroit à la sinistre réputation. Quelques heures plus tard, elle ouvre les yeux. Elle est couchée face contre terre, au milieu d’une forêt sauvage. Ceux qu’elle rencontre portent des noms bizarres : Dièse, Trille, Sonate…
Telle Alice tombée de l’autre côté du miroir, la jeune fille aurait-elle atterri dans un univers à part ? Pourquoi tout le monde la confond avec une certaine Princesse Croche, disparue trois ans plus tôt ? Et qui est Arpège, ce garçon casse-cœur qui la dévisage ? Violette le sent, l’envers de ce décor féerique, c’est un danger de mort.
Mais comment retrouver le chemin de la maison ?

Lire la suite de « Mon avis sur « Désaccordée » de Joanne Richoux »

Mon avis sur « Blé noir » d’Aurélie Wallenstein

Blé noirBlé noir

Aurélie Wallenstein

Edition : Electrogène / Gulfstream

Genre : Contemporain

Pages : 218.

 

j'ai aimé

 

Quatrième de couverture :

Lilian est membre d’un réseau de hackers engagé dans la défense animale. Ce jeune homme de 17 ans franco-marocain, passe ses vacances à Nîmes avec ses parents. Il souhaite devenir journaliste dans le but de dénoncer la maltraitance animale. Il fait partie d’un groupe de hackers activistes. Les pieds sur terre et réservé, il est très attaché à sa famille et se montre honnête et entier dans ses relations avec les autres. Sa mission du jour : dénoncer les mauvais traitements infligés aux animaux dans les grands parcs aquatiques. L’adolescent n’est pas peu fier de lui lorsqu’il voit le résultat de son piratage relayé par les réseaux sociaux ! Puis une rencontre…

 

Avis :

A chaque nouvelle parution d’Aurélie Wallenstein, je saute dessus. Si j’ai déjà lu des ouvrages en fantasy / fantastique (Le roi des fauvesLe dieu oiseau & Mers mortes), c’est la première fois que je découvre sa plume avec du contemporain. En plus l’objet livre est sublime. Merci à Gulfstream pour l’envoi.

Je n’avais pas lu la quatrième de couverture mais je savais que c’était un roman engagé autour d’une romance toxique. Je n’ai pas trouvé que l’histoire d’amour était particulièrement toxique, en revanche elle est intense et déraisonné.

Si dans ses précédents ouvrages, l’autrice faisait passer des messages sous-entendus, ici c’est clairement énoncé. Un livre qui nous expose les souffrances animales et le militantisme. C’est cru, c’est violent mais nécessaire.

Les personnages sont vivants et authentiques. On tourne les pages de ce court roman, happés par leur fugue et leur quête d’un avenir meilleur. Malgré ce côté page turner, j’ai eu un peu de mal à voir où on allait. J’aurais aimé avoir quelque chose d’un peu plus profond.

J’ai énormément apprécié la fin, surtout que je ne voyais pas comment aller se conclure cette intrigue. Attention tout de même il y a pas mal de violences et il faut avoir un certain recul sur ce genre d’histoires.

En bref, un roman coup de poing sur des sujets délicats. Quelques petits défaults mais qui sont effacés par un récit addictif.

• • 

Il y avait un gros chien comme personnage et moi, ça me fait fondre

 

Mon avis sur La fille sur le toit d’Anne Loyer

la fille sur le toitLa fille sur le toit

Anne Loyer

Edition : Gulfstream – Echos

Genre : Contemporain

Pages : 177.

 

coup de coeur

 

Quatrième de couverture :

L’attirance est partagée, la relation charnelle et passionnée. Mais lorsque Axelle, 16 ans, comprend que son professeur de français considère cette aventure comme un dérapage et la chasse de sa vie, elle s’effondre. Le rejet incompréhensible d’une mère face au désespoir de sa fille va finir d’entraîner Axelle dans une spirale infernale. Silence, douleurs, lumière pâle, chambre vide, des mains douces qui prennent soin d’elle, une voix rassurante, puis c’est la sortie de l’hôpital. Seule face à cette nouvelle réalité en ruine, Axelle ne sait plus vers qui se tourner. Miette, son amie d’enfance, à qui elle a caché sa liaison ? Éric, son père, artiste aux ambitions déçues et qu’Axelle connaît si peu ? Rachel, sa tante, confidente de toujours ? Qui ?

 

Avis :

Un grand merci à Gulfstream pour l’envoi de ce roman. A peine reçu j’avais envie de me jeter dessus. Une histoire taboue entre une élève au lycée et un professeur de français ? J’arrive tout de suite. Oui, j’aime les histoires torturées…

Comment peut-on arriver à si bien raconter une histoire en si peu de pages ? Ce livre c’est une tornade, un tsunami en pleine tête. Dès les premières pages je suis tombée amoureuse de l’écriture. Un truc qui claque, qui rythme, qui percute. Une plume quelque part entre la musique et la poésie en prose.

Un torrent d’émotions qui sonnent avec justesse. Nous avons la vision du personnage principal, Axelle, notre lycéenne, entrecoupée par la vision des personnages qui gravitent autour d’elle. Ils ont chacun une manière spécifique de penser et l’écriture accompagne parfaitement ce changement. J’ai trouvé que cette multitude de point de vue apporte un réel intérêt à tout ce que l’on va vivre.

Que dire à part découvrez-le par vous-même ? Il faut le lire pour comprendre, et je ne veux pas risquer de spoiler quoi que ce soit. C’est beau, c’est touchant, c’est terriblement vrai. Il y a cette touche authentique qui fait toute la différence.

En bref, un roman qui m’a chamboulé. Le genre de d’histoire que j’aime lire parce que vous vivez ce que les personnages vivent. Une pépite, tout simplement.

• • 

Un livre sur une passion qui terrasse comme un orage

 

A cœurs battants – Charlotte Bousquet

44723306_288315445119885_2982282766147649536_nA cœurs battants

Charlotte Bousquet

Edition : Gulfstream – Echos

Genre : Contemporain

Pages : 224.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Dans une France mise à mal par le climat poisseux qui règne depuis les attentats du Bataclan, de nombreux citoyens se sont rassemblés, ce samedi, pour se faire entendre. Parmi eux, trois adolescents, Apolline, JB et Harley, soutiennent le mouvement social. D’autres veulent témoigner, comme Samia, une youtubeuse venue filmer et interviewer les participants. Il y a aussi Aurélien, impuissante victime, qui se retrouve malgré lui happé par les violences et le chaos d’une manifestation qui dégénère en bataille rangée.

 

Avis :

Un grand merci à Gulfstream pour l’envoi de ce roman. Je suis très friande des romans écrits par Charlotte Bousquet parce que j’aime son écriture mais surtout j’aime ses idées. Elle nous souffle ses convictions dans chacun de ses romans. Précédemment j’avais lu « Là où tombent les anges« , « Sang de lune » et « Celle qui venait des plaines« .

Ici le roman nous parle de jeunes qui se retrouvent dans une manifestation, dans un contexte particulier. Nous sommes à Paris, peu de temps après les attentats du Bataclan. Le climat est tendu, nous sommes en état d’urgence.

Le roman s’inscrit parfaitement dans des thèmes d’actualité, que nous avons tous vécus. Aujourd’hui, manifester, c’est se retrouver dans cette situation. Les idées sont clairement développées, c’est un livre politisé et qui ne s’en cache pas.

Je trouve important de lire ce genre d’intrigue, car cela nous expose un point de vue. En l’occurrence, plusieurs, car les chapitres alternent entre les personnages. Au début j’étais un peu perdue car ils sont nombreux. Mais ils ont une personnalité forte, ce qui permet, au fil du récit, de les reconnaître.

Le style de l’auteure est tranchant et percutant. C’est un livre qui nous permet de réfléchir et de se questionner sur la société actuelle. C’est un roman difficile, qui n’hésite pas à nous montrer la réalité et la violence, aussi bien physique que psychologique.

En seulement 200 pages, on a une intrigue solide, des personnages attachants et surtout une palette de sujets abordés énorme. Un joli pari réussi pour Charlotte Bousquet.

En bref, j’ai adoré ce roman. Il aura réussi à me retourner le bide mais aussi le cœur. Je regrette presque le fait qu’il soit trop dynamique et pas encore plus approfondit. Mais il reste excellent.

• • •

Un roman difficile, qui m’aura touché un plein cœur