Mon avis sur « Une fille dans la foule » de Charlotte Bousquet

Une fille dans la foule

Charlotte Bousquet

Edition : Flammarion

Parution : 3 février 2021

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 227.

Quatrième de couverture :

Je sors mon carnet de dessin, j’esquisse à toute allure des formes, des croquis, des traces de ce qui se passe ici.
Autour de nous, la foule se fait plus dense. L’ambiance est électrique, on est tous connectés. Il est temps d’agir, de nous battre pour créer un avenir meilleur, un avenir tout court.

Lire la suite de « Mon avis sur « Une fille dans la foule » de Charlotte Bousquet »

A cœurs battants – Charlotte Bousquet

44723306_288315445119885_2982282766147649536_nA cœurs battants

Charlotte Bousquet

Edition : Gulfstream – Echos

Genre : Contemporain

Pages : 224.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Dans une France mise à mal par le climat poisseux qui règne depuis les attentats du Bataclan, de nombreux citoyens se sont rassemblés, ce samedi, pour se faire entendre. Parmi eux, trois adolescents, Apolline, JB et Harley, soutiennent le mouvement social. D’autres veulent témoigner, comme Samia, une youtubeuse venue filmer et interviewer les participants. Il y a aussi Aurélien, impuissante victime, qui se retrouve malgré lui happé par les violences et le chaos d’une manifestation qui dégénère en bataille rangée.

 

Avis :

Un grand merci à Gulfstream pour l’envoi de ce roman. Je suis très friande des romans écrits par Charlotte Bousquet parce que j’aime son écriture mais surtout j’aime ses idées. Elle nous souffle ses convictions dans chacun de ses romans. Précédemment j’avais lu « Là où tombent les anges« , « Sang de lune » et « Celle qui venait des plaines« .

Ici le roman nous parle de jeunes qui se retrouvent dans une manifestation, dans un contexte particulier. Nous sommes à Paris, peu de temps après les attentats du Bataclan. Le climat est tendu, nous sommes en état d’urgence.

Le roman s’inscrit parfaitement dans des thèmes d’actualité, que nous avons tous vécus. Aujourd’hui, manifester, c’est se retrouver dans cette situation. Les idées sont clairement développées, c’est un livre politisé et qui ne s’en cache pas.

Je trouve important de lire ce genre d’intrigue, car cela nous expose un point de vue. En l’occurrence, plusieurs, car les chapitres alternent entre les personnages. Au début j’étais un peu perdue car ils sont nombreux. Mais ils ont une personnalité forte, ce qui permet, au fil du récit, de les reconnaître.

Le style de l’auteure est tranchant et percutant. C’est un livre qui nous permet de réfléchir et de se questionner sur la société actuelle. C’est un roman difficile, qui n’hésite pas à nous montrer la réalité et la violence, aussi bien physique que psychologique.

En seulement 200 pages, on a une intrigue solide, des personnages attachants et surtout une palette de sujets abordés énorme. Un joli pari réussi pour Charlotte Bousquet.

En bref, j’ai adoré ce roman. Il aura réussi à me retourner le bide mais aussi le cœur. Je regrette presque le fait qu’il soit trop dynamique et pas encore plus approfondit. Mais il reste excellent.

• • •

Un roman difficile, qui m’aura touché un plein cœur

Celle qui venait des plaines – Charlotte Bousquet

Celle qui venait des plainescelle qui venait des plaines

Charlotte Bousquet

Genre : Western

Pages : 352.

Note mitigé

Quatrième de couverture :

Le vert des hautes herbes surplombées par le feu orangé du soleil couchant sur les plaines du Dakota, les récits de victoires autour d’une flambée à la tombée de la nuit, les chevaux couleur de cendres,

le tonnerre des canons, les rivières de sang…
Et soudain, le déracinement et l’enfermement à la Mission
Saint-James, l’apprentissage de la haine d’une culture immémoriale, la purification par la souffrance et une éducation de fer pour briser les volontés les plus tenaces.

Voici l’histoire de Winona, fille aînée du vent et de la lumière, héritière de traditions ancestrales qu’elle fut contrainte de recracher comme le pire des venins,
métisse éprise de liberté et de justice dont la route ne cesse de croiser celle des célèbres Steele men, cow-boys et mercenaires – pour le meilleur et pour le pire.

Avis :

Un énorme merci aux éditions Gulfstream pour leur confiance. J’ai lu de cette même auteure Sang-de-lune et Là où tombent les anges. L’atout de Charlotte Bousquet c’est de réussir à vous plonger dans des univers radicalement différents.

Je vous avoue que la façon de raconter cette histoire est très déroutante. Nous avons plusieurs façons de suivre l’intrigue : De part un livre qui nous est retranscrit, lorsque le fils d’un des protagonistes prend des note dans son journal, lorsque Winona conte son histoire et lorsque l’auteur nous écrit l’intrigue, en quelque sorte. Bon ce n’est pas très clair mais déjà pour moi, ça a été difficile. Ces différentes façon de raconter l’histoire s’alternent, et l’histoire ne se raconte pas dans l’ordre. Cela donne une impression de décousu que j’ai eu énormément de mal à suivre, me perdant entre les points de vues.

Pourtant l’univers est très immergeant, on se croirait vraiment au far west ! Même si je m’attendais à une toute autre aventure, elle n’en est pas moins prenante. Les décors sont dingues.

L’écriture si particulière de Charlotte Bousquet vous embarque sans que vous vous en rendiez compte. C’est la grosse force de cette auteure. Pourtant cela n’a pas suffit pour que j’adhère à son roman. En revanche c’était plutôt chouette d’avoir plusieurs références à de grosses personnalités de cette époque comme : Calamity Jane ou encore Buffalo Bill.

Etant gênée par la narration, je me suis perdue dans l’histoire propre du livre. il y a énormément de personnages et ces bonds dans le temps m’ont perdue. Cette façon de découper l’histoire porte à confusion. Je pense que c’est ce qui m’a rebutée.

En bref, c’est vraiment dommage car il y avait un beau potentiel pour ce western. Moi qui n’en lit jamais je ressors un peu frustrée car d’habitude j’adore lire de nouvelles choses.

• • •

Comment je m’imagine dans un Western, #touriste :