Mon avis sur « L’Épée, la Famine et la Peste, tome 1 » d’Aurélie Wellenstein

Autres romans chroniqués de la même autrice :

Le Roi des Fauves – Le Dieu Oiseau – Blé Noir – Mers Mortes – Yardam – Mers Mortes – La baleine blanche des mers mortes – Les loups chantantsLa mort du tempsLe Désert des couleurs

Quatrième de couverture :

Depuis un demi-siècle, le royaume de Comhghall s’enfonce dans un âge sombre : les monstres pullulent, des villages entiers disparaissent dans les toiles d’araignées, et les tarentas tissent dans l’esprit des hommes, les condamnant à s’étioler dans la mélancolie et les idées noires.

Trois êtres brisés deviennent la cible d’une population aux abois.

Un garçon possédé par l’esprit d’un loup, une jeune fille soupçonnée d’avoir les pouvoirs d’une araignée, un ancien soldat qui a tout perdu, persuadé que son fils vit dans l’œil d’un cerf…
Pourchassés par le chef de l’Inquisition et son archère, ils vont devoir s’allier pour survivre. Mais sont-ils des bouc-émissaires ou, au contraire, trois redoutables fléaux qui porteront le coup de grâce à ce monde agonisant ?

Avis :

Une de mes autrices favorites a sorti un nouveau roman en septembre. Il était temps de m’y mettre ! Je trouve que la saison froide est parfaite pour découvrir ce nouveau monde. En plus cette couverture sublime met bien en lumière le thème du roman. Bienvenue à Comhgall…

Dès les premiers chapitres on nous met dans l’ambiance… et c’est sombre, très sombre. Entre les violences psychologiques et morales, les agressions et le harcèlement on est servis. Loup-garou, chasse aux sorcières et créatures araignées sont au programme. Attention d’ailleurs si ce sont des sujets qui peuvent vous heurter, ici on n’y va pas de main morte.

J’ai beaucoup aimé que les personnages ne soient pas manichéens, qu’ils s’interrogent sur leur propre noirceur, par le mal qui les rongent petit à petit. Je n’ai plus besoin de vous présenter la plume qui est délicieuse et à absolument découvrir dans le paysage de la SFFF francophone.

On a l’impression de lire un conte. Bien que j’ai eu l’impression de quelques petites longueurs avec la fuite des personnages poursuivis par l’Inquisition, c’était très plaisant de découvrir cet univers. Ambiance médiévale fantasy sombre et mystérieuse.

En bref, j’ai déjà le tome 2 dans ma PAL puisque j’ai pu l’acheter en avant première à Montreuil et je suis curieuse de savoir où cette aventure va nous mener !

• • •

7 commentaires sur « Mon avis sur « L’Épée, la Famine et la Peste, tome 1 » d’Aurélie Wellenstein »

    1. Moi mes préférés en très sombre c’est « Le dieu oiseau » et en moins sombre « Le désert des couleurs ». Peu importe celui que tu choisiras j’espère que tu aimeras 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s