Queens of Geek (VO) – Jen Wilde

queens of geekQueens of Geek

Jen Wilde

Edition : Swoon Reads

Genre : Contemporain / Romance

Pages : 263.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

When BFFs Charlie, Taylor and Jamie go to SupaCon, they know it’s going to be a blast. What they don’t expect is for it to change their lives forever.

Charlie likes to stand out. SupaCon is her chance to show fans she’s over her public breakup with co-star, Reese Ryan. When Alyssa Huntington arrives as a surprise guest, it seems Charlie’s long-time crush on her isn’t as one-sided as she thought.

While Charlie dodges questions about her personal life, Taylor starts asking questions about her own.

Taylor likes to blend in. Her brain is wired differently, making her fear change. And there’s one thing in her life she knows will never change: her friendship with Jamie—no matter how much she may secretly want it to. But when she hears about the Queen Firestone SupaFan Contest, she starts to rethink her rules on playing it safe.

 

Avis :

En faisant un petit tour chez Gibert avec des affreux comparses (qui se reconnaîtront) j’ai craqué pour cette beauté. Je n’en avais entendu que du bien. En plus, il était à seulement 4 euros. Comment ne pas l’acheter ?

C’est le genre de roman doudou, qui fait du bien à ton petit coeur. Je veux plus de livres de ce genre, qui sont de véritables porte-parole feel-good. Il y a de nombreux messages très importants qui sont véhiculés ici, tout en ayant un ton positif et frais. De plus, je trouve que l’intrigue s’inscrit parfaitement dans notre époque !

Ces sujets sont importants et essentiels : la tolérance, le harcèlement, la vie privée, l’amitié, l’amour, l’acceptation de soi, la confiance en soi, etc. Pour une fois nous avons des personnages qui sont à des kilomètres des clichés habituels. Et ça, ça fait du bien.

Les personnages sont très charismatiques, et représentent parfaitement ce que l’on peut traverser en étant lycéen / jeune adulte. Ils portent l’intrigue et sont terriblement touchants. Plus d’une fois mon coeur faisait des bonds face aux rebondissements de l’intrigue.

Les chapitres alternent entre le point de vue de Taylor et celui de Charlie. J’adore quand on a plusieurs points de vues de ce type. En revanche j’aurais aimé avoir le point de vue de Jamie, vu que toute l’intrigue tourne autour du trio. Surtout que j’ai adoré leur amitié.

En bref, j’ai adoré ce roman, que j’ai savouré comme un petit bonbon. Je souhaite vraiment que ce roman soit traduit en français, mais si vous voulez vous lancer en VO, il reste accessible.

• • •

A tous ceux qui sont fan de pop-culture et autres geeks, vous allez aimer le décor !

 

The Upside of Unriquited (VO) – Becky Albertalli

The Upside of Unriquited (VO)the upside of unrequited

Becky Albertalli

Titre VF :  Mes hauts, mes bas & mes coups de coeur en série

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 352

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

Seventeen-year-old Molly Peskin-Suso knows all about unrequited love—she’s lived through it twenty-six times. She crushes hard and crushes often, but always in secret. Because no matter how many times her twin sister, Cassie, tells her to woman up, Molly can’t stomach the idea of rejection. So she’s careful. Fat girls always have to be careful.

Then a cute new girl enters Cassie’s orbit, and for the first time ever, Molly’s cynical twin is a lovesick mess. Meanwhile, Molly’s totally not dying of loneliness—except for the part where she is. Luckily, Cassie’s new girlfriend comes with a cute hipster-boy sidekick. Will is funny and flirtatious and just might be perfect crush material. Maybe more than crush material. And if Molly can win him over, she’ll get her first kiss and she’ll get her twin back.

There’s only one problem: Molly’s coworker Reid. He’s an awkward Tolkien superfan with a season pass to the Ren Faire, and there’s absolutely no way Molly could fall for him. Right?

 

Avis :

Après mon coup de coeur pour « Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens » je me devais de donner sa chance à ce nouveau Becky Albertalli. Bon on est loin du coup de coeur mais c’était plutôt mignon.

Molly est une ado attachante. Mais je vous avoue que parfois, sa timidité me faisait lever les yeux aux ciel. Le roman est assez lent et notre héroïne a toujours peur de se lancer. Ce qui me donnait parfois envie de la secouer et de lui dire « YOLO MEUF ! ».

A part ce côté lent, voire très lent, il est plutôt agréable. C’est du Becky Albertalli donc très doux et mignon. Tout en douceur on se laisse tout de même attendrir par l’histoire. Je vous avoue qu’il n’y a pas une énorme originalité dans ce roman mais il nous fait passer un agréable moment.

Sinon ce que j’ai BEAUCOUP aimé dans ce roman c’est le fait que les personnages représentent la communauté LGBTQ+ sans complexes, sans en faire tout une histoire ou tout un pataquès, et ça, c’est vraiment chouette.

Lire en anglais est toujours un plaisir que j’aime m’accorder quelques fois. Quand je termine un livre VO, outre le fait de me demander si j’ai aimé l’histoire ou non, je suis toujours super fière de moi. Alors rien que pour ça, mes lectures VO sont un peu spéciales.

En bref, un roman doudou, à lire si vous aimez voir lentement les choses se mettre en place ou si vous avez besoin d’un livre très tendre après une lecture éprouvante (ce qui était mon cas).

• • •

Les romans de Becky Albertalli c’est un peu comme ce hérisson,

la douceur dont à besoin le monde :

Wonder (VO) – R.J. Palacio

Wonder (VO)wonder

R.J Palacio

Genre : Contemporain / Jeunesse

Pages : 315.

Note Bonne lecture

Quatrième de couverture :

‘My name is August. I won’t describe what I look like. Whatever you’re thinking, it’s probably worse.’

Auggie wants to be an ordinary ten-year-old. He does ordinary things – eating ice cream, playing on his Xbox. He feels ordinary – inside. But ordinary kids don’t make other ordinary kids run away screaming in playgrounds. Ordinary kids aren’t stared at wherever they go.

Born with a terrible facial abnormality, Auggie has been home-schooled by his parents his whole life. Now, for the first time, he’s being sent to a real school – and he’s dreading it. All he wants is to be accepted – but can he convince his new classmates that he’s just like them, underneath it all?

Avis :

A sa sortie, ce livre m’avait attiré sans que je ne saute le pas de me le procurer. Il sort très prochainement au cinéma (en décembre 2017) et pour éviter les spoils des bandes annonces et autres, je me suis décidée. Voulant lire plus en VO, c’était une occasion excellente puisqu’il est très abordable pour la compréhension de l’anglais.

J’ai trouvé ce petit garçon, August, très touchant. On se met facilement à sa place, les sentiments sont vraiment bien décrits. Je l’ai trouvé très mature dans sa façon de voir les choses, mais aussi très humain.

On a une palette de personnages qui décrivent parfaitement ce que peut être la rentrée d’un garçon de 11 ans au collège, ayant un physique atypique. Les enfants sont connus pour être très durs entre eux mais aussi pour avoir une capacité d’adaptation plus souple que bien des adultes.

Plusieurs fois j’ai été touchée par la réactions des enfants, me disant quelle aurait été la mienne à cet âge ? On peut se dire qu’ils vont évoluer, et que le fait d’avoir August dans leur vie va peut-être leur permettre d’avoir l’esprit plus ouvert. Ce qui m’a vraiment attristée c’est la réaction des adultes. Certains vont être très virulents, et c’est ce qui m’a profondément touchée. Le manque d’ouverture d’esprit est encore bien présent aujourd’hui. Les adultes peuvent même être cruels envers des enfants sortant des « normes ».

Ce livre est à mettre entre toutes les mains, petits ou grands. Il nous démontre qu’il faut toujours être bienveillants envers les autres, et qu’il faut apprendre à accepter la différence des autres. Ce livre apporte de précieux messages.

Il est dans la veine des autres livres mettant en avant des minorités comme Opération Pantalon ou encore Inséparables. Il n’est pas novateur mais reste une lecture à conseiller dès 10 ans !

En bref, une lecture touchante bien qu’elle soit jeunesse, délivrant des messages importants. J’ai hâte de voir l’adaptation au cinéma cet hiver.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

• • •

August, où le petit garçon plein de vie qui veut juste vivre sa vie, comme il l’entend :

Milk and Honey (VO) – Rupi Kaur

Milk and Honey (VO)milk and honey

Rupi Kaur

Genre : Poésie / Autobiographie

Pages : 204.

note-coup-de-coeur

Quatrième de couverture :

‘Milk and honey’ is a collection of poetry and prose about survival. About the experience of violence, abuse, love, loss, and femininity. It is split into four chapters, and each chapter serves a different purpose. Deals with a different pain. Heals a different heartache. ‘milk and honey’ takes readers through a journey of the most bitter moments in life and finds sweetness in them because there is sweetness everywhere if you are just willing to look.

 

Avis : 

Après une présence omniprésente sur les réseaux sociaux, j’avais très envie de découvrir ce livre qui faisait tant parler de lui. Il y a en a eu pour tous les avis, mais j’avais surtout entendu de nombreux éloges.

J’aime découvrir de la poésie contemporaine. Je n’ai jamais été très fan et depuis que j’ai lu Songe à la Douceur de Clémentine Beauvais, je me suis aperçue que j’y étais très sensible. Je pense que mon rejet vient des lectures imposées au lycée. J’ai définitivement horreur qu’on m’impose les choses.

En démarrant celui-ci, je m’attendais à être touchée, mais pas à être bouleversée comme je l’ai été. Plusieurs poèmes m’ont donné des frissons, m’ont fait franchement sourire ou m’ont tout simplement émus.

Je me suis tellement retrouvée dans les écrits de l’auteur que s’en était déstabilisant. Le genre de livre qui me touche tellement fort que je sais que je vais avoir envie de le lire encore et encore. Il fait désormais parti de ces livres que je regarde avec admiration.

Le débat que j’ai pu lire plusieurs fois c’est/ce n’est pas de la poésie je m’en fiche royalement. Je trouve que ce livre est beau. Aussi bien de manière tout à fait superficielle que d’un point de vue écriture. J’ai été extrêmement touchée par l’auteur, et je me fiche bien de savoir le genre dans lequel on peut le classer.

En bref, pour moi c’est un recueil de citations plus touchantes les unes que les autres. Un voyage humain à travers la vie de Rupi Kaur que je ne suis pas prête d’oublier. Plus qu’un coup de coeur, un coup au coeur.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

• • •

Moi, émotionnellement parlant, à la fin de cette lecture :