Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux

Autres romans chroniquéde la même autrice :

Les collisions – PLS – Désaccordée – Toffee Darling – T’as vrilléVirgile & Bloom

Quatrième de couverture :

Pour Rose et Louise, l’heure est aux renoncements : la première affronte un divorce, son corps en abîme, sa colère sourde, la deuxième se débat avec le réel et un “trouble anxieux généralisé”. Entre elles se trouve Jenna, sexualité revendiquée sous les regards, invariablement à l’équilibre. Jenna qu’un coup de fil va surprendre un matin : son père est à l’hôpital. C’est le cœur.

Précipitées sur la route à l’orée de l’été, direction l’Au­vergne et la famille de Jenna, les trois trentenaires vont alors faire le choix de la césure, cap sur la côte basque. En espérant que l’océan leur offre du répit face à la peur de la perte, et tous les plaisirs des vacances improvisées : rencontres éphémères, caresses des embruns, peaux dorées, étreintes sous des draps aux odeurs neuves. Le temps d’une échappée, apprendre à respirer sans entraves, enfin.

“La Peau des filles” est le roman solaire d’une transformation, celle qui suit le passage à l’âge adulte et ses étonnements. C’est la découverte de ce qu’est la liberté, intime, véritable, dense ; la réconciliation dans un grand éclat de rire et quelques larmes sous la pluie – une dernière fois – avec sa chair, celle des autres, et l’espace souvent opaque qu’il y a au milieu.

Avis :

C’est la première fois que je découvre la plume de mon autrice fav’ dans un registre un peu plus « adulte » et j’étais comme une gosse à Noël. Merci infiniment pour l’envoi, je me suis jetée dessus et il n’a pas fait long feu.

C’est l’histoire de 3 jeunes femmes, 3 filles écorchées par la vie, un peu comme nous toutes. Début difficile, j’ai eu du mal à entrer dans leur histoire. Elles ne nous épargnent pas et elles ne tentent pas de nous attendrir. On se prend leurs caractères et leurs défauts en pleine tête.

Pourtant elles sont tout ce qui compose un humain : des joies, des tristesses et des fantômes qui nous hantent et dont on a du mal à se débarrasser. Leur amitié est difficile et pleine d’imperfection. C’est plus ce côté avec lequel j’ai eu du mal. Il est aussi beaucoup question de sexualité et de sexe, soyez averti.e.s : c’est explicite.

Ce livre sent l’été, le sable, les rayons du soleil et la fragilité qui nous compose. Il y a des passages qui m’ont touché droit au coeur. Comme toujours la plume de l’autrice est un régal, j’aime la lire, la relire et la re-relire encore et encore.

En bref, un début difficile et une fin un peu abrupte. Même si je n’ai pas tout aimé, j’ai aimé retrouver cette écriture si poétique et particulière qui caractérise Joanne Richoux.

• • •

4 commentaires sur « Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s