Mon avis sur « Ordo » d’Anthony Combrexelle

Quatrième de couverture :

Le pouvoir est dans le sang.
New York, de nos jours.
Dans l’ombre, les cinq familles de l’Ordo Magicae utilisent l’Obscur, une magie issue d’un monde démoniaque, pour étendre leur influence et diriger leurs affaires en ville.

Elles sont liées par le sang d’un même ancêtre, Ambrose Donosius, 356 ans et toujours vivant… jusqu’à aujourd’hui : le patriarche de cette  » mafia de la magie noire  » est tué lors d’un attentat surnaturel en plein Manhattan.

Cinq jeunes gens, fils et filles des dirigeants des cinq familles, sans perspective d’avenir face à des parents immortels, voient dans l’événement l’occasion de planifier un casse. Le cambriolage magique du siècle. Ils ont moins d’une semaine avant l’inhumation pour se préparer à infiltrer la Loge, le sanctuaire privé d’Ambrose. Leur objectif : voler la couronne d’un roi légendaire leur permettant de réaliser leurs vœux les plus secrets. De quoi devenir rois à la place des rois et, enfin, régner sur l’Ordo.

Avis :

Attirée en premier lieu, comme bien souvent, par la couverture, ce livre avait tout sur le papier pour me convaincre. Je l’ai vu sélectionné pour je ne sais plus quel prix et je me suis souvenue qu’il me faisait sacrément envie. On m’avait promis du sombre, de l’humour et de l’intrigue bien ficelée, je ne suis pas déçue !

On plonge en plein dans un New York moderne mais où une dangereuse mafia composée de sorciers semble tremper dans des affaires malhonnêtes. J’ai absolument adoré l’univers et l’ambiance. Un petit côté urban fantasy que je lis peu alors que je suis très fan.

Les personnages charismatiques apportent un vrai plus à l’intrigue. Chaque membre de la bande est travaillé et on a, dès le début, un idée très claire de chaque personnalité. D’ailleurs les chapitres alternent avec le point de vue d’un personnage différent. L’auteur tisse son histoire tout en finesse, avec un style très scénaristique. Un peu cette impression de regarder un film tout en lisant, et moi, j’aime beaucoup.

Complots et trahisons sont au rendez-vous. Je me suis bien faite berner, la fin est riche en retournements de situation. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour savoir si j’avais bien compris et si des éléments ne m’avaient pas échappé tant chaque détail a son importance. C’est dynamique, drôle et addictif, le cocktail parfait pour passer un bon moment. Peut être un poil brouillon par moments, il faut être bien concentré pour suivre toutes les subtilités.

Petit plus qui a son charme : l’objet livre est soigné. De beaux ornements accompagnent le texte et on a même quelques graphiques sur l’univers pour s’y retrouver avec un peu plus de facilité.

En bref, c’était vraiment très chouette. À lire si vous aimez le sombre, la mafia, la magie et les trahisons.

• • •

Quand je choisis systématiquement pour personnage préféré celui qui meurt

5 commentaires sur « Mon avis sur « Ordo » d’Anthony Combrexelle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s