Mon avis sur « Ensemble, on aboie en silence » de Gringe

Quatrième de couverture :

Deux frères. L’un, candide, l’autre, rageur.
Leurs parents ont mis au monde la parfaite antithèse.
Quand Thibault fonce, Guillaume calcule.
Si Thibault tombe, Guillaume dissimule.
Prise de risque contre principe de précaution.
L’amour du risque face à l’art de ne jamais perdre.

En 2001, Thibault est diagnostiqué schizophrène. À cela, un Chevalier Lumière ne peut rien.
Sa bascule, il fallait la raconter. Et aussi la culpabilité, les traitements, la honte, les visions, l’amour, les voyages, les rires, la musique et l’espoir. Alors Thibault a accepté de livrer ses folles histoires. Et ses voix se sont unies à celle de son frère.
Contre une maladie qui renferme tous les maux, les clichés, les fardeaux, ils ont livré bataille.
À partir d’une tragédie universelle, ils ont composé un livre où douleur et mélancolie côtoient la plus vibrante tendresse.

Avis :

Je suis assez fan de ce que fait Gringe musicalement parlant. Je l’écoute depuis de nombreuses années maintenant. J’ai aussi forcément beaucoup aimé la série avec Orelsan : « Bloqués ». Donc quand il s’essaie à l’écriture avec une autobiographie, j’étais plus que curieuse de le lire. Bon en l’occurrence de l’écouter en audio livre.

Ici il se livre sans filtre et sans détours. Quand on connaît un peu le personnage, j’ai eu le sentiment de bien retrouver sa patte et sa signature. C’est brut, authentique. Il raconte avec honnêteté et parfois humour son parcours de grand frère un peu particulier. Thibault, son petit frère, est schizophrène. Une maladie connue et pourtant encore très stigmatisée et jugée.

Il s’expose et nous parle de sa place par rapport à la maladie de son frère, de leur relation pas toujours rose, de son statut d’artiste, de sa manière de percevoir lui-même et de son parcours.

Il n’y a pas besoin de connaitre l’artiste pour lire le livre et être touché. C’est court mais percutant. Qu’on aime ou pas, qu’on soit d’accord ou pas avec la démarche, il ne laisse pas indifférent.

En bref, je suis forcément pas super objective avec ma lecture mais je suis convaincue qu’elle pourra plaire. Si vous aimez les plumes électriques, musicales, brutes et humaines : vous avez un livre qui vaut le détour.

• • •

3 commentaires sur « Mon avis sur « Ensemble, on aboie en silence » de Gringe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s