Mon avis sur « Frankly in love » de David Yoon

Publication Instagram beauté éthique nudeFrankly in love

David Yoon

Traduction : Valérie Le Plouhinec

Edition : Albin Michel Jeunesse

Parution : 26 Février 2020

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 503.

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

Frank-Li est un Limbo, terme de son invention pour désigner ces adolescents tiraillés entre leur héritage coréen et leur éducation à l’américaine. En ce qui concerne sa vie amoureuse, ses parents n’ont qu’une règle : sa petite amie sera coréenne.

Quand Frank s’entiche de Brit, l’intelligente, la merveilleuse, la… blanche Brit, les problèmes s’annoncent. Voyant qu’une autre Limbo, Joy, vit une situation similaire, Frank a une idée : pourquoi ne pas feindre une relation avec Joy, pour sauver les apparences face à papa-maman, et regagner sa liberté ?

Plan parfait, mais, sans ses parents sur le dos, face à cette vie qui commence, Frank se demande s’il a vraiment compris ce qu’est l’amour… Ou même ce qu’il est, lui.

 

Avis :

Un livre reçu par Albin Michel Jeunesse et que j’avais repéré lors de sa sortie VO. Il faut dire que cette couverture très graphique m’avait tapé dans l’oeil ! Il y a des côtés que j’ai beaucoup aimés et plein d’autres petites choses qui m’ont moins plu.

La narration est assez spéciale, tout comme le personnage principal. Tantôt immature, tantôt hyper réfléchit, j’avais du mal à le suivre. Dans sa manière de faire et ses décisions aussi, j’ai eu du mal à le comprendre. La façon dont l’amour adolescent est abordé me paraît très légère. De même que certains événements plutôt dramatiques restent sur le ton léger du roman, ce qui nous empêche d’être complètement touchés.

Sur d’autres sujets en revanche c’est hyper intéressant. Notamment la question du racisme et d’être un enfant de parents immigrés. En même temps l’auteur est lui-même américain-coréen, donc il sait de quoi il parle. Un roman « own-voice » qui aborde parfaitement le sujet et qui permet de s’instruire sur des choses dont on n’a pas forcément conscience quand on ne les vit pas.

Les personnages sont tout de même attachants et variés, bien que comme je l’ai dit avant, Frank m’a un peu tapé sur le système. J’ai beaucoup aimé son meilleur ami, Q, ou Joy.

Pour le petit fait amusant, ce n’est qu’en lisant les remerciements que j’ai compris que l’auteur est en fait le mari de Nicola Yoon, dont j’ai lu ce roman et ce roman.

En bref, c’est un roman qui n’est pas mauvais mais qui ne m’a pas complètement convaincue non plus. J’ai surtout aimé la façon dont la cellule familiale avait un impact sur sa vie à tous les niveaux. Voilà pourquoi il est important d’avoir plus de romans « own-voice ».

• • •

 

8 commentaires sur « Mon avis sur « Frankly in love » de David Yoon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s