Mon avis sur « La Mélansire » d’Estelle Fitz

La MélansireLa Mélansire

Estelle Fitz

Edition : Albin Michel

Genre : Fantastique Young Adult

Pages : 224.

 

j'ai abandonné

Abandon ~ 60%

 

Quatrième de couverture :

Avery aimait Nolan, à la folie. Et puis un jour, Nolan l’a quittée et Avery ne s’en est jamais vraiment remise. Un soir, sa meilleure amie lui porte le coup de grâce : c’est avec elle que Nolan l’a trompée et cela fait maintenant près d’un an qu’ils sont ensemble. Ravagée par la douleur, Avery se rend sur le Pont Neuf. Elle ne veut pas mourir, seulement atténuer sa souffrance. Mais quelle est cette lumière qui, au fond de l’eau, l’appelle ? Avery ne réfléchit plus et se jette dans le vide. À son réveil, elle découvre une cité fantastique peuplée par les « Mélansires » : des gens qui, comme elle, ont perdu tout espoir et ont juré d’éradiquer l’amour de la surface de la Terre. Parce qu’elle a plongé dans la Seine, Avery fait désormais partie des leurs. Elle doit renoncer à ses émotions et se rallier à leur cause. Mais est-ce vraiment ce que recherche Avery ?

 

Avis :

Merci à Albin Michel pour l’envoi de ce roman. Repéré lors des nouvelles sorties de Septembre, je ne savais pas qu’Estelle Fitz était une youtubeuse connue. Je l’ai découvert en lisant les premiers avis sur internet. J’avais simplement vu cette magnifique couverture et un thème prometteur. 

J’avoue qu’en découvrant les premières impressions, j’ai vite déchanté… Si je ne me sentais pas le devoir de lire les SP que j’ai demandé (cf cet article), j’aurais abandonné l’affaire avant même d’avoir commencé. Je me suis dit qu’il était quand même mieux de se faire son propre avis, il m’est déjà arrivé d’adorer un roman que tout le monde déteste.

Le début partait pas si mal. Je me demandais même pourquoi tout le monde était aussi dur ! Puis la bascule dans le fantastique se fait et là… les défauts s’enchaînent.

Pleins de petites incohérences viennent entacher la construction du monde fantastique. C’est dommage parce que la base était sympa. L’exécution est simplement mal exploitée. Si vous pensez connaître le détail de l’univers ou une explication logique vous pouvez oublier.

On va se centrer sur une espèce de mission des Mélansires. Je suis navrée mais quand j’ai vu comment tout partait dans tous les sens je me suis dit que ça n’allait vraiment pas le faire. En plus de ça les personnages sont soit fades, soit terriblement énervants. Ce qui n’arrange pas le tableau.

C’est le genre de roman qui se laisse lire très vite, même si on sent l’écriture très jeune avec des effets de répétition. Sachant que plus l’intrigue avançait, plus je levais les yeux au ciel, j’ai décidé d’arrêter ma lecture. Ce genre d’histoire demande de la profondeur, du développement… ce qui manque ici.

En bref, le genre de lecture qui peut plaire aux très jeunes qui ne lisent pas beaucoup ou aux vrais fans de l’autrice qui veulent la soutenir. Je vous avoue que moi, je préfère passer à autre chose.

• • •

Moi quand j’essaie de creuser l’univers pas développé…

3 commentaires sur « Mon avis sur « La Mélansire » d’Estelle Fitz »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s