Le Chant Des Ronces – Leigh Bardugo

46777034_531446473933878_7444061596877324288_nLe Chant Des Ronces

Leigh Bardugo

Traduction : Anath Riveline

Edition : Page Turners – Milan

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 277.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d’épices, où la voix d’une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d’amour…

Ayama et le bois aux épines
Une jeune fille est envoyée négocier l’avenir de son royaume avec un terrible monstre.

Le renard trop rusé
Un renard compense son apparence disgracieuse par une intelligence hors du commun, qui pourrait bien lui jouer des tours.

La sorcière de Duva
Dans un village frappé par un hiver perpétuel, les jeunes filles se mettent à disparaître mystérieusement.

Petite lame
Une jeune fille découvre que les souhaits de son père à son encontre et ses propres envies prennent deux directions opposées.

Le prince soldat
Une réécriture inquiétante de Casse-Noisette.

Quand l’eau chantait le feu
Deux Sild aux voix merveilleuses quittent leur royaume marin pour la terre où elles rencontrent les mystérieux Grisha.

 

Avis :

Un grand merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman. Ayant déjà lu Grisha et Six of Crows de la même auteure, je commence à bien connaître son univers ! Quel talent pour nous embarquer dans ses mondes imaginaires…

Parlons un instant de cette magnifique édition. Un travail de dingue a été réalisé avec un rendu splendide, je suis carrément fan ! Mesdames et messieurs, voici une version hardback en français ! En plus, ils ont conservé la jolie couverture VO.

Chaque conte est illustré tout au long de son chapitre, avec des dessins qui évoluent au fil des pages. Un moyen de vous captiver encore plus fort, qui m’a subjugué. L’objet livre en lui-même est vraiment réussi. Un beau cadeau à offrir !

Au-delà de ça on retrouve le Grishaverse. Pour ceux qui connaissent, on retrouve avec nostalgie les endroits des épopées passées et quelques éléments. Pour ceux qui découvrent l’univers, c’est un bel aperçu de ce que peut écrire Leigh Bardugo.

Je suis une grande adepte des contes. Forcément il y en a que j’ai plus apprécié que d’autres mais dans l’ensemble ils sont envoûtants, sombres et mystérieux. Ils ont tous des morales et des sens cachés que je vous laisse découvrir par vous-même.

Le premier conte est un coup de coeur, tout comme le conte « La sorcière de Duva ». J’aurais aimé une autre fin pour « Le renard trop rusé ». J’avais deviné la fin pour le conte « Petit lame ». « Le prince soldat » est celui que j’ai le moins aimé. Enfin, « Quand l’eau chantait le feu » est agréable à découvrir.

Chaque conte est inspiré d’histoires que l’on connait bien comme la petite sirène ou encore casse-noisettes, mais si vous vous attendez à une version Disney, passez votre chemin… On est plus proche de l’ambiance des frères Grimm. L’autrice ne nous épargne pas et conserve son style sanglant et froid.

En bref, j’ai adoré ce recueil de contes. L’objet livre est absolument dément. Je recommande vivement ! Surtout pour Noël, la saison parfaite.

• • •

Attention aux monstres cachés dans les bois…

9 commentaires sur « Le Chant Des Ronces – Leigh Bardugo »

  1. Ça doit être un des seuls romans sur lequel notre avis est complètement différent 😂 Mais je suis super contente que tu aies aimé… on est au moins d’accord sur un truc, le livre est magnifique !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s