La fille d’avril – Annelise Heurtier

43604299_2180058042262047_1953966599329284096_nLa fille d’avril

Annelise Heurtier

Edition : Casterman

Genre : Young adult / Contemporain

Pages : 281.

Crédit photo : Manon G.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

1966, dans une petite ville de province. Catherine vit comme la plupart des jeunes filles de son âge : elle aide sa mère aux multiples tâches ménagères et parcourt chaque jour à pied les quatre kilomètres qui la séparent du collège. Un jour, elle est contrainte de faire le chemin en courant. C’est une révélation : quel sentiment de vitesse, de force, de liberté ! Mais courir dans la rue, surtout pour une femme, est une chose alors impensable. Pourtant, motivée par un sentiment d’injustice et par une rencontre avec un étudiant militant, Catherine s’interroge, s’obstine, s’entête… jusqu’à mener sa vie dans la direction qu’elle a choisie.

 

Avis :

Un livre dont je n’avais pas du tout entendu parler mais que j’ai vu sur le blog de boldreadings et qui l’a tellement bien vendu que j’ai sauté sur l’occasion quand je l’ai vu chez Gibert.

De toute manière, vous me parlez de féminisme et je signe tout de suite. Ici on nous dépeint la position qu’occupaient les femmes en 1966-1968. Cela est fait d’une manière très maligne de la part de l’auteure.

Elle construit cette peinture autour de l’histoire de Catherine, une ado de 15 ans. On nous décrit ses envies, ses interrogations, ses espoirs mais aussi ce qu’elle vit et tout ce qui vient autour de cela.

Tous les personnages sont importants et ils apportent des éléments pour comprendre la place bien construire qui était réservée aux femmes. 1966 ça nous parait loin mais pas tant que ça. Et pourtant les évolutions depuis cette époque sont tellement flagrantes. Beaucoup de thèmes sont abordés pour nous apporter une vision la plus large possible.

J’étais choquée par certains propos, par certains passages dans le roman, qui sont pourtant la réalité de l’époque. Les moeurs étaient différentes et il est important de comprendre que les femmes ont du se battre pour avoir les droits que l’on a aujourd’hui. Oui, cela parait absurde, mais il ne faut pas l’oublier.

Il y a encore tant à faire, je suis bien d’accord. Mais il faut regarder d’où l’on part et le comprendre. Rome ne s’est pas fait en un jour, mais il faut des personnes pour porter cela. Dans ce sens, je trouve que ce roman est extrêmement important. Il est à mettre dans les mains de tout le monde, notamment des plus jeunes. Il devrait être proposé à l’école !

En bref, un roman très malin et très important pour passer le message de l’égalité homme-femme. Je vais me répéter : à mettre entre toutes les mains.

• • •

Petit exemple de propos que l’on tenait à l’époque : « Si les filles courent, leur utérus tombera », tout ça pour les empêcher de pratiquer certains sports …

 

5 commentaires sur « La fille d’avril – Annelise Heurtier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s