Frozen, tome 1 – Melissa De La Cruz & Michael Johnston

Frozen, tome 1Capture d’écran 2016-05-06 à 22.09.45

Melissa De La Cruz & Michael Johnston

Traduction : Valérie Le Plouhinec

Genre : Science-Fiction / YA

Pages : 407.

Note Bonne lecture

Quatrième de couverture :

La couverture de Nat est grillée. Bientôt, tout le monde saura qu’elle fait partie des « marqués ». Le casino, où elle officie comme croupière, va découvrir qu’elle a volé des jetons… Sans aucun scrupule, elle fait accuser quelqu’un d’autre à sa place : un dénommé Wes qui a beau être joli garçon, n’en demeure pas moins arrogant. Nat, elle, a déjà détourné le regard : elle a assez d’argent pour quitter cet infâme New Vegas plongé dans l’ère glaciaire, et rejoindre le Bleu, là où l’air est pur et la mer azure. Là où des renégats comme elle peuvent vivre en paix. Il suffit juste de payer grassement un mercenaire. Mais le passeur, ô surprise, n’est autre que Wes… Après tout, se dit Wes, un voyage dangereux en compagnie d’une jolie fille ne se refuse pas.

Avis : 

Lorsque Nana book lover m’a proposé Frozen en lecture commune je me suis dis chouette, je vais enfin pouvoir sortir ce livre de ma PAL. J’avais lu pas mal d’avis négatifs, du coup je n’avais plus trop envie de le lire. Rien de tel qu’une lecture commune pour se motiver !

La Terre, ravagée par les Hommes, est devenue glacée. Des Marqués sont apparus, des êtres dotés de pouvoirs. Nat en est une, mais le cache, car ils sont traqués. Aujourd’hui, elle en a marre et veut rejoindre le Bleu, un endroit qui n’a pas été ravagés par les dégâts des humains. Elle paie Wes, un passeur, pour l’emmener dans cet endroit paradisiaque.

Après tous les avis que j’avais lus, j’ai été agréablement surprise. J’ai bien aimé l’univers de Frozen. On y mêle beaucoup de choses mais ce n’a pas été un point négatif pour moi. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on évolue dans un monde « post-apocalyptique ». C’est-à-dire qu’il est question d’écologie : si on ne se bouge pas les fesses pour protéger la Terre, il est possible que ce que l’on connaisse aujourd’hui devienne ce qu’il y a dans le livre.

Pour une fois, l’héroïne ne m’a pas paru exaspérante. Elle est même plutôt mature et courageuse pour son âge. De même pour Wes, le passeur. Même si la romance est un peu facile ici aussi. En revanche je trouve que les personnages secondaires ne sont pas très approfondit.

Ce livre se lit très vite. Ce n’est pas ce que je considère comme une pépite, mais j’ai quand même passé un très bon moment, malgré la fin qui est un peu brouillon.

En bref, un livre qui m’a fait passer un bon moment malgré plusieurs points négatifs. Je lirais la suite si l’occasion se présente.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1 – Ransom Riggs

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1Capture d’écran 2016-05-06 à 22.26.11.png

Ransom Riggs

Traduction : Sidonie Van Den Dries

Genre : Fantastique / Jeunesse

Note : 16/20

Pages : lu en format numérique

Quatrième de couverture :

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

Avis :

Après avoir vu la bande annonce du film qui sortira prochainement, j’ai eu terriblement envie de sortir ce livre (un peu oublié) de ma e-PAL.

Jacob est un jeune ado très proche de son grand-père. Depuis qu’il est tout petit il lui raconte les histoires de son enfance où il aurait vécu dans un orphelinat très particulier. Pour lui c’était un endroit extraordinaire où tous ses pensionnaires avaient un don. En grandissant Jacob comprend que ce n’était que des histoires inventées. Pourtant un jour son grand-père l’appelle paniqué en lui disant qu’il a besoin de ses armes. Jacob pense que son grand-père devient fou. Mais quand il le retrouve dans son jardin blessé, il commence à se poser des questions. Et si ces histoires étaient vraies ?

J’ai lu très peu d’avis avant de me lancer dans ma lecture je suis donc partie très enthousiaste  sachant que la bande annonce m’avait fait un effet « wahou« .

J’ai trouvé le début un poil long même si ce livre se lit très vite. J’ai passé un bon moment sans non plus adoré ma lecture.

J’ai encore eu du mal avec les prénoms, et cette fois-ci jusqu’au bout. J’ai vraiment une terrible mémoire… J’ai bien aimé tous les personnages sans pour autant m’y attacher particulièrement.

L’écriture est fluide et efficace, j’ai beaucoup aimé. Et le vrai plus ce sont les photos glissées ci et là. Elles apportent un vrai charme à la lecture.

Je suis impatiente de voir l’adaptation cinématographique qui sortira dans quelques temps.

En bref, un roman qui m’a fait passer un très bon moment, qui se lit très bien et qui a un charme particulier.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

Mon coeur battant – Laura Summers

Mon coeur battantmon-coeur-battant-13908-300-300

De Laura Summers

Traduction : Caroline LaRue

Genre : Contemporain / Jeunesse

Note : 16/20

Pages : 391.

Quatrième de couverture :

À quatorze ans, Becky semble être une adolescente ordinaire. Elle vit avec sa mère, son beau-père et son demi-frère de sept ans. Elle va au collège avec ses trois meilleures amies, Léa, Julie et Alicia. Mais Becky avait un cœur malade et, pour survivre, elle a dû subir une greffe. Depuis, la jeune fille est assaillie par d’étranges visions dont elle ne s’explique pas les origines et elle a des pensées, des envies et des réactions qui ne lui ressemblent pas. Au lycée, les relations avec ses amies se tendent, à la maison, les disputes éclatent. Et si Becky avait reçu un « mauvais » cœur ?

Avis :

Un livre qui m’a attiré avant tout par sa couverture que je trouve très graphique. Le titre m’intriguait aussi. J’ai trouvé très peu d’avis et je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Nous suivons donc Becky, jeune fille de 14 ans, qui a une maladie cardiaque et doit subir une greffe. Mais après celle-ci elle se sent différente et voit des choses qu’elle ne comprend pas. Son comportement change et elle se sent plutôt mal dans sa peau.

J’avais quelques appréhensions avant de commencer ce roman. Je ne voulais pas que ce soit trop jeunesse. Pourtant j’ai beaucoup aimé cette lecture (qui contraste énormément avec celle d’avant).

Une histoire touchante, qui aborde un sujet hors du commun. J’ai lu ce livre en un temps record. L’intrigue est plutôt simple mais on se sent proche de Becky. On comprend ses ressentis et on partage ses peines. Bien que le personnage soit jeune on apprécie suivre ses émotions.

J’aime lire des histoires qui sortent un peu du commun, avec des sujets originaux. Ici il est question de dons d’organes et de maladies chez les jeunes.

Laura Summers a une très jolie plume et rend le roman très beau. Au fil des pages on s’attache à Becky et son histoire. Les chapitres sont très courts ce qui rend l’histoire dynamique et on ne s’ennuie pas une seconde.

En bref, c’est un roman tout en douceur, qui se lit très vite et qu’on referme le sourire aux lèvres. 

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

King’s Game -Nobuaki Kanazawa

King’s Gamekings-game-roman-nobuaki-kanazawa-edition-lumen-critique-review

De Nobuaki Kanazawa

Traduction : Yohan Leclerc

Genre : Thriller

Note : 16/20

Pages : 373.

Quatrième de couverture : 

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

1 classe, 32 élèves,

24h pour obéir.

Une seule sanction : la mort.

Avis :

J’étais très tentée par ce livre car il me rappelait l’univers japonais que j’adore. En plus l’histoire avait l’air d’être plutôt originale. Je me suis plongée dans cette lecture sans savoir que c’était d’abord un manga et qu’il y avait le roman « origines » et un tome 2.

L’histoire est à la 3e personne, pour pouvoir alterner entre les personnages. Le héros, Nobuaki, reçoit un message du roi : deux camarades de sa classe doivent s’embrasser sous peine de recevoir un gage. Tout le monde pense à une blague, et pourtant c’est le début du cauchemar. Nobuaki et ses camarades vont tout faire pour survivre et tenter de découvrir l’identité du roi.

Tout d’abord quand j’ai vu le nombre de personnages j’ai eu très peur de ne rien comprendre ! J’ai une terrible mémoire pour les prénoms. Alors 32 personnages avec des prénoms japonais, auxquels je ne suis pas habituée, j’ai paniqué. Tout compte fait ça a été.

Ce thriller est vraiment addictif et les pages se tournent toutes seules. On se sent happés par l’histoire. Même si l’écriture n’est pas excellente j’ai beaucoup aimé cette lecture avec cet univers si particulier. Le livre est plutôt gore et ne s’adresse pas à tous les publics. Il faut avoir le coeur accroché.

On découvre les personnalités de chacun évoluant tout au long de l’histoire. Face aux doutes, aux soupçons, à la mort des uns et des autres la pression monte crescendo. On aime avancer dans l’histoire et tenter de deviner avant les personnages.

En bref, un roman riche en rebondissements, un rythme effréné, le tout dans un univers sanglant. Une lecture que j’ai bien aimée mais qui ne s’adresse pas à tout le monde. Je ne sais pas encore si je lirais les autres romans de cette saga car j’ai peur que l’histoire ne se répète un peu trop.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++