Mon avis sur « La rumeur qui me suit » de Laura Bates

La rumeur qui me suit

Laura Bates

Traduction : Céline Laurent

Edition : Casterman

Parution : 26 Août 2020

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 328.

Pour voir la liste des TW, surlignez la suite :

Harcèlement – Slut shaming – Revenge porn – Viol – Avortement

Quatrième de couverture :

Lorsqu’elle débarque au lycée St Margaret au milieu de l’année scolaire, Anna Clark est un mystère. Pas de passé, pas d’ancienne adresse, pas de téléphone pour la joindre ou de profil Facebook pour la suivre. Impossible de la relier à son ancienne vie, à ce qui lui est arrivé… Jusqu’à ce que tout recommence.

Avis :

Merci à Casterman pour l’envoi. De base ce n’était pas un titre qui me faisait trop envie mais plusieurs avis positifs m’ont donné envie de le découvrir.

Pendant la première moitié, soit quand même 150 pages, il ne se passe rien ou presque. Je m’ennuyais ferme. On m’a conseillé de persévérer donc j’ai suivi ce conseil. L’avantage c’est que ça se lit facilement. C’est du contemporain plutôt bien écrit, du moins bien traduit. Mon gros souci c’était cette inaction couplée au fait que l’on est beaucoup dans la tête du personnage principal et que l’on n’apprend pas grand chose sur ce qu’il s’est passé, pourquoi ou comment.

La deuxième moitié m’a beaucoup plus captivée. Tout se met en place et l’engrenage comme la tournure de l’intrigue nous permet de comprendre. Certains passages m’ont beaucoup touché. C’est moderne, important et bien pensé. On sent qu’on a voulu être au plus près de la réalité et c’est carrément réussi. Il est question de harcèlement, réseaux sociaux, divulgation de photos personnelles, etc. Des sujets sur lesquels on doit encore énormément éduquer les gens à l’heure actuelle.

Pourtant j’ai une impression globale un peu « couci-couça ». Entrecoupé dans l’intrigue principale, on a une espèce de touche paranormale avec un bond dans le passé. Le personnage se retrouve lié à une personne du lointain passé. Je comprends que le sujet du féminisme et de la prétendue sorcellerie dans les années 1500 à 1600 est passionnant et donne envie de l’exploiter, mais je n’ai pas compris ce que ça venait faire là. C’est dommage, parce que cette intrigue un peu annexe était tout aussi intéressante mais complètement hors sujet. En tout cas moi, ça m’a gêné.

Ca reste le genre de roman important car il aborde de nombreux sujets qui me sont chers ! Surtout que la deuxième moitié est franchement excellente, si on oublie les passages paranormaux. C’est rythmé, intense et ça m’a touché.

En bref, une lecture en demi-teinte. De très bons éléments et des passages poignants, mais un ensemble trop confus et un problème de rythme.

• • •

2 commentaires sur « Mon avis sur « La rumeur qui me suit » de Laura Bates »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s