Mon avis sur « Quand nos souvenirs viendront danser » de Virginie Grimaldi

Publication Instagram beauté éthique nudeQuand nos souvenirs viendront danser

Virginie Grimaldi

Edition : Le Livre de Poche

Parution : 17 Juin 2020

Genre : Contemporain

Pages : 352.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus ». A travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

 

Avis :

Ca fait des lustres qu’on me conseille cette autrice. J’ai enfin sauté le pas avec cette version poche (dont j’adore la couverture). Allons à la découverte d’un des plus gros succès français.

Sa plume est fluide et agréable. Le genre de roman qui se lit très rapidement, facilement, qu’on dévore en somme. Sincèrement j’ai enchaîné les pages en quelques jours à peine. La justesse émotionnelle qui s’en dégage a rendu mon coeur tout mou.

Les personnages ont tous leur histoire, que l’on découvre au fil de l’intrigue. Comment leurs vies sont liées, comment elle se sont déliées aussi. L’humour tendre nous émeut tout autant que les passages tristes. Du feel-good pur, qui se déguste sans faim.

C’est une véritable tranche de vie de tout un quartier que l’on va vivre. Les chapitres se découpent entre le présent, avec la lutte des habitants de l’impasse des Colibris, et le passé, avec leurs souvenirs. On comprend au fur et à mesure comment ils en sont arrivés là.

Forcément on nous livre de jolis messages : la valeur de l’instant présent, de chérir les bons souvenirs que l’on a, de profiter des gens que l’on aime et bien d’autres. C’est un roman qui se découvre et qui se savoure, comme les premiers rayons du soleil le matin.

En bref, j’ai beaucoup aimé suivre cette petite troupe d’octogénaires et j’ai fini par être touchée par la justesse émotionnelle et tous ces sentiments universels qui nous traversent finalement tous, peu importe notre âge.

• • •

 

5 commentaires sur « Mon avis sur « Quand nos souvenirs viendront danser » de Virginie Grimaldi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s