L’odeur du jour – Danielle Martinigol

l'odeur du jour blogL’odeur du jour

Danielle Martinigol

Edition : Hachette

Genre : Fantastique / Jeunesse

Pages : 220.

 

je n'ai pas aimé

 

Quatrième de couverture :

Je m’appelle Lili et je suis une flaireuse. Au réveil, je sens l’odeur du jour. Celle qui me dit si je vais passer une bonne ou une mauvaise journée. Ce matin, une puanteur de cauchemar m’assaille. Quelque chose d’horrible s’est produit, c’est sûr. Je ne tarde pas à comprendre quoi : ma prof préférée a été tuée. Et là, surprise : Angie, le « démon » du lycée, prend ma défense quand je fonds en larmes. Elle me dit combien elle aimait notre prof elle aussi. Qu’elle non plus n’accepte pas les explications qu’on nous donne. Que toute cette affaire est louche. Alors on va mener notre enquête. Quitte à suivre les indices laissés par ces deux garçons étranges que nous semblons être les seules à voir…

 

Avis :

Un ebook que j’ai pu lire grâce à Hachette et NetGalley. J’étais très emballée par la quatrième de couverture, et la couverture que je trouve très graphique. Malheureusement il y avait beaucoup de points noirs qui ont gâché ma lecture.

L’idée de base était sympa, on mêle une enquête à du fantastique. Lili possède un don, elle flaire « l’odeur du jour » et cela la guide dans ses agissements. Elle se lance ensuite comme détective amateur grâce à son don pour découvrir les circonstances étrange de la mort de Mme Blanche, sa professeur de français.

En revanche, il y a pleins d’autres choses qui se développent au cours du roman et je trouve que le tout manquait de crédibilité et de profondeur. Elle a développé cette étrange faculté il y a un an et c’est comme ça. Ca ne l’intrigue pas plus que ça, on ne sait rien de sa provenance, pourquoi c’est là, qui elle est pour avoir cet étrange pouvoir. Le côté fantastique est là, paf, et il faut faire avec. Ce n’est pas expliqué. Ah bon, d’accord. M’enfin moi ça me gêne un peu.

Les personnages aident à décrédibiliser l’histoire. Sachant que ce sont des lycéens, et que dans le young adult ils sont souvent bien matures, là j’ai eu l’effet inverse. On a l’impression d’être face à des collégiens, et pas les plus dégourdis. Ils ont des réflexions de très jeunes ados. Leur langage est totalement en rupture avec le reste. On sent qu’on a essayé d’imiter des « jeunes » mais ça donne un côté totalement décalé et étrange par rapport au reste de l’écriture.

D’ailleurs, l’intrigue est sympa mais facile. J’ai eu l’impression de lire du jeunesse et non du young adult. Personnellement, je fais bien la différence. Un aspect de plus qui m’a empêché d’apprécier la lecture.

Le pire étant vraiment cet univers avec du potentiel que j’ai trouvé mal exploité. J’adore les univers fantastique mais celui-ci est tellement mal amené que ça m’a frustrée.

En bref, une idée de base sympathique mais gâchée par des personnages enfantins, des facilités dans l’intrigue et un univers fantastique très mal exploité.

• • •

« Meg t’as aimé le livre ? »

4 commentaires sur « L’odeur du jour – Danielle Martinigol »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s