Le Dieu Oiseau – Aurélie Wellenstein

41169103_2181408765438109_8459546798006992896_nLe Dieu Oiseau

Aurélie Wellenstein

Edition : Scrineo

Genre : Fantasy

Pages : 330.

 

coup de coeur

 

Quatrième de couverture :

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de «l’homme-oiseau», afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

 

Avis :

Un livre qui me tentait beaucoup puisque j’avais vraiment adoré Le Roi des Fauves de la même auteure ! En plus, avec une telle quatrième, j’étais hyper curieuse.

Dès le départ, on plonge dans un univers très sombre. Il faut avoir le cœur accroché parce que tout au long du récit, ça ne va pas en s’arrangeant. J’ai adoré ce que l’auteure propose ici. Elle n’épargne pas le lecteur…

Comme d’habitude, sa plume est superbe. On est plongés dans un conte sanglant sans pouvoir décrocher. On fait défiler les pages et on devient accro à l’histoire. Même si certains passages retournent l’estomac et serrent le cœur, on ne peut pas s’empêcher d’apprécier le récit.

C’est bien mené, bien ficelé. On ne sait pas où on va, quels choix vont faire les protagonistes et ce que leur réserve le destin. On se laisse embarquer, pour notre plus grand bonheur, et ça c’est chouette.

Certes, ce roman n’est pas fait pour tout le monde. Âmes sensibles, surtout au gore, s’abstenir. Mais si vous êtes intrigués, je ne peux que recommander ce superbe roman. En plus la couverture est splendide, non ? Raison de plus pour craquer.

En bref, un livre qui marque. Une histoire à vous glacer le sang, un one-shot terriblement efficace et bien mené. Moi je suis amoureuse de l’écriture d’Aurélie Wellenstein. Je trouve qu’elle mérite beaucoup plus de place sur la scène, lisez ce bouquin.

• • •

J’aime les licornes mais j’aime les trucs un peu dark aussi

10 commentaires sur « Le Dieu Oiseau – Aurélie Wellenstein »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s