The generations, tome 3 : Alone – Scott Sigler

The Generations, tome 3 : Alonealone

Scott Sigler

Traduction : Mathilde Montier

Genre : Fantastique / Young Adult

Pages : 603.

Note excellente lecture

ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LES PREMIERS TOMES 

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

Cliques ici pour mon avis sur le deuxième tome !

 

Quatrième de couverture (qui est beaucoup trop longue et dont je vous cache une partie que je trouve inutile) :

« Aujourd’hui, nous ne sommes ni des Albonden, ni des hommes. Nous sommes le peuple d’Omeyocan et nous nous battrons ensemble jusqu’au bout. »

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. À commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre…

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.

Mon avis :

Après les grosses révélations du tome précédent et la deuxième moitié haletante j’avais très envie de lire la suite et fin. Je suis vraiment contente de cette lecture !

C’est le genre de saga qui s’améliore au fil des tomes. C’est flagrant avec ce tome 3. Scott Sigler a vraiment amélioré son récit sur trois romans. Pour une fois on a une vraie trilogie, qui se développe et qui a besoin de ces trois livres pour être complète.

L’intrigue est complètement folle. Je suis impressionnée par l’imagination de l’auteur dans ce tome, et par la maîtrise de son univers. Il est complet et vraiment bien pensé. Il va au bout des choses et donne vie à un cocktail explosif ! On ne s’ennuie pas une seconde, les rebondissements sont complètements dingues.

Pourtant je n’aime pas quand une suite de série fait une ellipse temporelle. Souvent cela me perd ou me frustre. Ici c’était nécessaire et logique, tout à fait naturel.

Les personnages ont un rôle époustouflant, ils évoluent tout au long de l’intrigue. Je vous préviens : Scott Sigler est un vrai tortionnaire. Mais ça, vous le découvrirez bien assez tôt si vous vous lancez dans cette saga.

L’auteur donne vie à ce dernier tome, riche en actions. Il m’a totalement menée en bateau, du début à la fin. A chaque fois que je pensais avoir deviné la suite, hop, revirement de situation.

En bref, un excellent tome de conclusion. Il me laissera un excellent souvenir de cette saga, qui s’est améliorée au fil des tomes. Je la conseille à tous ceux qui ont envie de se lancer !

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

• • •

Ma réaction à la fin du livre, en repensant à tout ce qu’il s’est passé :

The Generations, tome 1 : Alive – Scott Sigler

The generation, tome 1 : AliveCapture d’écran 2016-05-06 à 22.22.20

Scott Sigler

Traduction : Mathilde Montier

Genre : Fantastique / YA

Note : 15/20

Pages : 462.

Quatrième de couverture :

« J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle. »

Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c’est le jour de son anniversaire mais… c’est tout. Elle ne se rappelle ni son nom, ni ce qu’elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n’y comprend absolument rien. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.

La jeune fille prend la tête du petit groupe d’adolescents – qui pensent tous avoir douze ans, mais qui en paraissent plutôt dix-sept – et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d’ossements. Se trouvent-ils sous terre ? Y a-t-il d’autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout : qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, comment se sont-ils donc retrouvés là ?

Avis : 

J’ai acheté Alive un peu par hasard en me promenant encore dans La Fnac. Après coup il ne m’attirait pas plus que ça. Et puis  The Rainbow Books m’a proposé qu’on le lise en lecture commune :D.

Lorsque j’ai commencé ma lecture j’ai tout de suite été happée par l’histoire et le mystère autour d’Em. Chaque fin de chapitre nous donne envie de lire le suivant. Mais plus on avance dans l’histoire et plus on en apprend, moins j’ai apprécié l’histoire.

J’ai commencé par me dire que l’histoire était très originale et unique en son genre. Et puis mon engouement se faisait de moins en moins ressentir, jusqu’à être un peu déçue de certains dénouements. J’avais une sensation de déjà vu.

Em, l’héroïne est un peu énervante. Comme d’habitude il y a des aspects de sa personnalité qui ne m’ont pas du tout plu. D’une phrase à l’autre elle peut changer totalement d’avis. Elle est un peu difficile à cerner.

Malgré ces points négatifs j’ai quand même apprécié ma lecture. Les informations arrivant crescendo, j’ai apprécié découvrir avec les personnages leur environnement. Le roman ne manque pas de rebondissements.

L’écriture, bien que quelque peu répétitive, est agréable. Les cliffhangers à la fin de chaque chapitre sont bien pensés.

En bref, un roman qui m’a un peu déçue car je pensais qu’il serait très original mais qui est tout de même sympa. Je lirais la suite puisque je suis toujours curieuse de savoir ce qu’il va se passer.

Pour voir l’avis de The Rainbow Books (qui est un peu différent ^^) c’est par ICI !

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++