The Hate U Give (La haine qu’on donne) – Angie Thomas

THUGThe Hate U Give (La haine qu’on donne)

Angie Thomas

Traduction : Nathalie Bru

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 488.

 

j'ai adoré

 

Quatrième de couverture :

Starr Carter, 16 ans, évolue entre deux mondes : le quartier pauvre où elle vit et l’école de banlieue chic où elle étudie. L’équilibre précaire entre ces deux mondes vole en éclat quand Starr est témoin de la fusillade mortelle de son meilleur ami d’enfance, Khalil, par un officier de police. Khalil n’était pas armé.

Peu de temps après, la mort de Khalil fait les gros titres. Certains disent que c’était un voyou, peut-être même un dealer et membre d’un gang. La meilleure amie de Starr à l’école suggère qu’il l’avait bien cherché. Quand il devient clair que la police n’a aucun intérêt à enquêter sur l’incident, les manifestants prennent la rue d’assaut et le quartier de Starr se transforme en zone de guerre. Tout le monde veut savoir ce qu’il s’est vraiment passé cette nuit-là. Et la seule personne vivante qui peut répondre à cette question est Starr.

Mais ce que Starr peut dire – ou pas – pourrait détruire sa communauté. Cela pourrait aussi mettre sa vie en danger.

 

Avis :

Un grand merci aux éditions Nathan pour l’envoi de ce roman. Ce livre a fait énormément parler de lui en VO depuis sa sortie. Omniprésent sur la blogosphère anglophone, j’étais très curieuse de connaître ce phénomène venu des Etats-Unis.

Il aborde un thème difficile puisque l’on parle des violences policière mais surtout des violences faite à la communauté Afro-Américaine. Sujet qui est donc très délicat mais dont il faut parler pour qu’enfin ce genre de drame n’arrive plus.

L’auteure arrive à allier un sujet compliqué tout en restant touchante et parfois même drôle. J’étais plongée dans ma lecture et je me suis identifiée sans mal à cette histoire. Nous avons des références constantes à des univers qui nous sont familiers comme Harry Potter ou encore Disney.

Même si nous sommes aux Etats-Unis, ce roman a beaucoup de résonance en France. Il y a une dynamique addictive au roman, qui fait qu’on ne peut plus le lâcher et que l’on s’attache. Les chapitres défilent, l’écriture est fluide et j’ai relevé de belles citations et de belles leçons de vie.

Aucun personnage n’est manichéen et c’est ce qui rend ce récit vrai, ce qui lui donne plus de poids. Dans ce roman j’ai eu envie de prendre part à leur combat. Il insuffle un vrai message de tolérance et surtout de courage.

En bref, c’est un livre que tout le monde devrait lire, avec des messages forts et des personnages très attachants. Ce livre est important, alors rendez-vous le 5 avril pour sa sortie en librairie !

• • •

Quand j’ai su que ce livre allait être traduit en français :

6 commentaires sur « The Hate U Give (La haine qu’on donne) – Angie Thomas »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s