Mon avis sur « Le royaume assassiné » d’Alexandra Christo

Quatrième de couverture :

La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c’est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu’à ce qu’un coup du sort la force à tuer l’un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu’au solstice d’hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.

L’océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s’il est l’héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu’un répugnant passe-temps, c’est sa vocation. Lorsqu’il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l’aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l’humanité ?

Avis :

J’ai vu pleuvoir les avis sur ce livre depuis sa sortie VO, ce qui m’a beaucoup donné envie ! Surtout que c’est un remake inspiré de la petite sirène. Forcément, quand c’est une réécriture de conte, ça a de grandes chances de finir dans ma bibliothèque. En plus c’est un one-shot, que des avantages !

On sent fortement les inspirations du conte original, alors pour les amateurs et amatrices de contes de fées, vous serez servis. On a notre lot de combats épiques et de piraterie sanglante également. L’intrigue est bien menée et nous tient en haleine du début à la fin.

J’ai trouvé qu’il y avait quand même quelques facilités par moments et qu’en gros, on pouvait deviner les rebondissements. Ca reste agréable à lire et bien amené.

Les personnages, surtout le duo principal, sont attachants. Les chapitres sont découpés entre le point de vue de Lira et celui d’Elian, ce que j’ai beaucoup apprécié. On redécouvre le mythe des sirènes à travers Lira. La répartie cinglante des personnages lors des dialogues reste ce que j’ai préféré.

En bref, c’était agréable à lire au bord de la piscine cet été. Une découverte sympathique.

• • •

3 commentaires sur « Mon avis sur « Le royaume assassiné » d’Alexandra Christo »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s