Mon avis sur « Liv Maria » de Julia Kerninon

Quatrième de couverture :

Son nom est Liv Maria Christensen. Enfant solitaire née sur une île bretonne, entre une mère tenancière de café et un père marin norvégien. Envoyée subitement à Berlin à l’âge de 17 ans, elle tombe amoureuse de son professeur d’anglais. Le temps d’un été, elle apprend tout. Le plaisir des corps, l’intensité des échanges. Mais, à peine sortie de l’adolescence, elle a déjà perdu tous ses repères. Ses parents décèdent dans un accident, la voilà orpheline. Et le professeur d’été n’était peut-être qu’un mirage. Alors, Liv Maria s’invente pendant des années une existence libre en Amérique latine. Puis, par la grâce d’un nouvel amour, elle s’ancre dans une histoire de famille paisible, en Irlande. Deux fils viennent au monde. Mais Liv Maria reste une femme insaisissable, même pour ses proches. Comment se tenir là, dans cette vie, avec le souvenir de toutes celles d’avant ?

Avis :

Ce livre m’a été conseillé par une copine, et j’avais envie de me laisser tenter par quelque chose qui sort de mes habitudes. Sortant de plus en plus de ma zone de confort, je découvre peu à peu ce qui me plait ou non. Malheureusement je n’ai pas accroché avec ce roman.

Ce n’est pas forcément l’histoire qui ne m’a pas convaincue mais plutôt la narration, la manière de raconter l’histoire. Je n’ai pas réussi à accrocher. Ce n’est pas mauvais, c’est vraiment le genre typique duquel je ne suis pas fan.

Pourtant l’histoire de cette femme libre, qui n’écoute qu’elle pour faire ce qu’elle veut de sa vie, est très belle. En une seule personne elle incarne des multitudes de facettes de ce que peut être une femme. C’est très introspectif et c’est peut-être ce qui m’a tenue à l’écart.

Je ne me suis pas attachée à Liv Maria. Elle passe d’une vie à l’autre très vite et on n’a pas le temps de s’ancrer, de s’imprégner de sa vie, de ses choix et de son caractère. J’ai eu l’impression de passer en un éclair sur toute une vie. Surtout que la fin est très énigmatique, ça n’aide pas à avoir une conclusion avec laquelle je puisse adhérer.

En bref, un livre pour lequel je pense ne pas être la cible. Ça n’a pas touché ma corde sensible de lectrice et je suis probablement passée à côté.

• • •

Un commentaire sur « Mon avis sur « Liv Maria » de Julia Kerninon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s