Ces sorties de mars qui me font de l’oeil

Positive de Camryn Garrett

à paraître le 4 mars chez collection R

Résumé :

Parce que tout le monde a droit à l’amour.

Nouveau lycée et nouveau départ pour Simone Garcia-Hampton : elle se fait de vraies amies, se voit confier la mise en scène de la comédie musicale de l’année et se rapproche de Miles, celui qui la fait fondre dès qu’il entre dans la pièce. Mais voilà, Simone est séropositive, et elle n’a qu’une peur : qu’on découvre sa maladie.

Lorsqu’elle commence à sortir avec Miles, elle sait bien qu’elle devra lui en parler, même si cette idée la terrifie. Mais bientôt, un message trouvé dans son casier la menace de tout révéler à l’ensemble du lycée si elle ne le plaque pas…

Simone renoncera-t-elle à l’amour pour protéger son secret ?

Glace de Christine Féret-Fleury

à paraître le 4 mars chez Scrineo

Résumé :

Alors que la Terre se meurt, survivre est devenu une lutte quotidienne…

Depuis que ses parents sont morts et que Kay, son meilleur ami, a été enlevé par les Glacés, Sanna se réfugie dans ses souvenirs pour se protéger du désespoir. Quand tout allait bien, quand Kay était encore là, quand le soleil brillait et que ses rayons réchauffaient le cœur. Lorsque Rahil, la grand-mère de Kay, meurt à son tour, Sanna se retrouve seule. Elle décide alors de partir à la recherche de son ami disparu. Après tout, qu’a-t-elle à perdre ? Il ne lui reste plus rien.

Pour la jeune fille, c’est le début d’un long voyage semé d’embûches et de rencontres, parfois improbables, parfois inquiétantes… Qu’y a-t-il au-delà des montagnes et du bouclier climatique érigé par les Glacés ? Kay se trouve-t-il là-bas, captif de l’incarnation maléfique des contes qui ont bercé son enfance, l’immortelle Reine des Neiges ?

Une réécriture dystopique et envoûtante du célèbre conte d’Andersen.

Filles du vent de Mathilde Faure

à paraître le 9 mars chez Charlestone

Résumé :

Lina, Assa et Céline, trois adolescentes placées dans un foyer à Argenteuil, ne partagent rien, hormis le quotidien atypique des mineurs de la protection de l’enfance. Lina, habitée par une immense violence, refuse les étiquettes que les adultes lui assignent. Assa rêve d’une adolescence normale et se réfugie dans les études et la littérature pour oublier une histoire familiale douloureuse. Céline, déscolarisée et fugueuse invétérée, vit au jour le jour et se prostitue par ennui autant que par besoin d’exister. Alors qu’à l’automne 2019, la vague #noustoutes déferle sur la France, chacune y trouve un écho à sa propre histoire. Et pourtant, aucune d’entre elles n’y est vraiment représentée. Ensemble, elles se lancent alors dans une fugue itinérante, pour couvrir les façades des plus grandes villes de France de collages qui portent la voix de ces adolescentes invisibles.

• • •

Alors, ça donne envie, non ? Qu’as-tu repéré de ton côté ?

9 commentaires sur « Ces sorties de mars qui me font de l’oeil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s