Ce que j’ai vu en Mars

ce que j'ai vu en mars

Un mois très fourni…

 

 

Le Prince Oublié : très tendre et drôle. L’intrigue est habile, elle mêle une partie imaginaire en lien avec la réalité pour montrer ce passage de l’enfance à l’adolescence, mais on aborde aussi plein d’autres thèmes familiaux. J’ai trouvé ça très chouette.

 

Love is Blind : Une télé réalité américaine que j’ai trouvé loin de nos télé réalités française. C’est cul-cul as fuck mais j’ai tellement aimé… Je me suis totalement prise au jeu et je l’ai dévoré.

Vie de classe : Mouais alors je comprends l’intention mais c’est du déjà-vu et un peu maladroit par moment même si ça reste assez loin des clichés habituels et que ça montre une certaine réalité.

 

Princesse Mononoké : J’ai revu ce classique de l’animation japonaise et c’est le même coup de coeur qu’à l’époque. Je l’avais vu très jeune et je n’avais pas capté toutes les subtilités mais il m’avait déjà énormément marqué. Une perle, un diamant, un lapi-lazuli, (insères la pierre précieuse de ton choix)… à voir et à revoir.

 

The circle game : Encore une télé-réalité américaine que j’ai adoré. Que m’arrive t-il ? Trouvé sur Netflix, nos protagonistes ne peuvent interagir entre eux que via un chat. Ils doivent liguer des amitiés et devenir le plus aimé de tous pour gagner. Si au début j’avais peur qu’on tombe dans l’ultra faux et l’hypocrisie, c’est vite un tout autre ton qui a été pris. J’ai beaucoup aimé !

 

Le voyage de Chihiro : Bien que les dessins soient absolument magnifiques, je ne comprends toujours pas cet animé. C’est la deuxième fois que je le vois (la première que j’arrive à suivre du début à la fin) et c’est un peu trop onirique pour moi.

 

Mon voisin Totoro : Ouais je rattrape un peu mon retard concernant les studios Ghibli. Même si le gros Totoro et toutes les autres bestioles sont absolument adorables, c’est celui que j’ai le moins aimé du studio jusqu’ici. Les deux petites ont carrément l’air sous acide et c’est ultra contemplatif (si tu me suis depuis longtemps t’auras compris que c’est définitivement pas mon truc).

 

En avant : Je suis une grosse fan de Disney et j’attendais avec impatience de la nouveauté. Quand j’ai vu les premières bande-annonces de celui-ci je dois dire que je n’étais déjà pas très fan du trait. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas accroché du tout. Pourtant on y parle liens familiaux avec humour et émotion. J’en suis la première déçue mais je n’ai pas accroché.

 

Birds of pray : Alors celui-là je l’attendais avec une énorme impatience. Contrairement à beaucoup, j’avais adoré Suicide Squad et il avait l’air d’être dans la même veine. La photographie est splendide, avec des plans terribles. Ca fait du bien d’avoir une femme aux commandes de la réalisation parce que ça se ressent. Ça me tue de devoir parler des défauts mais l’intrigue est mal exploité. Je n’ai pas trouvé ça accrocheur alors qu’il y avait de quoi en faire un truc super cool.

 

Le voyage du docteur Doolittle : Un film mignon qui ne m’aura pas complètement convaincue. Même s’il y a des passages loufoques et plutôt marrants, j’ai vite décroché. La 3D est hasardeuse, tantôt réaliste, tantôt affreuse. C’est un film qui je pense, s’adresse aux très jeunes et qui ne m’a pas séduite. Dommage parce qu’on avait quand même monsieur Iron Man en tête d’affiche.

 

Charlie’s angels : un film d’action tout ce qu’il y a de plus classique avec des bons clichés du genre. Je ne suis pas fan. Petit plus pour la musique mais je ne suis pas très cliente…

 

Jojo rabbit : pas le genre de film que je regarde d’habitude. C’était mignon, drôle et touchant. Habile dans la manière de traiter les choses, un bon film !

 

Les crevettes pailletées : très drôle, touchant et tiré d’une histoire vraie, j’ai beaucoup aimé ce film.

 

Vampire : Une série française Netflix que j’ai adoré. C’est hyper particulier… On a des tons différents que l’on a mélangé pour donner une impression étrange mais plaisante. C’est complètement déroutant et original. On sent parfois la jeunesse du jeu d’acteur mais je me suis complètement prise au jeu.

 

Vivarium : Je regarde très peu de films du genre mais le trailer de celui là m’a intrigué. Si l’ambiance pesante et anxiogène m’a plue et happé, j’ai été très déçue de la fin. Cela reste un film abstrait dont il faut tirer soit même les conclusions et analyse. Ca m’a finalement beaucoup frustré.

 

• • •

& toi, qu’est ce que t’as regardé ce mois-ci ?

4 commentaires sur « Ce que j’ai vu en Mars »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s