Bilan du SLPJ 2018

Événement particulièrement attendu de cette fin d’année, le SLPJ que l’on surnomme « Montreuil » a encore été épique ! Un moment d’émotions, de retrouvailles et de rencontres condensé sur quelques jours, je reviens aujourd’hui avec vous, sur ces folles journées qui m’ont enchantée. Si vous m’avez suivis sur Instagram, j’ai pas mal partagé en story !

47396430_491116421379334_7292972584503607296_n

On commence les hostilités avec le mercredi soir, inauguration du salon. L’occasion pour faire un rapide tour des stands mais surtout pour se revoir les uns et les autres et discuter autour de la mythique gaufre à bâtonnet, que je vois chaque année et que j’ai pu gouter pour la première fois. Je vous avoue avoir été directement discuté avec les potos, ceux que je connais bien et qui m’ont manqué. Il y a eu énormément de monde, dès l’inauguration, donc je ne suis pas rentrée tôt dans ma grotte.

47388304_591666651263722_399814704538583040_n

Jeudi soir, grâce à Claire (encore merci à toi !), j’ai eu la chance de participer à la soirée Zombillénium des éditions Dupuis. J’ai beaucoup, beaucoup appréhendé cette soirée car ils ont eu la bonne idée de nous emmener au Manoir de Paris. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept : c’est une sorte de fausse maison hantée, où des acteurs viennent vous terrifier pendant un parcours à l’intérieur d’un immeuble parisien. Nous avons commencé la soirée dans un bar, où un super cocktail thématique était servi. Après avoir récupéré tout le courage et le réconfort possible auprès de la vodka (attention à l’abus d’alcool, veuillez consommer avec modération ce type de breuvage) on était déjà en route pour le manoir.

Le plus sympa était de le faire entre copines. Je peux vous dire que dès la file d’attente, même si vous ne connaissez pas votre groupe, vous tissez vite des liens indestructibles. La Manoir, où comment forger une amitié très vite. Dès le début, les acteurs vous plongent dans l’ambiance. On fait vite connaissance puisqu’ils n’hésitent pas à vous coller contre les murs ou vous attraper les cheveux. J’avais très envie d’abandonner le navire en attendant notre tour, mais l’effet de groupe m’a motivé, et je ne regrette pas du tout ! C’était vraiment un moment fun, et la grosse trouillarde que je suis à survécu. Je suis super fière de moi (et de la belle brochette que nous étions). Une expérience à tenter !

47341236_2176946792574475_9060422085746098176_n

Le vendredi, juste après le travail, j’ai sauté dans un train pour profiter du salon avant le week-end. On sait très bien que le samedi et dimanche, c’est ultra bondé. Donc le vendredi c’est l’occasion de faire le tour des stands tranquilou. Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, après avoir salué quelques têtes que je connaissais, j’ai fait mon tour toute seule comme une grande pour choper un maximum de catalogues. J’ai été super satisfaite de ce petit tour en solo car j’ai pu plus facilement abordé les personnes des différents stands et prendre le temps de discuter. À CE PROPOS, j’ai discuté pendant 30 minutes avec un super libraire du stand Sarbacane. J’ai du m’enfuir car j’étais en retard pour un événement Page-turners et je regrette de ne pas lui avoir demandé le nom de sa librairie. Je pense lancer le #RetrouvezMonLibraire pour retrouver la trace de cette personne super intéressante et continuer le débat que l’on avait commencé !

47307060_214094399511756_95500457547399168_n

À 18h30 j’ai retrouvé la team Page-Turners pour un apéro dans un bar proche de Montreuil. Un endroit très sympathique où nous étions réunis entre lecteurs partenaires, l’équipe d’édition et la présence de Maiwen Alix, l’autrice d’In Real Life. Une soirée d’échange qui nous a beaucoup teasé sur les futures parutions et sur l’amour de la lecture en général. Encore un super moment convivial que j’ai adoré. Après cette jolie parenthèse, retour sur le salon pour assister au premier prix R, événement organisé par la collection R. Enfin, pour terminer cette soirée en improvisation, j’ai suivi une folle bande de joyeux lurons pour boire un verre avec l’agence Sélène. Je vous avoue que j’ai beaucoup ris.

47314961_612490995852093_1714476027448655872_n

Samedi j’ai eu le privilège de déjeuner avec Laura Sebastian, l’auteure de Ash Princess, avec d’autres copines de la blogo. J’ai pu discuter pour la première avec certaines d’entre elles et ça a été un vrai plaisir d’apprendre à les connaitre. Nous avons pu poser toutes les questions que l’on souhaitait à l’auteure, qui est adorable. Nous avons eu un extrait de la suite qui sort très bientôt et j’ai hâte de m’y plonger pour le découvrir. De 18 à 19h j’ai assisté à la conférence donné par Nine Gorman, Mathieu Guibé et Laura Sebastian sur leurs romans, le processus d’écriture et d’édition en France et aux Etats-Unis. Un moment intéressant malgré la salle pas super bien agencée. Au fait, le samedi j’ai craqué pour mes deux seuls achats : « Dry » de Neal Shusterman & le nouveau Adam Silvera « Tu ne m’as laissé que notre histoire »

47502293_204437580437283_7958122878166106112_n

Enfin, le dimanche, j’ai assisté à la rencontre de Marie Pavlenko et son équipe d’édition de chez Flammarion. Une interview animée par la géniale Emilie (de la chaîne Youtube Bulledop). Une rencontre en comité réduit où on a beaucoup appris sur Marie Pavlenko, son processus d’écriture, sa manière de fonctionner pendant l’édition mais aussi quelques anecdotes rigolotes. Cette autrice est un véritable soleil et je trouve que c’est une femme inspirante.

47360962_298883874074264_630128206912946176_n

En bref, un salon intense, encore plus que l’année précédente. Peu de craquages et pas de dédicaces, mais le plein d’envies de lectures. Encore une fois ce que je retiens ce sont les super rencontres (ou retrouvailles). Je ne citerai personne puisque j’ai trop peur d’oublier qui que ce soit. Vous avez tous illuminés ce moment phare de l’année. Vous m’avez reboosté. J’ai beaucoup, beaucoup ris. Je trouve magique tout ce que notre passion peut nous apporter. N’arrêtez jamais de partager, vous êtes tous géniaux, merci pour ces moments.

Mon état après le salon :

PS : déso pour ces photos bof. Ce sont les photos de mes stories parce que sur le coup, je n’ai pas pensé à prendre de jolies photos… D’ailleurs si vous avez des photos avec moi, n’hésitez pas à me les envoyer ❤

3 commentaires sur « Bilan du SLPJ 2018 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s