Mon avis sur « In Real Life, tome 2 : Mémoire Vive » de Maïwenn Alix

in real life tome 2In Real Life, tome 2 : Mémoire Vive

Maïwenn Alix

Edition : Page Turner – Milan

Genre : Dystopique

Pages : 475.

 

pas mal

 

Mon avis sur le premier tome ici

 

Quatrième de couverture :

La suite des aventures de Lani. Elle est confrontée à un conflit de loyauté. Un récit qui amène à se demander si combattre un système revient également à lutter contre tous ceux qui le composent.

 

Avis :

Merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman. Encore une fois, merci Summaries book pour le résumé du tome 1 ! Même si pour une fois l’éditeur a mis une page de « previously dans In Real Life » qui est plutôt agréable. Moi et ma mémoire de poisson rouge…

Je vous avoue avoir moins accroché avec ce tome 2, alors que j’avais vraiment adoré le premier ! J’ai l’impression qu’il a le défaut de beaucoup de tome 2, c’est à dire servir de transition. Je ne sais pas si c’est moi qui suis passée à côté ou si c’est le bouquin qui était moins dynamique que le premier.

Pourtant, il ne manque pas de rebondissements intéressants ! C’est ce que j’aime avec l’autrice, elle a su construire une dystopie avec des points de vus différents de ce qu’on peut lire. Elle explore des sujets presque politiques et aucun de ses personnages n’est manichéen. Et ça, bravo madame parce qu’en dystopie c’est trop souvent « les méchants contre les gentils »…

Ce qui a failli pour moi c’est le rythme. J’ai trouvé qu’il y avait pas mal de passages longs et inutiles ou de répétitions. On a une impression de lourdeur alors que l’intrigue est maline. J’ai mis des plombes à lire parce qu’il y a des passages entiers qui traînent de la patte.

Comme dans beaucoup de romans avec ces défauts, tout s’accélère à la fin, les surprises font leur petit effet, et on vibre avec les personnages. Dommage qu’il ait fallu attendre les trois quarts du livre pour ça.

En bref, j’attends la suite pour pouvoir découvrir ce qu’on nous réserve ! En plus elle arrive tout bientôt…

• • •

Moi quand je suis clairement déçue de ne pas avoir aimé

Mon avis sur « Ash Princess, tome 2 : Lady Smoke » de Laura Sebastian

lady smokeAsh Princess, tome 2 : Lady Smoke

Laura Sebastian

Traduction : Anne-Sylvie Homassel

Edition : Albin Michel – Wiz

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 636.

 

j'ai adoré

 

Mon avis sur le premier tome ici

 

Quatrième de couverture :

Le Kaiser a tué la mère de Theodosia quand celle-ci n’était encore qu’une enfant. Après dix ans de torture et de privations, Theodosia s’est relevée, décidée à reprendre sa place de reine. Alors qu’elle vient de fuir la cour du Kaiser, emmenant en otage le prince héritier, la jeune reine du feu fait face à son destin de femme de pouvoir : évitant les pièges de ses ennemis, elle va devoir fédérer autour d’elle un royaume moribond et éclaté.Pour renverser définitivement le Kaiser, Theodosia devra faire appel à sa meilleure arme : son intelligence.
Après le succès international de Ash Princess, Lady Smoke nous montre Theodosia dans les tourments du pouvoir, confirmant sa place dans les héroïnes de fantasy les plus intriguantes de la littérature de l’imaginaire.

 

Avis :

J’avais vraiment peur de lire ce tome 2… je l’ai laissé traîner honteusement dans ma PAL, attendant le bon moment pour le lire. On dirait que j’ai bien fait. J’avais eu un avis très mitigé sur le premier tome à cause du rythme lent et de l’héroïne agaçante. Cette suite relève largement le niveau ! Merci à Albin Michel pour l’envoi.

Beaucoup de défauts ont été effacés : le rythme est extrêmement bien mené. La tension est beaucoup mieux gérée, même quand les actions sont moins présente, il y a ce mystère qui nous tient en haleine. C’est bien ficelé, les révélations sont surprenantes et on se laisse charmer par l’univers.

La traduction est merveilleuse. C’est fluide, c’est beau, on n’a pas du tout l’impression de lire un texte traduit. J’ai beaucoup apprécié ce point. Pourtant j’avais très peur de l’abandonner vu comment ça se présentait avec le premier tome… En plus j’avais entendu dire que ce tome 2 faisait office de « transition »… l’angoisse de tous les tomes 2. Je n’ai pas du tout eu cette impression.

Chose assez rare pour être soulignée : on a des réflexions intéressantes qui ont encore trop peu leur place dans des romans fantasy young adult. On nous souffle par exemple, quelques messages sur le féminisme, la diversité, l’immigration, etc.

Après avoir eu la chance d’échanger avec l’autrice, j’ai mieux compris les choix qu’elle avait fait pour son héroïne. Elle voulait écrire du fantasy avec un personnage principal qui n’est pas la guerrière badass que l’on a l’habitude de côtoyer dans ce genre de romans ces derniers temps. Argument que je veux bien entendre, même si dans le tome 1 Theo était très agaçante. Je l’ai largement préféré dans cette suite.

Tous les personnages sont approfondis, ils sont là pour une raison et même les personnages secondaires sont travaillés. Bon par contre on n’échappe pas au triangle amoureux. S’il vous plait, pitié, je ne veux plus en lire… Surtout que là c’est du pur cliché 100% pur beurre. Sauvez moi ! Qu’un des deux protagonistes se rebelle bon sang de bonsoir ! Oups, pardon. Ca m’a échappé.

En bref, je suis très agréablement surprise. Je lirais la suite, et je suis même impatiente ! Les couvertures sont d’ailleurs, toujours aussi réussies.

• • •

J’adore quand on livre me surprend de cette manière

Mon avis sur le 2ème tome de « Strong Girls Forever : Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? » d’Holly Bourne

strong girls forevers tome 2Strong Girls Forever, tome 2

Holly Bourne

Traduction : Anne Guitton

Edition : Nathan

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 448.

 

j'ai adoré

◊ ◊ ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

◊ ◊ ◊

 

Quatrième de couverture :

Amber, grande rousse et grande gueule, quitte l’Angleterre et ses amies du Club des Vieilles Filles pour l’été. Sa mission ? Renouer avec sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis deux ans, et qui est partie diriger un camp de vacances aux Etats-Unis. Une situation explosive, d’autant qu’Amber n’a jamais eu la langue dans sa poche. Heureusement qu’il y a Kyle, le beau gosse (à la réputation sulfureuse, hélas), pour lui redonner le sourire. Mais comment tomber amoureuse de l’archétype du mec parfait et irrésistible, lorsqu’on est une féministe convaincue et une fille complexée par son physique ?

 

Avis :

J’avais eu un énorme coup de coeur pour le premier tome de cette trilogie. Pétillant, drôle et engagé, j’avais trouvé les situations très réalistes et j’étais impatiente de m’attaquer à cette suite. Merci à Nathan pour l’envoi.

Le côté féministe est beaucoup moins présent dans ce tome-ci. On va plutôt suivre l’été d’une ado mal dans sa peau, issue d’une famille de divorcés, qui a du mal à trouver sa place. Après deux ans loin de sa mère, ex-alcoolique, elle la retrouve enfin. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Encore une fois j’ai énormément aimé le réalisme du livre. On a l’impression d’être plongés au coeur de cette tranche de vie. On ne suit plus le trio de copines, même si elles restent présentes dans l’intrigue, et j’ai plutôt apprécié cela. On change de point de vue et on change d’univers. C’était parfait pour l’été en plus de ça, puisque ça se déroule lors d’un camp d’été !

La vision n’est pas manichéenne et elle fait passer des messages tout en construisant des personnages qui ne sont pas parfaits, dans une vie qui ne ressemble pas à un Disney non plus. C’est quelque chose qui a tendance à m’agacer en littérature Young Adult : on veut absolument des héros parfaits, qui montrent l’exemple. Ça perd en authenticité de construire ce genre de schéma.

J’ai moins adhéré au déroulement de l’histoire parce que j’avais l’impression qu’on se rapprochait beaucoup d’une romance. Les romances et moi, disons que c’est compliqué. Heureusement ce n’est pas trop nian-nian.

Encore une fois c’est drôle et Holly Bourne, du moins sa traduction, est très agréable à lire. On défile les chapitres facilement.

En bref, une lecture agréable qui m’a moins convaincue que le premier. J’ai hâte de pouvoir lire le dernier tome avec un dernier personnage qui a l’air haute en couleur ! Si j’ai bien compris c’est prévu pour 2020, il va falloir être patients…

• • •

Ambiance summer camp !

Dividing Eden, tome 2 : Le royaume des vents – Joelle Charbonneau

Dividing eden blogDividing Eden, tome 2 : Le royaume des vents

Joelle Charbonneau

Traduction : Amélie Sarn

Edition : Milan – Page-Turners

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 303.

 

pas mal

Mon avis sur le premier tome ici

 

Quatrième de couverture :

Andreus est enfin roi d’Eden. Mais loin d’être comblé, il est hanté par ce qu’il a fait pour accéder au pouvoir : il croit avoir tué sa jumelle Carys. Et sa culpabilité redouble quand il se rend compte que ses sujets sont toujours fidèles à la disparue. Pour couronner le tout, les vents sont retombés sur Eden et les moulins ne fabriquent plus d’électricité, le royaume est plongé dans l’obscurité ; il faut trouver au plus vite le moyen de sauver le royaume.
Et si Carys était la solution à tous ces problèmes ? Car Carys est en vie. Et elle compte bien revenir auprès de son frère, qu’il le veuille ou non.

 

Avis :

Un grand merci aux éditions Pageturners pour l’envoi de ce roman. J’étais impatiente de lire la suite parce que j’avais aimé l’univers du premier tome mais je l’avais trouvé beaucoup trop introductif. Petit point superficiel avant de rentrer dans le vif du sujet : je préfère les couvertures VO qui font carrément plus badass.

J’ai encore une fois été séduite par l’univers. Il est bien amené et réfléchit. Cependant j’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas encore plus approfondi, que l’on n’apprenne pas à mieux connaître ce qu’a créé l’auteur. On sent que chaque détail a été pensé mais ce n’est pas vraiment expliqué.

J’avoue que l’intrigue est plutôt originale par rapport à ce qu’on a l’habitude de lire dans le genre. Mais c’est gâché par un rythme super lent. Les rebondissements sont intéressants mais entre chaque j’ai eu l’impression de traîner. Quand enfin le rythme s’accélère, on approche de la fin et elle est un poil trop rapide. Ce qui donne un enchaînement un peu loupé.

Les personnages sont plutôt chouettes aussi. Pourtant je n’étais pas vraiment attachée à eux. On avait une certaine distance qui m’a empêchée de totalement m’en imprégner.

En bref, une duologie fantasy prometteuse que j’ai bien aimé, sans plus. A découvrir car elle reste originale pour le genre.

• • •

Si vous aimez les univers fantasy vous allez aimer Dividing Eden

Warcross, tome 2 : La Revanche – Marie Lu

warcross tome 2 blogWarcross, tome 2 : La Revanche

Marie Lu

Traduction : Guillaume Fournier

Edition : Pocket Jeunesse

Genre : Dystopie / Young Adult

Pages : 395.

 

frôle coup de coeur

 

Mon avis sur le premier tome

 

Quatrième de couverture :

Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo, l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?

 

Avis :

Après l’incroyable premier tome, j’avais ultra hâte de lire la suite et fin. Il aura fallu attendre une année entière pour découvrir cette conclusion. J’aime les one-shot ou les dystopies donc je suis carrément joie de ce diptyque !

Le début de cette suite est un peu lent. Alors oui, on retrouve avec plaisir cet univers si particulier. Mais l’auteure place en douceur tous les rouages pour que l’on se laisse porter par l’enchaînement. C’est ce début un peu long qui m’a empêchée d’être embarquée dès les premières pages et de sentir le coup de coeur.

Mais on ne passe pas loin. L’univers est si visuel qu’on a l’impression de voir un film se dérouler dans la tête. On a tout : les personnages, les plans, les enchaînements, les couleurs, les musiques… Bref, Marie Lu est un génie de l’écriture et elle nous le prouve encore une fois dans son roman.

J’avais reproché au premier d’être facile, de suivre un scénario facile à deviner. Ici, c’est tout le contraire. Je me suis laissé berner (et j’adore !). Les personnages sont encore plus complexes. On se concentre surtout sur Emika, Hideo, Zero et les blackcoats. J’avoue que les parties de Warcross avec les Pheonix Riders m’ont un peu manqué.

Une fois qu’on dépasse la première moitié, c’est une fin grandiose. Les détails font les grands livres. J’ai adoré le fait que ce ne sont pas les « méchants » qui révèlent leur plan quand ils sont sur le point de remporter, mais que ce soit les héros qui devinent la trame. Je trouve ça totalement irréaliste, un personnage qui révèlent ses plans quand il est sur le point de le mettre en place, il n’y a rien de plus ridicule.

En bref, une superbe conclusion. Un frôle le coup de coeur grâce à un univers mené de main de maître. Si vous aimez les dystopies originales et graphiques, laissez-vous emporter par cette duologie.

• • •

Moi à la fin de ma lecture

 

Marquer les Ombres, tome 2 – Veronica Roth

45668807_2172852496270397_6883381855794495488_n.jpgMarquer les Ombres, tome 2

Veronica Roth

Traduction : Anne Delcourt

Edition : Nathan

Genre : Science-fiction / Fantasy

Pages : 464.

 

j'ai abandonné

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

 

Quatrième de couverture :

Les vies de Cyra Noavek et d’Akos Kereseth sont dirigées par leurs destins, révélés par les oracles à leur naissance. Ils sont amoureux, mais leurs peuples sont ennemis, et le destin d’Akos est implacable : il doit mourir au service de la famille Noavek.

Or le père de Cyra, le tyran Lazmet Noavek, que tout le monde croyait mort, est de retour pour réclamer le trône.
Alors que Lazmet déclenche une guerre sanglante, Cyra et Akos se dressent contre lui, dans une tentative désespérée pour l’arrêter. Quitte, pour Cyra, à ôter la vie de son père. Quitte, pour Akos, à donner la sienne. Ils vont découvrir à quel point leurs destins déterminent leurs vies, d’une manière qu’ils ne soupçonnaient pas.

 

Avis :

Un grand merci aux éditions Nathan pour l’envoi de ce livre. Malheureusement après 200 pages d’incompréhension, j’ai décidé de lâcher l’affaire.

Dans le genre suite où je pige pas grand chose, Marquer les Ombres c’est quelque chose. Malgré ma lecture du résumé détaillé de Summaries Books, j’étais totalement larguée. Alors au bout de 200 pages je me suis dit qu’il était temps de passer à autre chose.

Quand lire devient une contrainte, je ne vois pas l’intérêt… Les chapitres alternent entre la vision de 4 personnages. Déjà que les personnages sont nombreux, et qu’ils ont des noms que je mélange, si on me rajoute des points de vues, moi et ma mémoire de poisson rouge ont est largués.

En plus, ajoutez à cela une intrigue molle du genoux, et vous avez envie de secouer votre livre en espérant que l’action arrive. On nous sert des tartines d’intrigues politiques pointues, mélangées à des descriptions à n’en plus finir sur l’univers et les moindres émotions de chaque personnage, et vous vous enfoncez dans une lenteur cosmique.

Tant et si bien que j’essayais vainement de replacer tout le monde dans le contexte et dans le bon ordre, sauf que ça prenait des pages et des pages. Dès que j’arrivais à me souvenir d’un truc, il fallait que je me concentre sur autre chose et je finissais par l’oublier…

J’avais l’impression de retourner au lycée avec les lectures imposées dont on ne comprend pas la moitié. C’est donc après un emmêlage de neurones type écouteurs qu’on a laissé dans sa poche, que je me suis dit que ce n’était pas la peine.

Le point positif : ces couvertures sont absolument magnifiques ! En plus on a conservé les illustrations VO. Franchement, ces couvertures donnent envie, y’a pas à dire.

En bref, pour l’instant j’abandonne cette lecture. Ce n’est pas un bon mois qui commence avec mes lectures… j’espère que ça va s’arranger pour la suite. Mais comme toujours, si le livre vous tente, faites vous votre propre avis, beaucoup ont apprécié cette suite !

• • •

Quand j’abandonne un livre parce que je n’ai aucune patience :

Les chroniques de Zi, tome 2: Nara – Jean-François Chabas

Les chroniques de ziLes chroniques de Zi, tome 2 : Nara

Jean-François Chabas

Collection / Maison d’édition : Nathan

Genre : Fantasy / Jeunesse

Pages : 236.

 

mitigé

◊ ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

 

Quatrième de couverture :

Au cœur des Monts Jaunes, la princesse Nara tente d’échapper à l’Ogre, créature immortelle qui cherche à la dévorer. Victime d’une terrible malédiction depuis sa naissance, elle ne peut compter que sur elle-même pour s’en sortir. En effet, quiconque lui apportera de l’aide la condamnera à une mort certaine ! Mais Nara ignore que deux jeunes guerriers sont en route pour la rejoindre, prêts à tout pour la secourir…

 

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour l’envoi ! J’avais bien aimé le premier tome, qui m’avait rappelé mes lectures de quand j’étais plus jeune. Je pense que c’est une bonne saga à lire quand on commence à lire seul et qu’on a envie de grandes aventures fantastiques, vers ses 10 ans.

Dans ce tome-ci on va rencontrer un nouveau personnage, et l’on va se concentrer sur elle : Nara, une princesse. Si j’avais aimé le duo du précédent tome, avec leurs personnalités anti-héro et comiques, j’ai eu plus de mal avec Nara.

L’intrigue est toujours pleine de rebondissement. J’ai eu l’impression qu’on enchaînait beaucoup d’intrigues et j’ai trouvé que ça manquait un peu de naturel et de crédibilité, mais au moins on ne s’ennuie pas.

Cela reste un roman très jeunesse, agréable et facile à lire, je recommande pour des enfants / pré-ados. J’aurais adoré lire cette saga étant plus jeune. J’espère que la suite saura plus me convaincre. Je ne sais pas trop où l’auteur veut aller alors je suis curieuse.

En bref, un deuxième tome en demi teinte mais qui reste très rapide à lire. Il est plein d’action et de rebondissements dans un style de conte-fantasy qui me rappelle mes récits d’enfance.

• • •

PAR CONTRE Y’AVAIT UN DRAGON ET CA, CA ME MET EN JOIE !

Gary Cook, tome 2 : La voix des étoiles – Romain Quirot & Antoine Jaunin

36690342_10215461525788620_6043892474445824000_nGary Cook, tome 2 : La voix des étoiles

Romain Quirot & Antoine Jaunin

Edition : Nathan

Genre : Science-fiction / Young Adult

Pages : 363.

 

j'ai adoré

◊ ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

 

Quatrième de couverture :

Gary est parvenu à embarquer clandestinement sur Deucalion, et rien ne l’a préparé à ce qu’il découvre : une véritable ville s’est recréée dans le ventre de la navette spatiale, abritant des centaines d’Oubliés. Mais ces Oubliés vivent coupés de la partie haute de la navette, occupée par les Invisibles à qui ils servent de main d’œuvre. La révolte gronde, enflammée par une mystérieuse Voix venue des étoiles. Comment Gary peut-il réussir à retrouver sa mère s’il n’a pas accès au monde des Invisibles ? Passager clandestin, il doit également se cacher des inquiétantes Ombres. Heureusement, de vieux amis sillonnent le Marché rouge – mais aussi de vieux ennemis…

 

Avis :

Un grand merci à Nathan pour l’envoi. Si j’avais trouvé le premier tome un peu lent mais surtout très introductif, ce deuxième tome m’a laissé sans voix.

Il faut savoir que je l’ai vraiment dévoré. Il se lit tout seul, les pages défilent toutes seules. L’écriture est juste géniale. Je la trouve très visuelle, on se défile sans peine l’intrigue comme un film et c’est agréable. C’est surement dû au fait que l’un des auteurs est réalisateur !

Les personnages deviennent très intéressants, encore plus que dans le premier tome. Leur évolution est flagrante. Je trouve que c’est important d’avoir des personnages forts dans un roman et j’avais eu du mal avec ça dans le premier tome. Ici on arrive à mieux les identifier et donc mieux s’y attacher. Dean reste mon favori !

L’univers est encore une fois dingue, l’imagination des auteurs est sans limites. Je trouve qu’ils gardent juste ce qu’il faut de mystère et je brûle d’impatience pour la suite. J’ai vraiment hâte de lire le troisième tome.

En bref, un roman bourré d’action, une intrigue addictive et des personnages plus que réussis. Un super moment passé avec ce deuxième tome. Comme quoi, ce ne sont pas toujours des tomes de transition et ils peuvent être brillamment réussis.

• • •

Quand un tome 2 est encore meilleur que le premier et laisse imaginer un tome 3 de folie :

Grisha, tome 2 : Le dragon de glace – Leigh Bardugo

grisha T2Grisha, tome 2 : Le dragon de glace

Leigh Bardugo

Traduction : Anath Riveline

Edition : Page Turners – Milan

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 433.

 

mitigé

◊ ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

 

Quatrième de couverture :

« Je suis l’Invocatrice de lumière. Et je suis votre dernière chance. »

DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.

Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.

RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.

Pour s’opposer au Darkling, Alina devra explorer ses propres ténèbres. Au risque d’y perdre sa lumière.

 

Avis :

Merci à Page Turner pour l’envoi de ce roman. J’avais adoré le premier tome ! J’avais vraiment hâte de me plonger dans la suite. Pourtant je ressors très mitigée de ma lecture.

C’était un plaisir de retrouver l’univers. J’aime quand c’est construit et réfléchi. C’était donc chouette de retrouver cette ambiance magique.

Le début était bien parti. Je l’ai trouvé très rapide, je me suis dit que l’auteure allait nous emmener dans une intrigue inattendue. Puis d’un coup, tout ralentit jusqu’à même ramer un peu. J’ai eu l’impression que l’histoire n’avançait plus du tout.

En plus de ça, les personnages ne m’ont pas convaincue. Alina est changeante d’un chapitre à l’autre. Elle laisse ses émotions la submerger, j’avais du mal à la suivre. On va découvrir de nouveaux personnages mais qui restent finalement peu présents.

Ce deuxième tome a été trop lent pour moi. En plus il s’embourbe dans les états d’âmes d’Alina qui rend le roman lourd et pesant.

En bref, un roman qui n’était pas vraiment à la hauteur de mes attentes. J’aime beaucoup l’univers mais il manquait clairement de peps. Nous verrons donc avec le troisième et dernier tome…

• • •

Quand le deuxième tome n’est pas à la hauteur :

 

Diabolic, tome 2 : le trône de sang – S. J. Kincaid

diabolicDiabolic, tome 2 : le trône de sang

S. J. Kincaid

Traduction : Eric Moreau

Edition : Bayard – Page Turners

Genre : Science-fiction / Young Adult

Pages : 592.

 

frôle coup de coeur

◊ ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

 

Quatrième de couverture :

Les Diabolics, ces créatures issues d’une manipulation génétique, plus fortes, plus rapides et plus impitoyables que n’importe quel être au monde, ont été décimées.
Mais trois Diabolics sont encore vivants.
Deux sont gardés en isolement total, enchainés à vie.
Le troisième s’apprête à prendre le pouvoir.
Depuis la mort de sa maîtresse, Némésis n’a plus aucune limite.
Mais avant de devenir la future impératrice de la galaxie, Némésis doit réussir à obtenir le statut d’être humain.
Et pour cela, elle est prête à tout.
Quitte à donner sa vie.
Quitte à en prendre d’autres

 

Avis :

J’avais vraiment adoré le premier tome de Diabolic. Ce premier tome avait été une énorme surprise. Je n’avais qu’une hâte : que la suite sorte pour me jeter dessus. Nous voici avec un beau petit pavé que j’ai bien savouré. Un grand merci aux éditions Page Turners pour l’envoi.

Petit parenthèse avant de vous donner mon avis : si comme moi vous avez une mémoire de poisson rouge, et qu’à chaque suite de saga vous peinez à vous rappeler le nom des personnes et la relation qu’ils ont entre eux, je vous conseille le blog de Summaries Books qui remplace parfaitement le « previously on… » qui nous manquent tant dans les romans !

J’ai eu du mal à replonger dans l’univers complexe de Diabolic. J’ai trouvé le début un peu lent. Il y a de l’action mais l’intrigue n’avance pas beaucoup. Mais quand tout se met en place, on se laisse embarquer dans une galaxie meurtrière et pleine de complots.

Un game of thrones des étoiles qui vous fera vibrer au rythme de la plume de l’auteure, du moins sa traduction si vous lisez en VF. L’intrigue est hyper bien menée. Je me suis fait balader du début à la fin.

Les personnages sont forts et très bien construits. Ajoutés à l’intrigue cela nous donne un cocktail explosif ! Si vous aimez les complots et l’univers de science-fiction vous allez adorer Diabolic. En revanche j’ai toujours un problème avec le prénom des personnages… Je trouve qu’ils se ressemblent et ça nous perd. Ma mémoire des prénoms est toujours aussi fonctionnelle.

Encore une fois je ne voyais pas où S. J. Kincaid nous emmenait. C’est original, et ça fait du bien de lire ce genre de bouquin dans le genre. Attendre la traduction du 3e et dernier tome va être une véritable torture.

En bref, malgré un début un peu lent, ce deuxième tome est génial. Il nous emmène dans un univers bien construit et des intrigues dingues. Je recommande !

• • •

Ma tête face aux 200 dernières pages, mon coeur ne vous remercie pas :