Mon avis sur « Time Bomb » de Joelle Charbonneau

time bomb joelle charbonneauTime Bomb

Joelle Charbonneau

Traduction : Amélie Sarn

Edition : Page Turners – Milan

Genre : Drame Young Adult

Pages : 280.

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

En ce samedi précédant la rentrée, le lycée devrait être vide. Pourtant, six ados y sont : Diana, la fille du sénateur, qui veut s’occuper de l’annuaire des élèves ; Rachid, qui cherche à se fabriquer une nouvelle carte de lycéen qui ne le stigmatiserait pas ; Z, parce qu’il est à la rue suite au décès de sa mère quelques semaines auparavant ; Tad, qui entend remettre à leur place ses coéquipiers de l’équipe de foot ; Cassandra, victime de bullying et bien déterminée à faire bouger les choses. Chacun a une bonne raison d’être là ; chacun a quelque chose à cacher.
Soudain, deux bombes explosent, et les ados se retrouvent confinés dans le lycée. Chacun jauge l’autre, se méfie. Les peurs et les vieux démons redoublent lorsque les lycéens comprennent que le poseur de bombes est parmi eux, et qu’une troisième bombe menace d’exploser. Aussitôt, les soupçons se tournent vers Rachid, parce qu’il est musulman. Mais le véritable poseur de bombes, bien sûr, a un tout autre motif pour agir…

 

Avis :

Merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman. Sujet très risqué pour un livre du style, j’avoue que la quatrième m’a fortement intrigué. Un peu dans le style de « Qui ment ? » mais dans un contexte tout autre. J’avais pu découvrir « Need » et « Dividing Eden » de la même autrice, d’ailleurs.

J’avais lu beaucoup d’avis mitigés sur le roman donc je suis partie avec une estime assez basse. Finalement j’ai plutôt été embarquée par l’intrigue. Alors certes, il y a des faiblesses, mais le roman se laisse lire facilement. Tout est très cinématographique donc on s’imagine sans peine le cauchemar que vivent les personnages. Même si le décor de l’histoire m’a profondément mise mal à l’aise.

Facile à reconnaître, j’avais peur de confondre les nombreux personnages. Ils sont très clichés mais cela sert à l’histoire donc ça ne m’a pas forcément dérangée. Surtout que c’est un livre américain, ça n’excuse en rien mais on a l’habitude.

On va plus être sur le côté psychologique que l’action pure ou la prévention quant au sujet. En échangeant avec d’autres lecteurs, on m’a dit que « 54 minutes » était beaucoup mieux sur le même sujet. Je vous laisse vous faire votre propre avis, je ne l’ai pas lu. En revanche ici, il est vrai qu’il manque une dimension plus profonde pour être totalement immergé dans l’histoire. La fin est logique mais … ça nous laisse un côté « mouais ».

En bref, j’ai bien aimé ma lecture même si le livre n’est pas parfait. On aurait pu aller encore plus loin et ajouter de la profondeur pour nous faire totalement adhérer.

• • •

Une lecture axée sur le fameux « méfiez-vous des apparences »

Dividing Eden, tome 2 : Le royaume des vents – Joelle Charbonneau

Dividing eden blogDividing Eden, tome 2 : Le royaume des vents

Joelle Charbonneau

Traduction : Amélie Sarn

Edition : Milan – Page-Turners

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 303.

 

pas mal

Mon avis sur le premier tome ici

 

Quatrième de couverture :

Andreus est enfin roi d’Eden. Mais loin d’être comblé, il est hanté par ce qu’il a fait pour accéder au pouvoir : il croit avoir tué sa jumelle Carys. Et sa culpabilité redouble quand il se rend compte que ses sujets sont toujours fidèles à la disparue. Pour couronner le tout, les vents sont retombés sur Eden et les moulins ne fabriquent plus d’électricité, le royaume est plongé dans l’obscurité ; il faut trouver au plus vite le moyen de sauver le royaume.
Et si Carys était la solution à tous ces problèmes ? Car Carys est en vie. Et elle compte bien revenir auprès de son frère, qu’il le veuille ou non.

 

Avis :

Un grand merci aux éditions Pageturners pour l’envoi de ce roman. J’étais impatiente de lire la suite parce que j’avais aimé l’univers du premier tome mais je l’avais trouvé beaucoup trop introductif. Petit point superficiel avant de rentrer dans le vif du sujet : je préfère les couvertures VO qui font carrément plus badass.

J’ai encore une fois été séduite par l’univers. Il est bien amené et réfléchit. Cependant j’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas encore plus approfondi, que l’on n’apprenne pas à mieux connaître ce qu’a créé l’auteur. On sent que chaque détail a été pensé mais ce n’est pas vraiment expliqué.

J’avoue que l’intrigue est plutôt originale par rapport à ce qu’on a l’habitude de lire dans le genre. Mais c’est gâché par un rythme super lent. Les rebondissements sont intéressants mais entre chaque j’ai eu l’impression de traîner. Quand enfin le rythme s’accélère, on approche de la fin et elle est un poil trop rapide. Ce qui donne un enchaînement un peu loupé.

Les personnages sont plutôt chouettes aussi. Pourtant je n’étais pas vraiment attachée à eux. On avait une certaine distance qui m’a empêchée de totalement m’en imprégner.

En bref, une duologie fantasy prometteuse que j’ai bien aimé, sans plus. A découvrir car elle reste originale pour le genre.

• • •

Si vous aimez les univers fantasy vous allez aimer Dividing Eden

Dividing Eden, tome 1 – Joelle Charbonneau

dividing edenDividing Eden, tome 1

Joelle Charbonneau

Traduction : Amélie Sarn

Edition : Page Turners

Genre : Fantasy / Young Adult

Pages : 303.

 

j'ai aimé

 

Quatrième de couverture :

Lorsque leur père le roi et leur frère aîné meurent, les jumeaux Carys et Andreus doivent s’affronter dans une série d’épreuves pour déterminer lequel des deux régnera sur le royaume d’Eden.

Eux qui n’ont jamais pensé à accéder au pouvoir et qui ont passé toute leur vie à se protéger mutuellement se retrouvent en concurrence pour la première fois. Andreus bénéficie du soutien du Conseil, Carys de celui du peuple. Impossible a priori de les départager, mais, dans l’ombre, chacun intrigue pour voir son favori monter sur le trône.

Malgré leur attachement, s’engage une bataille sans merci entre le frère et la sœur. Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir la couronne ? Peuvent-ils continuer à se faire confiance ? Doivent-ils écouter les conseils de ceux qui, prétendument pour leur bien, les éloignent l’un de l’autre ?

Avis :

Un grand merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce roman. Je vous avoue avoir été teasé il y a un moment sur ce roman et j’attendais sa sortie avec grande impatience ! Pourtant j’ai eu un petit soucis

En lisant la quatrième de couverture, qui est certes très alléchante, je me suis rendue compte qu’elle spoile quasiment la moitié du livre. Oui mais comment résumer ce livre autrement ? Et bien je ne sais pas. Je suppose donc que ce premier tome reste très introductif et qu’il suggère une suite.

Si j’essaie de vous faire mon propre résumé pour que vous sachiez de quoi ça parle, sans lire la quatrième ça donnerait ça : un monde gouverné par une royauté, qui, en terme de chronologie, s’approche de ce qu’on pourrait imaginer du Moyen Age. Des complots, des meurtres, des mensonges et autres joyeusetés de la cour.

Pourtant pour un premier tome il est très survolé. J’aurais aimé plus d’approfondissement, aussi bien sur l’univers que sur les personnages. Et c’est dommage ! Parce qu’il y a toutes les bases pour en faire un roman génial : des bons twists, des personnages intéressants et un univers assez mystérieux.

Du coup je suis peinée parce que j’aimais beaucoup ma lecture, mais ça n’allait pas assez loin pour m’embarquer complètement. Peut-être que la suite saura mieux me séduire ?

En bref, un bon premier tome malgré les quelques défauts. Je suis curieuse de connaitre la suite !

• • •

Par contre je suis toujours aussi fan des intrigues de cour et de cette ambiance dans les romans de fantasy

Need – Joelle Charbonneau

Needneed

Joelle Charbonneau

Genre : Thriller / YA

Pages : 316.

Note Bonne lecture

Quatrième de couverture :

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social promettant de répondre à tous leurs besoins sous couvert d’un total anonymat… quels que soient ces besoins et leurs conséquences, et à condition d’inviter six amis à le rejoindre. Kaylee demande un rein pour sauver la vie de son frère, mais le site réclame de dangereuses contreparties…
Avis : 
Ce livre me tentait depuis sa sortie. Il avait l’air de réunir tous les critères pour que je l’aime d’amour. Pourtant ça ne l’a pas fait…

 

L’intrigue monte crescendo. On commence tout doucement pour ne plus pouvoir le lâcher dans les dernières pages. Le début peut faire penser à Addict de Jeanne Ryan (même si je n’ai vu que le film). Puis l’histoire prend un tout autre tournant. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin.
Je l’ai lu en seulement deux jours. Une fois la première partie du livre passée on ne peut plus s’empêcher de tourner les pages. On veut savoir ce qu’il se passe à la fin. Pourtant je n’ai pas été convaincue. La fin est très ouverte et je n’aime pas vraiment ce genre de situation. On laisse même de la place pour une suite.
Les personnages sont creux. On alterne entre le personnage principal avec l’utilisation du « je », puis d’autres personnages avec la troisième personne. Pourtant aucun d’entre eux ne m’a vraiment touché.
En bref, une intrigue plutôt réussie avec une tension crescendo mais une fin décevante et des personnages creux.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++