Mon avis sur « Nous les menteurs » d’E. Lockhart

Publication Instagram beauté éthique nude (1)Nous les menteurs

E. Lockhart

Traduction : Nathalie Peronny

Edition : Gallimard – Pôle fiction

Parution : 12 Avril 2020

Genre : Contemporain / Young Adult

Pages : 336.

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.

Lire la suite de « Mon avis sur « Nous les menteurs » d’E. Lockhart »

Dix jours avant la fin du monde – Manon Fargetton

dix jours avant la fin du mondeDix jours avant la fin du monde

Manon Fargetton

Edition : Gallimard

Genre : Apocalyptique / Young Adult

Pages : 464.

 

mitigé

 

Quatrième de couverture :

France, dans les années 2010. Des explosions d’origine inconnue frappent la terre. Toute vie est condamnée à disparaître d’ici dix jours. Six jeunes hommes et femmes s’unissent pour tenter d’y survivre.

 

Avis :

À la sortie de ce livre, j’ai vu pleuvoir un océan de bons avis et celui de Laura a fini de me convaincre. Je suis une grande fan de (post-)apocalyptique et il me fallait celui-ci ! Surtout que le talent de Manon Fargetton n’est plus à prouver. J’ai pu avoir un aperçu de sa plume dans « Quand vient la vague« .

J’avoue qu’avec la phrase de quatrième « Un compte à rebours implacable. Une aventure initiatique qu’on ne lâche plus. » je m’attendais à un roman haletant, avec beaucoup d’action et de rebondissements. Alors que nous sommes plutôt, voire totalement, tourné vers la psychologie des personnages. J’avoue que je préfère l’action.

Du coup, pendant les trois-quarts du roman je m’ennuyais un peu. En revanche, j’ai bien aimé l’évolution des personnages. Comment ils peuvent réagir face à ces derniers jours qui s’écoulent.

Le gros point fort c’est le réalisme des scènes. On s’y croirait vraiment et on a l’impression de vivre la fin du monde avec eux. Je pense que si ce scénario se produisait, il y a de grandes chances pour qu’il se déroule de cette manière.

De plus, il a y de magnifiques réflexions qui sont développées. Puisque nous sommes tournés vers les pensées et les émotions des personnages, ils nous délivrent de magnifiques moments qui m’ont fait réfléchir et qui ont résonné en moi de manière inattendue.

En bref, un avis en demi-teinte car je m’attendais à plus d’action mais j’ai adoré l’écriture et la poésie qui en découle.

• • •

Quand j’aime et je n’aime pas un livre en même temps :

Connexion Immédiate – Mary H. K. Choi

connexion immédiateConnexion Immédiate

Mary H. K. Choi

Traduction : Simon Baril

Edition : Gallimard (Jeunesse)

Genre : Romance / Young Adult

Pages : 454.

 

pas mal

 

Quatrième de couverture :

Penny s’éloigne enfin de sa mère et de ses années lycée en entrant à l’université à Austin. Sans le sou, Sam travaille dans un café en rêvant de devenir réalisateur. Lorsque ces deux êtres timides se rencontrent, ils échangent leurs numéros. Ils se confient alors leurs espoirs et leurs peurs, tout en fuyant la rencontre.

 

Avis :

Je suis dans un mood guimauve où j’ai envie de lire de la romance et du contemporain. Comme quoi le cœur de caillou que je suis peut en avoir envie ! J’avais repéré ce roman à sa sortie et j’ai fini par craquer.

J’ai eu du mal à accrocher. Surtout du fait, qu’au début, je ne comprenais pas les personnages. Surtout Penny, la protagoniste féminine. Les chapitres alternent entre elle et Sam, et je préférais le point de vue de Sam.

C’est un roman tout doux, avec des personnages que l’on apprend à vraiment apprécier au fur et à mesure des pages. Quelques passages me faisaient tiquer au début mais il y a des scènes qui m’ont vraiment touché, et c’est ce qui m’a fait changer d’avis sur l’ensemble du roman.

Il y a quelques touches d’humour que j’ai beaucoup aimé. Mais il y a aussi des thèmes importants qui sont abordés : la famille, l’amitié, les conflits mais aussi la dépression, l’alcoolisme ou encore le viol. On aborde tout ces sujets avec un réalisme et une cohérence qui collent avec notre époque.

Ce n’est pas un roman rempli d’actions ou de rebondissements mais on se base beaucoup sur le ressenti des personnages, leur passage à l’âge adulte et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Ce qui reste très plaisant c’est qu’on est loin des personnages clichés et redondants, et ça, ça fait du bien !

En bref, un roman qui se laisse lire et qui est agréable sans être une pépite à laquelle j’aurais totalement adhéré.

• • •

Quand le début te laisse de marbre mais que la suite est meilleure :

Demain n’est pas un autre jour – Robyn Schneider

demain n'est pas un autre jourDemain n’est pas un autre jour

Robyn Schneider

Traduction : Nathalie Peronny

Edition : Gallimard Jeunesse

Genre : Drame / Young Adult

Pages : 282.

 

je n'ai pas aimé

 

Quatrième de couverture :

Lane mène une vie sans histoire, jusqu’au jour où les médecins lui diagnostiquent une maladie grave. Au sanatorium, il rencontre Sadie et sa bande de copains. Ensemble, ils piratent des comptes Internet, font le mur et désactivent leur bracelet d’hôpital. Mais cette double vie pourrait bien avoir de lourdes conséquences pour l’adolescent.

 

Avis :

Ma copine Emi m’avait gentiment offert de bouquin quand elle était venue à la maison ♡. Je trouve la couverture superbe et j’étais curieuse de connaître l’histoire de ce roman. Malheureusement ça n’a pas collé avec moi.

Dès le début j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire à cause des personnages. On alterne entre la vision de Lane et celle de Sadie. Je vous avoue que j’ai eu énormément de mal avec Lane. En revanche je me sentais plus proche de Sadie.

C’est une intrigue où il n’y a pas forcément beaucoup d’action mais qui se base sur les personnages et leurs sentiments. Lorsque l’on n’accroche pas avec les personnages ce type d’intrigue devient vite pénible.

J’ai trouvé le roman insipide. Il ne m’a pas fait ressentir grand chose alors que c’est le type d’histoire qui est censé remuer les petites émotions qui nous animent. L’écriture, du moins sa traduction, n’a rien de particulier, elle est même un peu plate. Et j’ai trouvé que le roman reprenait plus ou moins les romans que l’on a déjà vu partout : Nos étoiles contraires et compagnie.

C’est dommage, pourtant j’avais eu de bons échos de ce roman. La fin est pas mal ficelée, même si je m’y attendais.

En bref, un roman qui n’a pas collé avec ma personnalité et mon ressenti mais je suis persuadée qu’il saura toucher des lecteurs avides de ce genre d’intrigue !

• • •

Quand tu t’attendais à un livre émouvant et qu’en fait il ne t’a pas plu :