La passe-miroir, tome 2 : les disparus du Clairedelune – Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 2 : les disparus du Clairedelunela-passe-miroir-tome-2

Christelle Dabos

Genre : Fantasy / Jeunesse

Pages : lu au format numérique

Note déception

◊ ATTENTION LA SUITE PEUT VOUS SPOILER

SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME ◊

Cliques ici pour mon avis sur le premier tome !

Quatrième de couverture :

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.
Avis :
J’ai profité de la lecture commune organisée par Emilie de la chaîne Bulle Dop pour enfin lire ce tome 2. Je n’avais pas été complètement charmée par le premier tome alors j’étais plutôt réticente à lire la suite.
Malheureusement je n’ai pas plus apprécié ce second tome. J’ai vraiment du mal avec ce rythme que je trouve très lent. L’action se met trop doucement en place tout comme l’intrigue. Je ne voyais pas très bien où on allait et cette impression de lenteur ne me faisait pas apprécier ma lecture.
Encore une fois il n’y a que la toute fin qui m’a captivée et me donne envie de savoir la suite. Mais si on retombe dans ce schéma à chaque tome je vais lâcher l’affaire. Beaucoup sont fans de cette saga et je peux tout de même comprendre pourquoi.
Les détails de l’univers sont impressionnants. Il est diablement bien pensé et réfléchis. Personnellement, c’est ce que je préfère de cette lecture. Je rêve même de voir une adaptation au cinéma, je suis sûre que cela ferait un carton.
En ce qui concerne les personnages je n’aime toujours pas Thorn. Il est trop froid et distant sans que l’on comprenne pourquoi. L’évolution d’Ophélie est appréciable même si je ne suis pas non plus énormément attaché à elle.
En bref, une déception pour ce tome qu’on m’avait vendu comme meilleur que le premier. Je me suis retrouvée avec la même impression que pour les Fiancés de l’hiver : une impression de lenteur et d’ennui jusqu’à la fin qui me surprend et me captive.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++

La passe-miroir, tome 1 : les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 1 : les fiancés de l’hiverIMG_1277

Christelle Dabos 

Genre : Fantasy / Jeunesse

Note : 13/20

Pages : 517.

Quatrième de couverture :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Avis :

Si vous n’avez pas entendu parler de ce livre, vous vivez probablement sur une autre planète. Il ne me tentait pas particulièrement, mais après tous les éloges que j’ai entendu il a commencé à me faire de l’oeil. Et quand j’ai été au salon du livre il a été mon seul craquage ! En plus il faut dire que l’illustration est vraiment magnifique.

Ophélie vit sur Anima, avec toute sa famille. Elle tient un musée et y est très attachée. Grâce à son pouvoir de liseuse elle peut connaitre le passé d’un objet rien qu’en le touchant. Elle peut également passer à travers les miroirs pour se déplacer. Sa vie est bien rangée jusqu’au jour où on la fiance à un homme d’un clan très éloigné du sien. Son quotidien change du tout au tout.

Je trouve que l’histoire met du temps à se mettre en place. J’ai trouvé le récit très lent. Moi qui aime l’action, ici elle tarde à venir. Si bien que j’ai lu ce livre à la vitesse d’une tortue ! Avant les 150 dernières pages je n’ai pas été très captivée.

Du coup je ne me suis pas beaucoup attachée aux personnages. Thorn est tout simplement insupportable, son comportement est détestable. Comme la plupart des personnages en fait. Sauf peut-être Gaëlle et Renard. Et la personnalité d’Ophélie étant tout mon contraire, j’ai eu un peu de mal.

Pourtant la fin a piqué ma curiosité et j’ai vraiment envie de découvrir la suite. Je compatis quand même avec la pauvre Ophélie qui se retrouve propulsée dans une vie totalement différente de ce qu’elle connaissait et ne sait plus à qui se fier.

La plume de Christelle Dabos a quelque chose de poétique, ce qui donne une touche très singulière au roman. L’univers qu’elle a créé est incroyablement riche et précis. Je comprends pourquoi certains sont tombés totalement sous le charme. Malheureusement pour moi cela n’a pas suffit.

En bref, un roman poétique avec un univers incroyablement riche. Mais le rythme trop lent a fait que je suis un peu passée à côté. Néanmoins je lirais la suite avec plaisir.

• • •

Intrigue : +++++

Personnages : +++++

Ecriture : +++++