Mon avis sur « La carte des confins, T2 » de Marie Reppelin

Autre roman chroniqué de la même autrice :

La carte des Confins, tome 1

Quatrième de couverture :

Et si le plus terrible des pirates était une femme ?
Depuis que les ombres se sont emparées de Callie, Blake est à la dérive.
Mais sa garde rapprochée ne peut se résoudre à laisser leur capitaine dans cet état et décide de tout tenter pour faire revenir Callie. A l’aide d’un pentacle trouvé dans l’ancien château du Sorcier Noir, ils font revenir la jeune femme qui, par amour pour Blake, réussit à reprendre le dessus sur les ombres.
Mais pour que Callie soit à jamais délivrée du maléfice, elle devra maîtriser une magie qui menace sa vie… et repartir à la découverte des confins où sont cachés les secrets de son destin.

Alors que les épreuves effrayantes s’accumulent sur leur route Blake réussit-il à atteindre les confins et à sauver Callie qui se laisse doucement mourir ?

Lire la suite de « Mon avis sur « La carte des confins, T2 » de Marie Reppelin »

Mon avis sur « Les Voleurs de Fumée, tome 1 » de Sally Green

Autres romans chroniquéde la même autrice :

Half Bad, tome 1Half Bad, tome 2Half Bad, tome 3

Quatrième de couverture :

Une princesse visionnaire qui ne laissera personne lui dicter sa conduite.

Un soldat idéaliste déchiré entre son cœur et ses devoirs.

Une chasseuse intrépide traquant la plus dangereuse des proies.

Un traître déterminé à venger le sang de son peuple.

Un voleur insaisissable qui multiplie les faux-semblants.

Un monde immense et magique au bord du chaos, dont la clé se trouve peut-être au fond d’une bouteille de fumée…

Lire la suite de « Mon avis sur « Les Voleurs de Fumée, tome 1 » de Sally Green »

Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 2 » d’Ariel Holzl

Autre romans chroniqués du même auteur :

Temps mortLes Soeurs Carmines, tome 1

Quatrième de couverture :

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Lire la suite de « Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 2 » d’Ariel Holzl »

Mon avis sur « Quand le ciel gronde » de Phil Earle

Quatrième de couverture :

Inspiré d’une histoire vraie. Angleterre, 1941. Joseph est envoyé à Londres pour pour vivre chez Mme F., une amie de sa grand-mère. Mais entre l’école, le rationnement, les dures conditions de logement et les bombardements, la vie dans la capitale est encore plus difficile que celle dans le nord de l’Angleterre… D’autant que Mme F. est propriétaire d’un zoo, et que Joseph est obligé de nettoyer les cages et de s’occuper des animaux… Tout change quand il rencontre Adonis, un magnifique gorille argenté. D’abord effrayé, il finit par se lier d’amitié avec l’animal, malgré une sombre découverte : en temps de guerre, la vie des animaux ne vaut pas cher par rapport à celle des humains… Alors que le ciel s’enflamme et que les sirènes retentissent, Joseph va devoir faire un choix déterminant pour lui et pour l’animal…

Lire la suite de « Mon avis sur « Quand le ciel gronde » de Phil Earle »

Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux

Autres romans chroniquéde la même autrice :

Les collisions – PLS – Désaccordée – Toffee Darling – T’as vrilléVirgile & Bloom

Quatrième de couverture :

Pour Rose et Louise, l’heure est aux renoncements : la première affronte un divorce, son corps en abîme, sa colère sourde, la deuxième se débat avec le réel et un “trouble anxieux généralisé”. Entre elles se trouve Jenna, sexualité revendiquée sous les regards, invariablement à l’équilibre. Jenna qu’un coup de fil va surprendre un matin : son père est à l’hôpital. C’est le cœur.

Précipitées sur la route à l’orée de l’été, direction l’Au­vergne et la famille de Jenna, les trois trentenaires vont alors faire le choix de la césure, cap sur la côte basque. En espérant que l’océan leur offre du répit face à la peur de la perte, et tous les plaisirs des vacances improvisées : rencontres éphémères, caresses des embruns, peaux dorées, étreintes sous des draps aux odeurs neuves. Le temps d’une échappée, apprendre à respirer sans entraves, enfin.

“La Peau des filles” est le roman solaire d’une transformation, celle qui suit le passage à l’âge adulte et ses étonnements. C’est la découverte de ce qu’est la liberté, intime, véritable, dense ; la réconciliation dans un grand éclat de rire et quelques larmes sous la pluie – une dernière fois – avec sa chair, celle des autres, et l’espace souvent opaque qu’il y a au milieu.

Lire la suite de « Mon avis sur « La peau des filles » de Joanne Richoux »

Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 1 » d’Ariel Holzl

Autre roman chroniqué du même auteur :

Temps mort

Quatrième de couverture :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Lire la suite de « Mon avis sur « Les Soeurs Carmines, tome 1 » d’Ariel Holzl »

Mon avis sur « Un pont entre nous » de Bill Konigsberg

Pour voir la liste des Trigger Warning, surlignez ci-dessous :

suicide – dépression – grossophobie – harcèlement scolaire

Quatrième de couverture :

Pour Aaron et Tillie, quatre destins sont possibles, mais un seul mène au happy end.
Ils ont beau ne pas se connaître, Aaron et Tillie ont le même projet : sauter du pont George Washington. Leurs destins, s’ils sont liés, ne sont pourtant pas scellés. Ils peuvent encore emprunter différents chemins : Aaron saute, mais pas Tillie. Tillie saute, Aaron non. Ils sautent tous les deux… … ou ni l’un, ni l’autre.
Quatre scénarios à découvrir, ainsi que leurs conséquences tour à tour poignantes, terribles, saisissantes et lumineuses. Une chose est certaine : personne ne sortira indemne de cette lecture.

Lire la suite de « Mon avis sur « Un pont entre nous » de Bill Konigsberg »