Mon avis sur « U4 : Koridwen » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen – U4 : Jules (BD) – U4 : Stéphane (BD)U4 : Yannis (BD)

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis ». Menesguen, un hameau en Bretagne. Suite aux ravages du virus U4 qui a exterminé en dix jours toute la population, Koridwen se retrouve seule et désespérée dans la ferme familiale. Avec l’aide du vieil Yffig, elle a inhumé sa mère et les huit autres habitants du coin. Et lorsqu’Yffig est mort, Koridwen l’a enterré lui aussi, en attendant son tour. Mais son tour ne vient pas. Étrangement, beaucoup des adolescents de son âge semblent avoir survécu. Avant de mourir, sa mère lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait étrangement écho au message reçu sur son jeu en ligne préféré, « Warriors of Time ». Un message où le mystérieux Khronos lui donne rendez-vous à Paris avec les autres experts du jeu, qu’elle n’a jamais vus en vrai… Intriguée, Koridwen, qui songeait à en finir de la vie, décide d’aller chercher son cousin Max, dans son institut pour jeunes handicapés, et de se rendre avec lui en tracteur à la capitale…

Lire la suite de « Mon avis sur « U4 : Koridwen » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Mon avis sur « U4 : Yannis » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva

De la même série :

U4 : Koridwen – U4 : Jules (BD)U4 : Stéphane (BD)

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. » Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite soeur sont morts du virus U4, qui a décimé 90 % de la population mondiale en à peine dix jours. Lourd de culpabilité de n’avoir pu enterrer ses proches, Yannis voit leurs fantômes un peu partout et commence à douter de sa raison… Heureusement qu’il lui reste le fidèle Happy, son chien. Dehors, ils découvrent horrifié une ville où brûlent des bûchers de cadavres, une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, mais aussi par des jeunes prêts à tuer ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis réussit à échapper aux patrouilles… mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que celui-ci se fait tuer sous ses yeux. Trouvant un scooter, il décide de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris par le mystérieux Khronos, qui les a convoqué, lui et tous les autres experts de son jeu en ligne préféré : « Warriors of time »…

Lire la suite de « Mon avis sur « U4 : Yannis » (BD) de Pierre-Paul Renders, Denis Lapière et Adrián Huelva »

Mon avis sur « L’empire des femmes » de Cassandre Lambert

Quatrième de couverture :

À Sapientia, les règles sont claires : les femmes dirigent et les hommes servent.
Le grand tournoi annuel de gladiateurs approche. Toutes les jeunes filles attendent l’événement avec impatience. Toutes, sauf Adona, que l’enjeu terrifie : il faut y choisir son favori…Dans les geôles de l’arène, les hommes n’ont qu’une idée en tête : survivre à l’épreuve. Mais pour Elios, survivre n’est que le début d’une mission bien plus ambitieuse… Pour chacun, un long combat commence !

Lire la suite de « Mon avis sur « L’empire des femmes » de Cassandre Lambert »

Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert

Autres romans chroniqués du même auteur :

Lightfall, tome 1

Quatrième de couverture :

L’oiseau Kest s’est emparé de la dernière flamme et les lumières risquent de disparaître de la surface d’Irpa. Cherchant une solution pour sauver la planète, Béa et Cad partent à la recherche de l’esprit des eaux, le seul à pouvoir les aider.

Lire la suite de « Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert »

Mon avis sur « De l’autre côté de l’eau » d’Elizabeth Acevedo

Autres romans chroniqués de la même autrice :

Signé Poète X

Quatrième de couverture :

Un océan les sépare. Un secret les relie. Le nouveau roman d’Elizabeth Acevedo, l’autrice multi-primée de Signé Poète X et Sur le vif, traduite avec brio par Clémentine Beauvais. Camino vit en République dominicaine, Yahaira à New York. Elles n’ont jamais entendu parler l’une de l’autre. Quand un avion reliant New York à la République dominicaine s’abîme en mer, leurs mondes entrent en collision. Mais en endeuillant leurs familles, le crash expose au grand jour un terrible secret.
Alors que leurs vies volent en éclats, Camino et Yahaira découvrent l’existence l’une de l’autre. Et si elles avaient bien plus que ce drame en commun ?

Lire la suite de « Mon avis sur « De l’autre côté de l’eau » d’Elizabeth Acevedo »

Mon avis sur « Une armée à moi seule » d’Anthony Combrexelle

Autres romans chroniqués du même auteur :

Ordo

Quatrième de couverture :

 » Là où tous se perdent, nous nous retrouvons. « 

Ce que Cleo Constanza, 19 ans, n’avait pas prévu en allant faire du babysitting, c’est le tueur fantomatique qui la pourchasserait sur le trajet de retour, ni qu’elle serait sauvée in extremis par trois personnes –; une fillette de 10 ans avec un masque de dinosaure et un fusil, une quadra taciturne et une vieille femme malvoyante aux mains recouvertes de bandelettes égyptiennes.
Trois personnes qui pourraient être ses sosies.
Et quand elle pensait que ça ne pourrait pas être pire, voilà qu’elle se fait écraser par une voiture et meurt sur le coup… avant de revenir à la vie comme si de rien n’était.
L’existence entière de Cleo va être bouleversée, mais au lieu de fuir, elle est bien décidée à prendre en main son destin.

Lire la suite de « Mon avis sur « Une armée à moi seule » d’Anthony Combrexelle »

Mon avis sur « L’as de pique » de Morgane Moncomble

Autres romans chroniqués de la même autrice :

Viens on s’aime – Aime-moi je te fuis – Falling again – Nos âmes tourmentéesL’as de coeur

Quatrième de couverture :

Enfant-star, Daisy Coleman est la chanteuse la plus en vogue du moment. Elle a tout pour être heureuse, hormis la seule chose qu’elle désire depuis toujours: Thomas Kalberg, le meilleur ami de son frère… et le seul homme incapable de l’aimer.

Thomas a toujours ignoré les avances de Daisy, cette jeune fille qui le suivait partout du regard. Mais le voilà de retour depuis quatre ans d’absence, et tout a changé. En devenant son garde du corps, son seul but est de la protéger coûte que coûte. Le plus dur s’avère toutefois de garder ses distances… car Daisy est devenue une femme, et elle compte bien le lui prouver.

Sociopathe ou non, Thomas Kolberg tombera amoureux d’elle, elle s’en fait la promesse.

Lire la suite de « Mon avis sur « L’as de pique » de Morgane Moncomble »