Mon avis sur « La maison au milieu de la mer céruléenne » de TJ Klune

Quatrième de couverture :

Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. À quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s’assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.
Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.
Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés.
À mesure qu’il découvre d’incroyables secrets et qu’il se rapproche d’Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur.

Avis :

Un livre pour lequel j’ai vu pleuvoir les avis coup de cœur dès sa sortie. Je l’ai trouvé d’occasion chez Gibert et hop, il était enfin dans ma pile à lire. J’avais bien besoin d’un livre comme celui-ci et je suis heureuse d’avoir enfin pu le découvrir.

Si je devais le résumer : c’est un peu Miss Peregrine et les enfants particulier mais remixé au total inverse de l’ambiance gothique et dark academia. C’est coloré, joyeux et ça met du baume au cœur. J’avais peur de ne pas accrocher et puis finalement, dès les premiers chapitres, Linus m’a charmé.

J’ai adoré l’arc de ce personnage. Il est résigné à son quotidien : bus, boulot déprimant et retour à la maison pour écouter ses vinyles préférés avec son chat. Une nouvelle mission d’inspection va l’amener dans un orphelinat bien particulier. A partir de là, toute sa vie va se retrouver chamboulée.

Une petite vibes Pixar émane de ce roman. Il a réchauffé mon petit cœur et j’ai fermé ce livre avec un grand sourire. Il fait du bien et même si l’on y parle de plein de sujets difficiles, il est de ces livres doudou que l’on déguste comme une douceur.

En bref, un joli petit coup de cœur ! Je relirai cet auteur avec un grand plaisir. Si vous avez besoin d’espoir, vous sonnez à la bonne porte.

• • •

4 commentaires sur « Mon avis sur « La maison au milieu de la mer céruléenne » de TJ Klune »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s