Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert

Autres romans chroniqués du même auteur :

Lightfall, tome 1

Quatrième de couverture :

L’oiseau Kest s’est emparé de la dernière flamme et les lumières risquent de disparaître de la surface d’Irpa. Cherchant une solution pour sauver la planète, Béa et Cad partent à la recherche de l’esprit des eaux, le seul à pouvoir les aider.

Avis :

J’attendais impatiemment de lire la suite de cette petite BD jeunesse. J’ai adoré le premier tome, plein de lumière, coloré et joyeux.

Le tome deux est toujours un pari risqué. Surtout quand ce n’est pas une duologie. Il faut éviter le piège du tome de transition, trop mou du genou. Fort heureusement on est très loin de cela.

Les aventures pour nos personnages continuent et il y a plein de rebondissements. Il y a un côté un peu plus sombre dans cette suite mais on reste, paradoxalement, très positif et bienveillant. Le personnage naïf de Cad aide à garder un côté insouciant. Béa est rongée par l’anxiété mais elle se bat pour venir en aide à son monde. Ce duo fonctionne bien !

C’est toujours aussi beau. Et c’est quand même un sacré pavé pour une BD ! Un très joli travail que l’on admire.

En bref, un régal pour les yeux et le coeur. Un vrai petit bonbon sucré en fantasy jeunesse à déguster !

 • • •

Un commentaire sur « Mon avis sur « Lightfall, tome 2 : L’Ombre de l’Oiseau » de Tim Probert »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s