Mon avis sur « Les Chroniques de Sainte-Madeleine » de Florence D. Orlhac

Quatrième de couverture :

Dissimulé par une épaisse forêt et de hautes grilles, loin des villes aux lumières artificielles naissantes, se dresse l’imposant manoir de Sainte Madeleine, hôpital psychiatrique pour riches patients aspirant au calme et à la discrétion.
Mais entre ces murs sombres, vous ne trouverez nul remède; la solitude et la souffrance s’insinuent dans les esprits fragiles, entrainant les malades aussi bien que le personnel sur les pentes glissantes de la démence.
Au cœur de cette spirale infernale plane l’ombre inquiétante du Directeur. A-t-il orchestré les funestes évènements qui jalonnent les chroniques de Sainte Madeleine ? À moins qu’il ne s’agisse de l’œuvre de la femme aux yeux absinthe qui hante les couloirs, ou du curieux chat passe-muraille qui rôde dans son sillage…

Au fil des neuf histoires qui composent ce récit, les personnages tourmentés se croisent et lient leur destin, à la recherche du seul bien ayant encore de la valeur en ce lieu oublié du monde : l’espoir.

Avis :

La couverture m’a clairement tapé dans l’oeil et m’a donné envie d’en savoir plus. Cette quatrième de couverture mystérieuse donne envie de s’y plonger.

À travers 9 nouvelles on va découvrir le lieu mystique de la Sainte-Madeleine, un hôpital psychiatrique où la frontière entre le réel et le fantastique se mêle. Le lieu choisi renforce forcément ce côté particulier, avec une atmosphère pesante où l’on ne sait jamais ce que l’on va trouver. Les nouvelles ont un lien sans dépendre les unes des autres.

L’autrice part de vrais troubles qui étaient considérés comme des maladies psychiatriques il y a encore peu et nous livre des nouvelles qui peuvent faire froid dans le dos. Les personnages sont variés et attachants, il y a même une nouvelle avec un chat ! Pour ne rien gâcher au plaisir sa plume est travaillée et très agréable.

Le style oscille entre thriller et fantastique, avec des petites touches horrifiques. Il faut parfois relire certains passages pour en comprendre toute la subtilité. J’ai beaucoup aimé à la fin les commentaires de Florence D. Orlhac qui nous aident à mieux comprendre la construction de ce qu’elle a écrit.

En bref, un recueil de nouvelles original qui plaira aux personnes qui aiment le fantastique et le mystère, le tout dans une atmosphère sombre.

Cet article est sponsorisé

• • •

Un commentaire sur « Mon avis sur « Les Chroniques de Sainte-Madeleine » de Florence D. Orlhac »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s