Mon avis sur « Ce qui nous hante » de Sacha Bazet

Quatrième de couverture :

Après un long sommeil dans son coin de forêt, le château de Loubet reprend enfin vie. Le temps d’un été, il accueille la création d’un opéra contemporain par de jeunes artistes venus de tout le pays. Absorbés par leurs ambitions, leurs conflits et leurs espoirs, Bassem, Thelma et Giulia ne voient pas les griffes de la demeure au passé macabre se refermer sur eux. Seul le solitaire Gaspard soupçonne quelque chose : un certain Camille, un inconnu moqueur et invisible, s’est insinué dans les pages de son journal intime. Entre deux railleries, il le met en garde contre les dangers anciens qui rôdent dans les couloirs du château…

Découvrez un thriller fantastique haletant, où se croise une galerie de personnages modernes et attachants qui ne vous laisseront pas indifférents. Un roman où le surnaturel est au service de thématiques profondes et intimes. Attention : ce château vous hantera longtemps…

Avis :

Un grand merci à Naos pour l’envoi de ce livre. Le pitch me faisait très envie mais j’avoue que j’avais imaginé tout autre chose, je ne sais pas pourquoi. Je trouve la couverture absolument sublime. Il y a aussi un très joli travail de mise en page. Il y a de très nombreuses décorations pour enjoliver le texte et la mise en page s’adapte selon l’intrigue, ce que j’aime particulièrement.

J’ai eu du mal, en gros, avec les personnages. J’ai l’impression qu’il a été fait exprès d’exagérer un poil leur antipathie pour leur donner un axe d’amélioration au cours de l’histoire. Mais dès le début je ne pouvais pas les encadrer et ça a duré une (trop) longue partie du roman.

L’intrigue est plutôt sympa de base : une colonie de vacances type camp rock mais pour de l’opéra qui se déroule dans un manoir où il semble s’y passer des choses étranges…

Il fait plus de 500 pages et pendant une longue partie on installe une ambiance qui se tend crescendo. Pour les plus trouillards (comme je le suis) ça ne fait pas trop peur non plus, c’est pile ce qu’il faut pour une petite dose de frisson. Le huis-clos renforce cette atmosphère pesante et le mystère qui entoure la vieille bâtisse.

J’aime quand il y a énormément d’action et de rebondissements. Ici c’est plutôt une ligne conductrice qui vous tient en haleine tout le long, ce qui n’est pas forcément ce que j’aime le plus. Je vous rassure, c’est loin d’être mauvais, c’est juste que ce n’est pas fait pour moi.

En bref, je recommande si vous aimez les ambiances mystérieuses et n’avoir qu’une seule intrigue en huis-clos qui vous tient d’un bout à l’autre. Ce n’était pas fait pour moi mais vous aimerez peut-être !

• • •

2 commentaires sur « Mon avis sur « Ce qui nous hante » de Sacha Bazet »

  1. Je suis de ton avis, la couverture est sublime ! Je ne savais pas que c’était catégorisé en young adult… Et il me fait bien envie, moi qui n’ai jamais lu de récit frisson en huis clos !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s