Ces sorties de septembre qui me font de l’oeil

sorties littéraires septembre

Août était déjà bien rempli avec de belles sorties. Septembre continue sur la même lancée et ma PAL ne cesse d’augmenter alors qu’elle avait bien baissé !

 

Le prince cruel de Holly Black

à paraître le 2 septembre chez Rageot

Résumé : Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles.
Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie.

 

Rosa bonheur, l’audacieuse de Natacha Henry

à paraître le 2 septembre chez Albin Michel Jeunesse

Résumé : Rosa, 14 ans, est passionnée par la peinture animalière. Dans le Paris du XIXe siècle, où les femmes ne sont pas libres, son amour pour Nathalie, la fille d’amis de son père, n’est pas bien accueilli. Déterminée à imposer ses choix, elle prend des cours de peinture et trouve l’inspiration au Louvre.

 

La Laveuse de mort de Sara Omar

à paraître le 2 septembre chez Actes Sud

Résumé : Frmesk pousse son premier cri au Kurdistan en 1986, où elle a eu le malheur de naître fille. Sa mère va tout faire pour la protéger d’un père violent qui menace de la tuer précisément parce que ce n’est pas un garçon. Heureusement, les grands-parents maternels de Frmesk sont prêts à la recueillir et à l’élever avec amour. Mais pourront-ils la préserver des menaces psychologiques et physiques qui pèsent de tous côtés dans ce Kurdistan ravagé par la guerre, le génocide et la haine ? Un roman fort sur la vulnérabilité et le danger que constitue le simple fait de naître femme.

 

Le royaume assassiné d’Alexandra Christo

à paraître le 10 septembre chez De Saxus

Résumé : La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c’est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu’à ce qu’un coup du sort la force à tuer l’un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu’au solstice d’hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.

L’océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s’il est l’héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu’un répugnant passe-temps, c’est sa vocation. Lorsqu’il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l’aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l’humanité ?

 

Après nous, les animaux de Camille Brunel

à paraître le 16 septembre chez Casterman

Résumé : En 2086, l’espèce humaine s’est éteinte. Dans ce monde dévasté par les virus, seuls restent les animaux sauvages. Des animaux de cirque se sont trouvés embarqué dans un bateau par les derniers hommes vivants. On disait que le Nord du Canada avait été relativement épargné et pourrait être repeuplé. Mais les 13 hommes et femmes n’ont pas survécu durant la traversée.
C’est là que débute vraiment notre histoire : le bateau s’échoue sur la côté mexicaine, et ainsi accostent trois taureaux, un vache, quatre chevaux, deux geais, cinq lycaons, deux chimpanzés, deux éléphants, une panthère et un python. Pour faire face à ce nouveau monde inconnu et sauvage, ces êtres vont devoir former un groupe malgré leurs différences.

 

Mille Lions de Jeanne Bocquenet Carle

à paraître le 17 août chez Scrineo

Résumé : Une grande épopée fantasy, une plume poétique, et les destins de trois héros qui s’entremêlent pour sauver les Trois Royaumes d’une guerre dévastatrice. Dans la Cité d’été, une forteresse entourée d’un désert de sel et interdite aux hommes, Ava se prépare pour sa première cérémonie de fécondité. À l’autre bout du monde, dans le royaume brûlé de l’Althakam, le dernier lion ailé rend l’âme. Sa mort va entraîner Daggeir, un soldat lion, dans une odyssée périlleuse. Sur le fleuve sacré, Inouk, une gitane des eaux,découvre qu’elle est enceinte. Or, seules les filles de la Cité d’été sont aptes à être fécondées. Ava, Daggeir et Inouk l’ignorent mais leurs destins sont intimement liés. Vont-ils réussir à sauvegarder la paix qui unit les Trois Royaumes ?

 

e.Toile de Delphine Pessin

à paraître le 3 septembre chez Gulfstream

Résumé : Dans un univers froid et aseptisé, une réflexion sur les limites éthiques du progrès technologique. Quelle meilleure façon de manipuler les gens que d’exploiter leurs faiblesses ? Oz, le mystérieux milliardaire, l’a bien compris.
Analys préférerait donner sa vie plutôt que retourner au foyer pour jeunes. Niklas est sur le point de se faire agresser par deux brutes au centre de détention. La belle Stella a perdu son honneur et son nom sera traîné dans la boue. Oz leur propose une rédemption. Son prix ? L’intimité des adolescents, livrée en pâture au regard impitoyable des Toileurs. Tous acceptent le pacte : enfermés et filmés 24 heures sur 24, ils s’affrontent sauvagement pour leur survie et remplissent des missions pour gagner en popularité.
Ce dont ils n’ont pas conscience, c’est que la téléréalité n’est qu’une couverture pour le véritable dessein d’Oz…

 

Rêveur zéro d’Elisa Beiram

à paraître le 24 septembre chez l’Atalante

Résumé : Dans un futur proche, une épidémie de rêves. Ils se matérialisent dans la réalité. Leurs manifestations peuvent être badines, terrifiantes, ou simplement ridicules. Mais les pires d’entre elles provoquent de réels dégâts. Face à leur multiplication, l’ensemble de la société s’interroge.

 

• • •

Alors, ça donne envie, non ? Qu’as-tu repéré de ton côté ?

 

 

 

10 commentaires sur « Ces sorties de septembre qui me font de l’oeil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s